Les Français bien informés sur le nucléaire ? Pas si sûr

 |   |  278  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Six Français sur dix se disent mal informés sur la production de l'électricité nucléaire en France mais 80% d'entre eux pensent qu'un abandon de la filière nucléaire alourdirait leur facture d'électricité.

Après la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon qui a suivi le séisme et le tsunami, la France dont 75% de l'électricité provient du nucléaire (contre 30% au Japon) informe-t-elle bien ses concitoyens sur cette énergie si particulière, ses dangers et les moyens mis en oeuvre pour les contenir ?

Six Français sur dix se disent mal informés sur la production de l'électricité nucléaire en France et 80% d'entre eux pensent qu'un abandon de la filière nucléaire alourdirait leur facture d'électricité, selon un sondage réalisé par l'institut BVA pour BFM, BFM TV et le magazine Challenges. 16% des personnes interrogées se déclarent "très mal informées" sur l'électricité nucléaire et 45% "plutôt mal informées", précise l'étude publiée jeudi. Ce sentiment est moins marqué chez les sympathisants de droite (51% se disent mal informés) que chez les proches de la gauche (64%).

L'opinion selon laquelle l'abandon du nucléaire ferait monter le prix du kilowatt-heure est elle un peu moins partagée à gauche (73%) qu'à droite (89%). "Même les sympathisants écologistes sont une majorité (61%) à anticiper une hausse des tarifs en cas de sortie du nucléaire", note Gaël Sliman, directeur de BVA Opinion, dans un communiqué. Deux pour cent seulement des Français pensent que renoncer au nucléaire ferait plutôt baisser les factures d'électricité et 17% jugent qu'une telle décision serait neutre en termes tarifaires.

Le sondage a été réalisé les 31 mars et 1er avril auprès d'un échantillon de 1.136 personnes représentatif de la population française de 15 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2011 à 9:07 :
Les gens sont mal informés, c'est très vrai (il suffit de lire certains commentaires aberrants pour le constater). Mais il ne tient qu'à eux de s'informer. Le monde nucléaire français est beaucoup moins opaque qu'on ne le croit, de gros efforts de transparence ont été faits après le nuage de Tchernobyl. Chacun peut s'informer sur les sites ASN, IRSN, EDF, notamment. Cela éviterait à certains de dire d'énormes bêtises. Pas seulement les lecteurs, aussi les journalistes, parfois.
Réponse de le 08/04/2011 à 10:12 :
Les informations disponibles sont orientées dans un sens ou dans l?autre.
J?ai une connaissance qui a rédigé un document de vulgarisation révélateur du vrai risque nucléaire : les éditeurs contactés n?en veulent pas?personne ne veut de polémique ! Ce qui est diffusé est émis par des organismes officiels et inféodés qui se veulent rassurants ou des partis engagés qui profitent de 67% d?inquiets pour racoler?


a écrit le 07/04/2011 à 15:33 :
le jour ou on dira aux francais que les centrales nucleaires sont des bombes a retardement et leur avenir depend de la fiabilité des reacteurs (sic),il sera déja trop tard !
a écrit le 07/04/2011 à 15:15 :
En tous les cas les énergies dites vertes ne solutionnent pas le problème !!! et ceci particulièrement avec l'éolien ! là les Français sont surtout mensongèrement
su rinformés !
a écrit le 07/04/2011 à 14:45 :
Quel magnifique argument qu'est la hausse des prix en cas de sortie du nucléaire!!! Voilà la stratégie des politiques pour effrayer les Français et les dissuader de sortir du nucléaire! La menace d'augmentation tarifaire de l'electricité me fait bien rire, n'est-ce pas ce qu'ils font déjà (+30% d'ici 2015!!) C'est vrai qu'il vaut mieux risquer d'avoir une catastrophe à tout moment plutôt que de payer plus cher! La cupidité n'a-t-elle aucune limite? NON et la vie n'a plus la moindre valeur. La situation est on ne peut plus grave et dangereuse car la gestion du nucléaire est comme toute gestion de nos jours, à savoir financière. La sécurité coûte trop chère et ne génère aucun profit...Donc on ne respecte rien si ce n'est l'argent, regardez le film "RAS Rien à déclarer" (Arté) et vous verrez comment les techniciens du nucléaire travaillent et surtout, comment ils sont traités, tout comme la sécurité des centrales est traitée...Puis regardez ensuite "Déchets-Le Cauchemar du nucléaire"(Arté) et vous aurez un aperçu un peu plus global sur la gestion du nucléaire.C'est CATASTROPHIQUE!!! Les profits sont infiniments prioritaires face à la sécurité et on pollue à tout va, légalement comme illégalement,en ne respectant RIEN.On s'étonne de l'explosion des cancers en occident mais en cherchant un peu,on comprend mieux pourquoi.Entre toutes les pollutions confondus+la nourriture chimique qu'on nous sert à toutes les sauces...Et tout ça dans un unique but de profits maximums avec la complicité des politiques.Ce capitalisme totalitaire est totalement SCANDALEUX.Les soi-disants contrôles de sécurité (nucléaires, sanitaires etc...) sont ridiculements insuffisants et sont de toute façon contrefaits.Le fameux "RAS" en est bien la preuve.Les politiques ne font que nous marteler leur propagande, à coup de menaces tarifaires et autres, afin de nous manipuler à souhaits pendant qu'ils s'en foutent plein les poches. La démocratie n'est plus, depuis bien longtemps déjà ...
a écrit le 07/04/2011 à 12:32 :
Curieux le parti-pris de cette article qui présente la hausse de tarif comme une "mauvaise" option.

C'est l'illusion d'un tarif bas qui a conduit la France dans l'impasse de l'électricité principalement nucléaire, dont il est criant aujourd'hui que le prix ne reflète pas ni les coûts de sécurité, ni le démantèlement ou l'entretien de la filière (c'est au moment où EDF a été sommé de vendre au prix de revient déclaré qu'on s'aperçoit curieusement que cela coûte beaucoup plus cher).

Relever le prix de l'électricité permettra à chaque filière de supporter ses coûts. Et on s'apercevra alors que le nucléaire n'est pas plus répandu à l'international tout simplement parce que, en plus de faire supporter un risque inouï et non budgété, il n'est pas rentable.

Les investissements dans les renouvelables pourront alors - et sans subvention, uniquement sur la vérité des prix du marché intérieur - se développer sereinement en France.

Reste à exercer une surveillance accrue sur EDF, ERDF et RTE pour qu'elles réalisent enfin le réseau qui conviennent à tous les opérateurs, pour lesquels les français ont déjà payé et qui aurait du faire l'objet de modernisation et d'investissements lourds.
a écrit le 07/04/2011 à 8:13 :
De toutes façons les prix vont augmenter, car il faut soit entretenir les centrales actuelles, soit en construire de nouvelles, qu'elles soient nucléaires ou pas.

Quand au fait d'être informé, et bien, quand on veut vraiment savoir quelque chose on peut toujours chercher par soi-même, ce n'est pas en allumant la télé que les informations utiles que vous aimeriez entendre vont vous parvenir, bien au contraire.
a écrit le 07/04/2011 à 8:12 :
La carte présentant les installations nucléaires produisant de l'électricité devrait également tenir compte des c?urs et autres chaufferies nucléaires qui équipent les bâtiments militaires de la Marine Nationale.
En effet, cette carte présente la Bretagne et le Sud-Est comme préservée mais le site de l'Ile Longue à proximité de Brest abrite les sous-marins nucléaire, tout comme la base navale de Toulon qui abrite non seulement des sous-marins à propulsion nucléaire mais également le porte avions à propulsion nucléaires Charles de Gaulle.
Voilà pour un point plus exhaustif de la situation sur le territoire.
a écrit le 07/04/2011 à 7:35 :
Les gens sont trop passifs et raleurs, ils attendent qu'on leur serve tout sur un plateau. Si les gens se sentent mal informés, rien ne les empêche de se renseigner sur les sujets qui les intéressent, il existe des livres, internet, avec en particulier les sites de wikipedia, de l'ASN et de l'IRSN. Quand on a un minimum de curiosité on les trouve les informations

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :