Cancer : Bruxelles donne son feu vert à Servier pour un nouveau médicament

 |  | 200 mots
Lecture 1 min.
Pour Servier, qui aspire à devenir un acteur de référence en oncologie, ce médicament marque son entrée dans le domaine des tumeurs solides.
Pour Servier, qui aspire à devenir un acteur de référence en oncologie, ce médicament marque son entrée dans le domaine des tumeurs solides. (Crédits : Reuters)
L'accord de la Commission européenne intervient après un avis favorable de l'Agence européenne du médicament (EMA) donné fin février pour la commercialisation de Lonsurf, un anticancéreux oral.

Le groupe pharmaceutique indépendant Servier a annoncé, mercredi 27 avril, avoir obtenu l'autorisation de mise sur le marché dans l'Union européenne d'un nouveau médicament pour le traitement de patients adultes souffrant d'un cancer colorectal métastatique, réfractaire aux thérapies actuellement disponibles.

>>LIRE AUSSI : Scandale du Mediator : la responsabilité civile de Servier confirmée

Légère amélioration de la durée de vie des patients, selon Servier

L'anticancéreux oral Lonsurf (trifluridine/tipiracil) de Servier "a montré une amélioration de 2 mois de la survie globale médiane" des patients par rapport à un placebo lors d'une étude clinique de phase III.

Dans un communiqué, le laboratoire avance qu'il s'agit d'un"bénéfice important" dans le cadre d'un cancer colorectal métastatique, dont le taux de survie à 5 ans après le diagnostic est seulement de 11%.

En juin 2015, le groupe avait acquis des droits de co-développement et de commercialisation de Lonsurf auprès du laboratoire japonais Taiho Pharmaceutical. Selon leur accord, Servier détient les droits du médicament en Europe et dans d'autres pays, à l'exception des Etats-Unis, du Canada, du Mexique et de l'Asie, réservés à son partenaire japonais.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2017 à 18:18 :
Je dois utiliser ce médicament prochainement pour 2 métastases pour un cancer colorectal. Ce médicament est-il efficace ? Les effets secondaires sont-ils aussi
lourds que ceux de la chimio, je viens d'avoir 16 chimios sans efficacité et je me demande si cela vaut le coup.
a écrit le 27/04/2016 à 13:41 :
Ça fait 5 ans et 2 mois au lieu de 5 ans

Avouons que c'est pas une grande innovation
J'espère que ça coûtera pas un bras à la sécu
Il faudrait sans doute mettre le paquet sur la recherche

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :