Hollande détaille son plan pour relancer les quartiers défavorisés

 |   |  235  mots
François Hollande s'était engagé durant sa campagne électorale à lancer un nouveau programme de rénovation urbaine.
François Hollande s'était engagé durant sa campagne électorale à lancer un nouveau programme de rénovation urbaine. (Crédits : Fotolia)
Le président de la République présente mardi le nouveau plan de renouvellement urbain doté de 5 milliards d'euros. Il concernera 400 quartiers en France désignés par l'Agence nationale pour la rénovation urbaine.

Cinq milliards d'euros de fonds pour 400 quartiers. C'est le nouveau plan que doit détailler mardi 16 décembre François Hollande en déplacement dans le Pas de Calais. Le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPRU) sera étalé sur dix ans et concernera 200 quartiers "d'intérêt national" qui bénéficieront de 4 milliards d'euros d'aides de l'Etat, et 200 quartiers "d'intérêt régional" qui recevront quant à eux un milliard d'euros.

François Hollande souhaite ainsi donner un nouvel élan à la politique du gouvernement en faveur des quartiers défavorisés, avec un seul critère : le revenu des habitants, comparé au revenu moyen des Français.

Ce déplacement "sera une étape très importante en termes de symbole mais aussi pour le déclenchement d'une procédure de rénovation urbaine lourde", a indiqué lundi le ministre de la Ville, Patrick Kanner.

Un engagement de campagne

"Il s'agit de dire qu'en cette fin d'année, la République se mobilise pour les quartiers les plus en difficulté, sur tous les aspects: politique de la ville, rénovation urbaine, services publics de proximité, éducation nationale...", a indiqué l'entourage du chef de l'État, précisant que François Hollande annoncerait de nouvelles mesures.

François Hollande s'était engagé durant sa campagne électorale à lancer un nouveau programme de rénovation urbaine pour prolonger l'action entamée par l'ancien ministre Jean-Louis Borloo en 2003.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2014 à 8:01 :
La campagne presidentielle est ouverte..... aucune reforme d ici là...
a écrit le 17/12/2014 à 7:53 :
5 milliards en 10 ans si j'ai bien entendu, mais comment peut-il annoncer ce genre de chiffre sachant que dans deux ans il sera laminé. Si ce n'est pas du clientélisme pur et dur c'est quoi ? Pauvre François, lamentable comme d'habitude.
a écrit le 16/12/2014 à 15:39 :
Et quel argent pour les campagnes qui se meurent?
Réponse de le 16/12/2014 à 16:25 :
la campagne, y a peu d'habitants et ceux qui y habitent, c'est des retraités ou des agriculteurs, ils ont déjà la retraite et les aides de la PAC..les jeunes de la campagne se barrent dans les villes et dans les quartiers défavorisés !
on a compris votre plan ,opposer la campagne aux quartiers, pour créer la division entre différents français ! c'est les gens comme vous qui créent la division et les rejets dans ce pays.
Réponse de le 16/12/2014 à 17:41 :
rien n'oppose la campagne a la ville tant que Paris et sa banlieue soit traité avec tous les égards, le reste n'a que peu d'importance pour nos politiques
a écrit le 16/12/2014 à 15:20 :
il les trouve où les 5 milliards, dans la poche de la moyenne classe ?
a écrit le 16/12/2014 à 15:06 :
C'est inouie tant de haine envers le français de base. Qu'a-t-on besoin de dépenser autant pour les mêmes qui dégradent et n'en nont jamais assez. C'est écouerant.
Réponse de le 16/12/2014 à 16:56 :
Salut Céline,
c'est Fabien.
Ca va ?
a écrit le 16/12/2014 à 13:48 :
Plus personne n'écoute ce qu'il dit
Les caisses sont vides alors les promesses !!
Il peut aussi faire des économies mais c'est pas dans le vocabulaire du PS
a écrit le 16/12/2014 à 12:00 :
Encore un énième tribu payé aux Occupants pour qu'ils ne nous tuent pas trop vite.
Réponse de le 16/12/2014 à 15:31 :
Non le vrai danger c'est la finance qui crée de la pauvreté en afrique , comme en détruisant kadafi, et provoque des milliers de gens qui traversent la méditerranée et y meurent. Réflechissez.
Réponse de le 16/12/2014 à 16:57 :
+1
a écrit le 16/12/2014 à 11:09 :
Des dépenses, toujours des dépenses ... pour mieux s'assurer de la dépendance de son électorat ... aux frais de ceux qui travaillent.
Réponse de le 16/12/2014 à 13:59 :
Clientélisme et mensonges sont les deux mamelles du socialisme...
a écrit le 16/12/2014 à 10:56 :
De l'argent jeté par les fenêtres, rien n'a changé dans les quartiers rénovés c'est même pire.
a écrit le 16/12/2014 à 10:56 :
De l'argent jeté par les fenêtres, rien n'a changé dans les quartiers rénovés c'est même pire.
a écrit le 16/12/2014 à 10:24 :
Encore 5 milliards dépensés pour rien ?
a écrit le 16/12/2014 à 8:58 :
Les islamistes lui disent merci...
Réponse de le 16/12/2014 à 16:34 :
Parce que pour vous quartiers français riment avec repères d'islamistes? Vous êtes plus qu'à côté de la plaque. C'est pathétique!
a écrit le 16/12/2014 à 8:37 :
il a cassé l'économie, il peut maintenant s'attaquer aux quartiers défavorisés pour anticiper ce que sera la France quand il quittera son appartement de l'Elysée.
a écrit le 16/12/2014 à 8:35 :
Le but n'est pas d'éliminer l’existence de quartiers défavorisées mais d'en faire la gestion!
Réponse de le 16/12/2014 à 9:10 :
tout à fait d'accord.
Il existe des leviers pour diminuer ou faire disparaître les quartiers défavorisés, en particulier en jouant sur les règles d'urbanisme etc.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :