Sanofi compte supprimer 900 postes en trois ans

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé ce mardi qu'il supprimerait 900 postes d'ici 2015, sur la base de départs volontaires.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Sanofi donne des précisions sur son plan de restructuration. Le groupe pharmaceutique a indiqué ce mardi que celui-ci entraînerait la suppression de 900 postes en France d'ici 2015. Les plans de départ volontaire seront privilégiés, a assuré le groupe. "Cet accompagnement consisterait en des aménagements de fin de carrière, des propositions de mobilité et de repositionnement en France. Aucune délocalisation de site et aucune modification du nombre de sites industriels en France n?est prévue", est-il indiqué dans un communiqué.

Incertitudes sur le centre de recherche de Toulouse

Toutefois, Sanofi se montre plus incertain quant à l'avenir de l'un de ses sites. "La vocation du site de Recherche de Toulouse reste à préciser", indique le groupe. Un groupe de travail se penche actuellement sur les activités qu'il pourrait poursuivre sur ce site.

Réorganisation des activités

Le 5 juillet dernier, l'entreprise avait officialisé un plan de restructuration portant sur les activités de recherche de médicaments, de production de vaccins et les fonctions support en France. Les syndicats, et notamment la CFDT craignaient que celle-ci ne débouche sur 1.200 à 1.500 suppressions de postes. Des comités d'entreprises se tiennent ce mardi au sein du groupe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 25/09/2012 à 15:45
Signaler
dire qu'on nous fait croire que c'est la recherche qui va sauver la france et l'emploi...ca me rappelle quand on nous disait que les services allaient largement remplacer l'industrie.......... messieurs les escrocs du vent avant que................ l...

à écrit le 25/09/2012 à 13:53
Signaler
a montebourg juge ces licenciements inacceptable: c'est donc inévitable.

à écrit le 25/09/2012 à 13:37
Signaler
La R&D pharma ont quitté depuis belle lurette la France. La production suit. le suisse Roche ne produit plus rien dans l'Hexagone et son confrère Novartis n'a plus qu'une usine biotech. Les génériques sont partis dans les pays de l'Est.

à écrit le 25/09/2012 à 12:56
Signaler
Papy, a qui va tu pouvoir vendre ton immo sur-évaluer quand tout se monde là se retrouve à pole emploi et que les plus jeunes sont payés aux lance-pierre....game over..le piège se referme sur les rentiers

à écrit le 25/09/2012 à 11:13
Signaler
A priori, 1200 à 1500 postes devraient être supprimer. Mr Montebourg juge cela (selon le monde) inacceptable. La productivité d'une entreprise est correlé à son effectif; le redressement productif passe en priorité par la réduction d'effectif surtout...

le 25/09/2012 à 11:28
Signaler
Essayons de voir plus loin : pourquoi SANOFI licencie ? Pour un cours de bourse et surtout une meilleure rentabilité pour ces actionnaires. Croire qu' Arnaud Montebourg y changera quoi que ce soit est illusoire, c'est Citygroup la banque américaine q...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.