Les actionnaires d'Illumina ont dit non aux propositions de Roche

 |   |  392  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Le groupe bâlois n'a pas réussi à entrer au conseil d'administration du groupe californien. Son offre d'achat sur Illumina ne sera pas prolongée.

Niet. Les actionnaires de la société californienne Illumina ont tourné le dos mercredi aux propositions de Roche. Le groupe bâlois semble désormais contraint d'envisager l'échec de son offre public d'achat (OPA) lancée le 25 janvier et devenue hostile le 2 février. Il a déclaré mercredi qu'il ne prolongerait pas cette offre à 51 dollars par action, qui se terminera ce vendredi à 18h (heure de New York). Une décision qui semble avoir soulagé les investisseurs, le titre Roche gagnant 1% (162,90 francs) à la clôture dans un marché en baisse. L'action Illumina perdait 0,57% en fin de journée, après être tombée de 8,3%.

«Nous conservons Illumina et sa direction en très haute estime, a déclaré le patron de Roche, Severin Schwan, dans un communiqué. Mais avec un accès restreint à ses comptes et à ses perspectives, nous ne pensons pas qu'un prix en dessus de 51 dollars par action serait dans l'intérêt de nos actionnaires.» Le groupe bâlois voulait mettre la main sur ce spécialiste du séquençage ADN, convaincu que cette branche constitue l'avenir de l'industrie pharmaceutique.

Illumina l'a emporté

Lors de l'assemblée générale qui se tenait mercredi matin à New York, Roche proposait ainsi l'élection de «candidats indépendants» pour glisser un pied au conseil d'administration du groupe californien. Une man?uvre destinée à pousser la direction d'Illumina?à s'installer à la table des négociations pour discuter d'un possible rachat. Ces derniers jours, des courriers avaient été envoyés aux actionnaires par les directeurs généraux des deux compagnies pour les convaincre de soutenir l'une ou l'autre proposition. Illumina l'a emporté.

Aussitôt que, selon les premiers échos, les membres sortants du conseil d'administration étaient tous réélus, Roche a annoncé qu'il ne s'engagerait pas davantage. «Nous sommes déçus, expliquait un porte-parole dans la soirée. Il n'y a pas eu de dialogue constructif. Mais Roche a d'autres alternatives pour se développer dans le séquençage.»

Le ton du communiqué de presse d'Illumina résonnait différemment: «Nous remercions les actionnaires pour leur soutien et leur confiance, déclarait Jay Flatley, directeur et président de l'entreprise basée à San Diego. [...] Nous sommes satisfaits que Roche ait décidé de ne pas prolonger son offre inadéquate.»

Lire plus sur le site de notre partenaire Le Temps

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/04/2012 à 10:33 :
Da Vinci Code ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :