Analyses médicales : attaqué en justice par des biologistes, Cerba prêt à répliquer fermement

 |  | 512 mots
Lecture 3 min.
Pour Cerba, les syndicats de biologistes médicaux, qui refusent la concentration et la financiarisation du secteur, tendent à protéger des intérêts particuliers au détriment de ceux du patient, du service public et des professionnels de santé.
Pour Cerba, les syndicats de biologistes médicaux, qui refusent la concentration et la "financiarisation" du secteur, "tendent à protéger des intérêts particuliers au détriment de ceux du patient, du service public et des professionnels de santé". (Crédits : Reuters)
Accusé de ne pas respecter l'indépendance des biologistes médicaux travaillant au sein de ses laboratoires, le géant français des laboratoires d'analyses médicales Cerba est "déterminé à faire respecter par tous les moyens sa réputation".

Cerba fourbit ses armes. Trois syndicats professionnels ont assigné le groupe français en justice la semaine dernière, d'après nos informations, l'accusant de ne pas respecter l'indépendance des biologistes médicaux, censés détenir plus de 50% des droits de vote et du capital des laboratoires médicaux, en vertu de la loi. Le géant français des laboratoires d'analyses médicales a vivement réagi à ces accusations dans un communiqué publié lundi 3 avril. Il a sous-entendu qu'il pourrait mener une action en justice contre les syndicats professionnels.

"Cerba HealthCare se réserve [le droit, NDLR] d'apporter par toutes voies de droit une réplique ferme, tant sur la forme que sur le fond, à une démarche judiciaire dénuée de fondement sérieux."

Et de renchérir :

"Le Groupe se déclare déterminé à faire respecter par tous les moyens sa réputation comme celle de l'ensemble des biologistes qui l'ont rejoint."

La société française, qui s'apprête à être cédée aux fonds PSP et Partners, affirme avoir "toujours veillée à exercer ses activités dans le plus strict respect des réglementations en vigueur". Et ce, "tout en garantissant l'indépendance des biologistes médicaux qui exercent en son sein et qui ont choisi de s'associer au groupe au cours des dix dernières années".

Pour se défendre, le géant français s'appuie sur l'aval qu'il a reçu des autorités françaises ces dernières années, en particulier des Agences régionales de santé, dans le cadre de ses fusions avec les laboratoires d'analyses médicales, comme Novescia en 2015. "Le secteur de la biologie médicale est extrêmement réglementé en France et les autorités de tutelle exercent au quotidien sur l'ensemble de ses acteurs un strict contrôle de conformité aux lois et règlements", écrit-il.

Cerba accuse les syndicats de "protéger des intérêts particuliers"

Pour Cerba, les syndicats de biologistes médicaux, qui refusent la concentration et la "financiarisation" du secteur, "tendent à protéger des intérêts particuliers au détriment de ceux du patient, du service public et des professionnels de santé". Selon le leader européen des laboratoires d'analyses médicales, la phase de concentration du secteur serait un mal nécessaire "pour servir au mieux les patients en alliant proximité, qualité, expertises, conseils médicaux et innovation". Suite à cette phase de regroupements de laboratoires enclenchée ces dernières années, le secteur est devenu un oligopole de trois à cinq acteurs pour 80% du marché selon le magazine spécialisé EDP biologie.

Les syndicats de biologistes perçoivent quant à eux un mouvement contraire aux intérêts des patients et de l'Etat. "Des sites sont supprimés, les délais de rendu des résultats augmentent pour les patients. L'État y perd aussi. L'analyse est payée par la sécurité sociale. Or, les cotisations des Français se retrouvent dans les dividendes d'actionnaires basés à l'étranger", faisait valoir Lionel Barrand à La Tribune, mi-mars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2017 à 16:53 :
Servir au mieux l'intérêt du public, quant-il s'agit en réalité de l'appétit féroce et insatiable des fonds de pension.
a écrit le 03/04/2017 à 14:49 :
Cerba est connu pour s etre prostitue plus d une fois. Tout mon soutient aux syndicats

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :