Belgique : la sortie du nucléaire reportée de dix ans

Le gouvernement belge a décidé ce lundi de reporter à 2015 la fermeture des trois plus anciens réacteurs du pays.

1 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

La première phase de sortie du nucléaire en Belgique va être repoussée de dix ans. Le gouvernement belge a en effet annoncé ce lundi que les trois plus anciens réacteurs du pays fermeront en 2025, et non plus en 2015 comme initialement prévu par une loi adoptée en 2003 alors que les écologistes faisaient partie de la coalition gouvernementale.

Sont concernées par cette décision deux réacteurs de la centrale de Doel (nord) et un réacteur de la centrale de Tihange (sud). Ces trois réacteurs vont atteindre l'âge de 40 ans en 2015 et devaient donc fermer. La loi de 2003 stipule en effet que les sept réacteurs belges seront progressivement mis à l'arrêt dès qu'ils atteignent 40 ans.

En échange de la prolongation de l'exploitation de ces trois réacteurs, les producteurs d'électricité (Electrabel, filiale du géant français GDF Suez, et la SPE) devront contribuer chaque année au budget de l'Etat. Cette contribution sera comprise entre 215 et 245 millions d'euros par an de 2010 à 2014. Pour les années suivantes, ce montant sera établi "en fonction de l'évolution des coûts de production et des prix du marché", expliquele gouvernement.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 12/10/2009 à 19:08
Signaler
Bonne affaire pour GDF Suez. Discussions directes avec Poutine; intérêt d'un fonds souverain chinois pour le titre; récent établissement de l'entreprise en Australie; forte tête de pont aux USA où il est 2ème fournisseurs des clients professionnels; ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.