Prix des médicaments : passe d'armes entre la Ligue contre le cancer et les industries pharmaceutiques

 |   |  417  mots
Certains établissements hospitaliers doivent prendre en charge partiellement des anticancéreux indispensables.
Certains établissements hospitaliers doivent prendre en charge partiellement des anticancéreux indispensables. (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)
La Ligue contre le cancer lance lundi une campagne d'affichage très offensive contre le prix "exorbitant" des médicaments contre le cancer "pour briser les tabous". La fédération de l'entreprise des médicaments (Leem) dénonce une "désinformation flagrante".

Après une tribune alarmiste publiée par 110 cancérologues en mars, la Ligue contre le cancer prend le relais dans la dénonciation du prix grimpant des médicaments contre le cancer. Elle a lancé ce lundi 25 avril une campagne d'affichage via le réseau d'affichage Insert "pour briser les tabous" sur les prix des médicaments et notamment "briser l'opacité de la fixation des prix des médicaments imposée".

L'objectif de cette campagne: sensibiliser et faire signer la pétition que l'organisation a lancé au début du mois d'avril "Pour la fin des prix exorbitants des médicaments contre le cancer !" Cet appel à "contester le coût exorbitant et injuste" des nouveaux anticancéreux a recueilli près de 54.000 signatures pour le moment. Pour autant, malgré une campagne agressive, l'association veut calmer le jeu :

"Nous ne sommes pas contre les laboratoires pharmaceutiques. Nous sommes complètement conscients qu'ils doivent être compétitifs. Mais ils feraient des marges très importantes en baissant leur prix tout en sauvegardant le système de santé français. Nous sommes simplement pour un système solidaire", explique la Ligue contre le cancer, interrogée par La Tribune.

L'affiche utilisée par la Ligue contre le cancer pour sa campagne contre les prix des anticancéreux

affiche ligue contre le cancer

"Désinformation flagrante"

Du côté des industries pharmaceutique, la pilule ne passe pas. Le Leem, fédération des entreprises du médicaments, s'est fendu promptement d'un communiqué tout aussi offensif. Ainsi, l'organisation s'indigne des "des manipulations de la Ligue contre le Cancer" et dénonce la campagne d'affichage.

Elle évoque une "désinformation flagrante en affirmant que les prix des médicaments innovants en cancérologie condamnent à une mort certaine de nombreux malades atteints du cancer". Selon elle, "la France est l'un des pays d'Europe qui assure le meilleur accès des patients aux médicaments innovants". Et de promettre que ces innovations "seront à même de générer des gains de productivité dans le système de soins et donc des possibilités d'économies pour le système (de santé, Ndlr)".

En attendant, alors que le déficit des hôpitaux publics augmente; certains établissements doivent prendre en charge partiellement des anticancéreux indispensables. Par exemple, la trabectine (Yondelis), utilisée pour les patients porteurs de sarcomes (tumeurs cancéreuses rares), "bénéficie d'un remboursement partiel de l'Assurance maladie", expliquait à la Tribune le Centre Léon Bérard (centre de lutte contre le cancer, situé à Lyon).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2016 à 22:51 :
"Médicaments innovants en cancérologie", le Leem me fait gentiment sourire. La plupart des médicaments innovants ne font que prolonger la vie d'un mois la plupart du temps.
a écrit le 26/04/2016 à 11:19 :
On pourrait aussi dire que les labos organisent une pénurie de certains vaccins pour faire monter les prix, puis s'organisent pour "vendre" des vaccins combinés (ex: DT Coq polio etc...) bien plus chers que le seul DT obligatoire...
L'intérêt du labo envers le patient est donc proportionnel à son porte monnaie...
En plus, essayez donc de trouver un seul rappel DT non combiné sans aluminium... Mission impossible ! Peu importe le prix.
a écrit le 25/04/2016 à 23:11 :
Alors que les us UTILISENT les malades FRANCAIS pour améliorer leurs molécules. HONTEUX!
a écrit le 25/04/2016 à 20:02 :
Quand ils comprendrons que les lobby pensent qu'a la thune et en rien aux patients .... Les medecins americains et bien d'autre ont prouvés que certains traitement rendaient toutes ces molécules modifiées obsolète mais bon autant ce voiler la face donner raison à ceux qui payent le plus et qui ramassé le plus sur le dos des patients qui veulent juste survivrent ... aller voir les vidéo du Dr Simpson au Canada enfin bref la nature à inventé tous ça y'a 5000 ans y'a juste à ce baisser pour ce soigner

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :