Les contradictions des Français qui veulent en finir avec le nucléaire

 |   |  343  mots
La fin du nucléaire, une majorité de Français se prononce "pour", selon une enquête publiée ce 13 avril. La plupart des sondés refusent toutefois qu'un arrêt à terme des centrales se fasse au détriment de leur portefeuille.

Les Français sont 57% à se déclarer favorables à l'arrêt de la production d'énergie nucléaire; Et parmi eux, 20% y sont même très favorables. C'est ce qu'indique une enquête réalisée par OpinionWay pour SIA Conseil et L'Express. L'inquiétude peut expliquer ces résultats après la suite d'explosions dans la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, l'enquête ayant été réalisée fin mars.

Les plus hostiles au nucléaire, sont, logiquement, les personnes politiquement proches des Verts mais aussi des autres partis de gauche. Les partisans du FN semblent eux aussi "anti-nucléaires", ils sont 54% à se dire favorables à l'arrêt des centrales.

En revanche, les personnes proches des autres partis de droite sont majoritairement opposées à la fin du nucléaire. Cela coïncide plus ou moins avec les positions officielles des partis politiques en France même si les opinions ne sont pas toujours tranchées sur le sujet. Les élus UMP de Strasbourg n'ont, en effet, pas hésités à voter pour la fermeture de la centrale de Fessenheim. D'autres, en Franche-Comté, se sont abstenus, notamment des élus de gauche.

Une majorité de français refuse de payer l'électricité plus chère

Le parc nucléaire français, le premier au monde, fournit 80% de l'énergie dans l'hexagone à un prix moins élevé que dans les autres pays d'Europe. Mais, arrêter les centrales, les Français n'y sont favorables que si cela ne leur coûte pas un centime. Ainsi, 55% de ceux qui étaient pour la fin du nucléaire refusent tout de même de payer plus cher pour que l'électricité soit produite par d'autres moyens.

Ce sont surtout les mesures écologiques qui ont la faveur des français. Ils sont 65% à accepter des coûts plus élevés si cela permet de produire une énergie moins polluante. En revanche, cette augmentation ne doit pas être trop forte : 92% des sondés refusent de payer leur électricité trois fois plus chère même si c'est pour préserver l'environnement.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2011 à 10:13 :
L'Allemagne jette l'eponge mais le prix du courant y est 2 fois plus cher qu'en France.
Si l'on pose la question de la sorte : "Etes vous pret a payer votre energie deux fois plus cher pour sortir du nucleaire?", j ai bien peur que ce 80% tombe dans les 50%.

Est on conscient que cette energie nucelaire nous permet d avoir un des tarif les plus bas d'Europe? Le prix du kw/h en France est moins cher qu en Pologne (source Eurostat)...

Alors Francais, vous etes toujours 83%? j'en doute...
a écrit le 14/04/2011 à 14:00 :
Mmmm oui les centrales actuelles poluent beaucoup en matiere de dechet, mais l uranium comme le petrole est une energie fossile amenee a disparaitre.... c est pas pour rien que grand groupe lorgnent vers les gisement de Thorium au potentiel energetique bien meilleur et beaucoup moins polluant que l uranium.

Donc les couts majeurs a venir sont plutot ceux qui vont devoir etres mis en oeuvres pour "demembrer" les centrales anciennes, et moins productives que les nouvelles...

Donc oui comme beaucoup de choses moins de nucleaire mais "mieux de nuclaire"

Etant entendu egalement qu il faut revenir sur les "abus" d'EDF, mais on peut dire la meme chose de la SNCF, des Dockers Marseillais, de la secu..... On sait ou sont les problemes mais par peur politique on laisse aller les choses pour etre reellu....

d'autre aberations: Pourquoi on autorise pas les gens à etre mon EDF-dependant, en construisant des maison energie-autonome....

Entre nous la Chine l a compris elle qui devient leader des Clean-tech>>> elle ne veut etre dependant ni du petrole ni du neclaire...
Elle construit des champs de photovoltaique performant et pas cher....et dire qu il y a quelque temps c etait des Entreprise Francaise et Allemande qui innovaient dans ce domaine....

