La biotech française Abivax s'effondre en Bourse, plombée par son vaccin contre l'hépatite B

 |   |  415  mots
Environ 240 millions de personnes souffrent d'une hépatite B  chronique dans le monde.
Environ 240 millions de personnes souffrent d'une hépatite B chronique dans le monde. (Crédits : Reuters)
L'étude clinique sur le vaccin candidat ABX203 s'avère décevante. La biotech française perdait plus de 30% en Bourse lundi. Elles compte toutefois persévérer pour achever la phase III de l'étude clinique de son vaccin contre l'hépatite B chronique.

Publié le 20/06/2016 à 10:40. Mis à jour le 20/06/2016 à 18:46.

Vendredi 17 juin, la biotech française Abivax a publié des résultats décevants sur l'ABX203, un vaccin contre l'hépatite B chronique, à 16 heures, histoire de ne pas subir de remous boursiers trop violents en fin de semaine. Mais lundi 20 juin, le titre de la biotech, cotée à Euronext Paris, a chuté de 31,03% à 6 euros..

Abivax a annoncé que l'efficacité du vaccin candidat ABX203, développé en collaboration avec le Centre cubain de génie génétique et de biotechnologie (CIGB), n'avait quasiment aucune chance d'atteindre son critère d'évaluation principal. L'objectif d'une étude clinique sur 276 patients dans 7 pays d'Asie-Pacique était de vérifier qu'ABX203 puisse "maîtriser durablement la charge virale sur une période plus longue" comparée aux analogues nucléosidiques, traitement standard actuel, a rappelé Abivax dans un communiqué.

Mais une analyse non planifiée, lancée en raison de l'"augmentation récente du taux de patients exclus de l'étude du fait du rebond de leur charge virale", a mis en exergue le fait qu'un résultat positif de l'étude sur son critère d'évaluation principal "était improbable", en dépit de "la bonne tolérance du traitement".

Modification de la stratégie de développement

Néanmoins, les études cliniques sur le ABX203 ne sont pas abandonnées. L'essai clinique en cours va se poursuivre pour voir comment la charge virale évolue chez les patients et quels sont les effets secondaires. Abivax pourrait modifier la stratégie de développement de l'ABX203, et, par exemple, ajouter un adjuvant.

Cela va sûrement chambouler le calendrier du développement du traitement. Abivax prévoyait de publier les résultats de la phase III au 4e trimestre 2016, dernière phase avant une demande d'autorisation de mise sur le marché.

Le marché de l'hépatite B est prometteur, selon plusieurs gros laboratoires ou biotechs, Roche, Gilead et Johnson & Johnson, notamment, qui se sont lancés dans la recherche de vaccins ou traitements. Environ 240 millions de personnes souffrent d'une hépatite B  chronique dans le monde, selon l'OMS, et chaque année, près de 800.000 personnes en meurent.

Un pipeline dédié aux antiviraux

L'ABX203 est le traitement d'Abivax en phase de développement la plus avancée. Mais la biotech française travaille aussi sur d'autres candidats-médicaments :  l'ABX464 contre le VIH (en phase II a), l'ABX220 et l'ABX221 contre la Dengue ainsi que d'autres traitements contre le virus Ebola, le Chikungunya...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :