AstraZeneca casse sa tirelire pour un antidépresseur

Le laboratoire anglo-suédois doit renouveler son catalogue de médicaments dans la perspective de l'expiration des brevets sur le Nexium contre les brûlures d'estomac et du Seroquel contre la schizophrénie.

1 mn

AstraZeneca a acheté les droits sur un antidépresseur expérimental élaboré par Targacept dans le cadre d'un accord dont le montant pourrait atteindre 1,24 milliard de dollars (820 millions d'euros).
 

Le laboratoire anglo-suédois doit renouveler son catalogue de médicaments dans la perspective de l'expiration des brevets sur le Nexium contre les brûlures d'estomac et du Seroquel contre la schizophrénie.
 

Le marché des antidépresseurs est actuellement dominé par les inhibiteurs de la recapture de sérotonine comme le Prozac d'Eli Lilly, aujourd'hui tombé dans le domaine public. Ces médicaments ne sont cependant efficaces que sur moins de la moitié de la population.
 

Le TC-5214 de Targacept, qui doit entrer dans la phase III des essais cliniques d'ici la mi-2010, est un bloqueur de canal nicotonique qui agit de manière différente pour lutter contre les formes graves de dépression.

 

(retrouvez le communiqué de AstraZeneca).
 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.