A qui profite le crime....
a écrit le 14/04/2011 à 11:01 :
On ne voit pas pourquoi l'énergie non nucléaire serait plus chère que l'énergie nucléaire. Simplement on a oublié (encore un oubli) de dire aux français que le coût du nucléaire se retrouve à terme dans un accroissement considérable de la dette souveraine de la France, puisque EDF ne paie qu'une infime partie du coût de traitement des déchets nucléaires et du coût de démantèlement des centrales, on on ne parle pas des coûts induits par un accident du type japonais. Par rapport à la situation actuelle, c'est aux français de choisir soit de supporter les amortissements des équipements non nucléaires soit le vrai coût de l'énergie électrique venant du nucléaire, étant entendu qu'EDF doit faire l'objet d'un contrôle strict de sa gestion, donc plus d'acquisitions financières couteuses, plus de salaires mirobolants au niveau des dirigeants, plus de subventions débiles au CE, plus d'énergie gratuite ou quasi gratuite aux salariés ou ex salariés, des salaires chez EDF en ligne avec ceux du secteur privé donc une stabilisation pendant au moins 5 à 6 ans. De plus EDF doit être véritablement passée au crible des risques, on est très loin d'une situation satisfaisante.
a écrit le 14/04/2011 à 10:20 :
Pourquoi parler de contradiction les français sont au contraire logiques. on les fait paniquer avec la réadioactivité ils répondent moins de nucléaire mais pas à n'importe quel prix. ils ne sont pas prêts à payer n'importe quoi à n'importe quel prix sous prétexte que c'est écologique. Est-ce normal que l'ensemble des consommateurs paye un surcout pour que des gros agriculteurs et des particuliers aisés se fassent du fric en se parant de vertus écologiques avec leur panneaux photovoltaïques? Sans faire du Allègre on nous fait avaler n'importe quoi avec les histoires de bilan carbone.
Il faudrait également prendre en compte les contracdictions de notre société libérale qui récupère le thème du développement durable et pousse à la surcommation et au gaspillage. Et que dire des contradictions de nos politques qui sont prêt à supprimer les voitures anciennes en centre ville et laissent en place les courses automobiles motocyclistes jet ski etc... Et notre cher Président qui passe d'un Airbus A319 à un A330 certainement pour améliorer son bilan Carbone! Que penser également de ces pseudos entrepreneurs type Branson qui vont vendre à prix d'or des sauts de puce dans l'espaces aux millionnaires et miliiardaires est-ce bon pour la planète?
l'Ecologie va être le prochain thème de scission de notre société entre les plus aisés qui auraont les moyens d'être écolo vertueux et le petit peuple que l'on culpabilisera. Les français avec leur tempéramment râleur refusent ce monde où est la contradiction?
a écrit le 14/04/2011 à 9:09 :
l'augmentation des tarifs de l éléctricité est en partie due à l appetit des actionnaires des sociétés productrices, edf a besoin de cash pour se developper aux usa.Aussi il est hors de question que l argent public serve aux frais de traitements et de fermetures des sites nucléaires.
a écrit le 14/04/2011 à 5:14 :
Comme le disait si bien de Gaulle : les Français sont des veaux, et veulent tout et son contraire... Pauvre France !
a écrit le 13/04/2011 à 18:08 :
Bonsoir amis lecteurs,
Ci dessus le résumé de la folie dans laquelle nous vivons.
On vous a mis un « beeper » sous les mains et on vous pose des questions :
Êtes vous pour ou contre le nucléaire : Réponse « contre » bien sûr juste après Fukushima.
Êtes vous pour ou contre si contre coûte plus cher : Et là, bien sûr, vous répondez « pour »,
Mais on ne vous a pas posé les questions comme il faut. Il fallait préciser « sachant que dans 50 ans à ce train là vous avez une chance sur deux d'y passer,

Il faut arrêter cette démagogie aux sondage, lors de laquelle on pose des questions orientées à des gens qui n'ont pas toutes les données en mains, et pas toujours la responsabilité nécessaire.

Le futur n'a pas de prix.

Faisons, aussi rapidement qu'il est possible, tout ce qui doit être fait, pour retrouver le minimum vital d'harmonie avec la planète.
En tout cas, après les excès des dernières décennies, il est urgent d'adopter pour objectif de laisser une planète plus propre qu'on ne l'à reçue.
Aujourd'hui, c'est le Japon qui est sur la corde raide, et qui nous montre ce qui nous attend demain.
Notre petit confort quotidien ne vaut pas la destruction de l'humanité et de la planète dans quelques décennies.
Réponse de le 14/04/2011 à 7:15 :
D'accord avec vous !
Il faut ajouter aussi :
-sachant que le nucléaire coûte dors et déjà extrêmement cher de manière indirecte, via les énormes aides publiques attribuées à sa filière en terme de recherche notamment, sans compter le reste.
De plus, coût du traitement des déchets n'est toujours pas connu !
Quand au coût environnemental, est on pr^t à le supporter

-sachant que l'électricité va augmenter de manières très importante dans les prochains mois / années, et ce bien qu'elle soit en france majoritairement nucléaire
a écrit le 13/04/2011 à 15:35 :
belle mentalité ! Touche pas à mon portefeuille, même si tu pollues et que mes enfants tombent malades !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :