La filière photovoltaïque française a supprimé 7.000 emplois en 2011

En 2011, la filière a perdu 7.000 emplois sur 25.000.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le président du Syndicat des énergies renouvelables (SER), Jean-Louis Bal, a profité de la présentation d'un livre blanc des énergies renouvelables pour indiquer que le photovoltaïque avait détruit 7.000 emplois sur 25.000, en 2011.

Parmi les causes de ces suppressions de postes figurent le moratoire de trois mois décidé en décembre 2010 sur le rachat de nouveaux projets et le nouveau cadre tarifaire de rachat adopté en mars 2011, qui prévoit un tarif décroissant au fil des trimestres et un système d'appels d'offres pour les parcs supérieurs à 100 kilowatts-crête (kWc).

Le tarif en vigueur pour le premier trimestre 2012 n'est pas connu, mais le président du SER craint "une baisse de 9,5%".

Pour "reconstruire" la filière, les industriels proposent de modifier le système de décroissance du tarif et de "généraliser le photovoltaïque dans les règles d'urbanisme et de réglementation thermique".

Le livre blanc note qu'"il est maintenant établi qu'en France, dès 2016, l'électricité photovoltaïque sera d'un coût inférieur au prix de l'électricité acheminée chez le client domestique".

Selon le Commissariat général au développement durable, 2.384 MW étaient raccordés au 30 septembre 2011. L'objectif affiché du Grenelle est d'atteindre 5.400 MW. 

De leur côté, face à la forte progression du nombre d'installations et à la baisse des coûts, les industriels préconisent une révision à la hausse, avec une cible possible de 20.000 MW en 2020.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 23/08/2013 à 16:31
Signaler
L?actualité du solaire est plutôt riche ces derniers temps et connaît des hauts et des bas. On entend différents sons de cloche : une mesure est favorable à la filière quand la suivante semble être un pas en arrière. Où en est-on aujourd?hui ? L?Etat...

à écrit le 21/01/2012 à 22:14
Signaler
Un point important est : "Le livre blanc note qu'"il est maintenant établi qu'en France, dès 2016, l'électricité photovoltaïque sera d'un coût inférieur au prix de l'électricité acheminée chez le client domestique".

à écrit le 20/01/2012 à 21:09
Signaler
Bravo !!!! La France est le seul oui le seul pays au monde on l'on a perdu des emplois dans le renouvelable. Chapeau pas messieurs les gouvernants....

le 21/01/2012 à 10:25
Signaler
Quand le système consiste à faire payer par le consommateur lambda (augmentation de la facture EDF), l'avantage consenti (tarifs supérieurs) aux investisseurs, entrepreneurs ou particuliers,(rachat par EDF de l'électricité qu'ils produisent grâce à...

le 21/01/2012 à 14:57
Signaler
"Tribun" a raison, il est urgent de mettre fin totalement à tous ces abus des chasseurs de primes qui ne savent vivre que dans des marchés bidonnés par les primes et les niches fiscales... les voyous et les bandits ont que trop prospéré dans ces marc...

à écrit le 20/01/2012 à 18:24
Signaler
l ecologie ne cree pas d emploi la demonstration est faite

le 21/01/2012 à 8:23
Signaler
C'est oublier la force du lobby EDF !!!!

à écrit le 20/01/2012 à 14:58
Signaler
Dans cette affaire d'énergies permanentes (je n'aime pas le mot renouvelable), en France, comme toujours, nous faisons tout à l'opposé du bon sens. On s'est jeté dans le nucléaire: seulement vieux de 70 ans. Qu'il soit civil ou militaire, il est le c...

à écrit le 20/01/2012 à 14:42
Signaler
et le recyclage de ces panneaux qu'il faudrait mettre obligatoirement.. ça nous enmène ou?

à écrit le 20/01/2012 à 13:26
Signaler
Le problème est que le photovoltaïque, même chinois, n'est pas viable sans subventions, et que celle-ci vont bientôt atteindre 10% de chaque facture EdF...

le 20/01/2012 à 14:23
Signaler
C'est en train de changer très vite, les technologies évoluent et le prix de l'électrité nucléaire est obligé de monter compte tenu de l'état du réseau, de l'âge moyen des centrales (27 ans), de la sécurité etc Dans plusieurs endroits déjà en France ...

le 20/01/2012 à 15:14
Signaler
y'a pas que le solaire ou le vent... nouvel hydrocarbure a base d'algues vertes, fait des miracles... deja presenté dans des salons, mais son developpement, traine et traine, et ...traine.....et .. . . . ZZZZZzzzzzzzzzzzzzz

le 14/02/2012 à 19:15
Signaler
C'est un tout bouquet d'énergie qu'il faut mettre en place, le bois-énergie doit avoir sa filière industrielle et bien d'autre, si on le fait on deviendra le deuxième pays européen dans ce domaine pas loin derrière l'Allemagne

à écrit le 20/01/2012 à 11:13
Signaler
ce qui manque à ce gouvernement, c'est un temps de reflexion, il faut bien évide"mment amorcer la pompe pour lancer des filières, et ce peut être le rôle de l'état,mais il faut prévoir des limites et gardesfous, dés le départ, pas dans le bougisme et...

à écrit le 20/01/2012 à 10:14
Signaler
le problème est aussi que beaucoup de matériels viennent en fait de ....Chine et que malgré tout les prix de vente sont élevés. comment donc avoir une filière complète en Europe avec des prix raisonnables? Si l'avantage fiscal se transforme en marg...

à écrit le 20/01/2012 à 9:58
Signaler
Avec les revirements sur cette filière propre nous achèterons Chinois ou allemand et battrons des records de chômage

à écrit le 20/01/2012 à 9:16
Signaler
Le problème de ce pays est que les petits n'ont pas droit d'exister. Ce sont eux qui peuvent embaucher mais paradoxalement, tous les lobbies constitués se charges d'éliminer tous ces petits concurrents. Certes la filière a bénéficié de crédits d'impô...

à écrit le 20/01/2012 à 7:24
Signaler
Il y a eu de l abus,tout crédit d' impot devrait être supprime. Ouvre un peu les yeux cher contribuable, le crédit d' impot ne profite qu a une catégorie,ceux qui les commercialises,les installes( artisans par exemple). Pour exemple faite des devis a...

le 20/01/2012 à 9:41
Signaler
I - Les crédits d'impôts ont favorisé ces filières, le revers de la médaille c'est que certain on survendu des matériels dans le cadre du crédit d'impôts. II- Les prix sont à la baisse, car les stocks à écouler sont très importants. Constructeurs et ...

à écrit le 19/01/2012 à 17:05
Signaler
Cette gestion lamentable des tarifs de rachat par Borloo, NKM et Fillon associé au moratoire a favorisé l'afflux de modules Chinois et donc une partie de la CSPE autrement dit les foyers Français une fois de plus à leur insu ont subventionné l'indust...

le 20/01/2012 à 9:43
Signaler
Le leader français des panneaux photovoltaïques - Photowatt - est en grandes difficultés. Un minimum de protectionnisme aurait été nécessaire pour protéger cette filière d'avenir.

le 20/01/2012 à 14:51
Signaler
Le protectionnisme n'aurait rien changé, le problème du solaire en France remonte à plus longtemps. Le nucléaire entre autres a absorbé de longue date tous les fonds disponibles pour les autres filières. Il aurait fallu avoir des projets européens d'...

à écrit le 19/01/2012 à 14:58
Signaler
"photovoltaïque avait détruit 7.000 emplois sur 25.000, en 2011." Pas mal pour un secteur qui devrait à terme créer des emplois et pallier au désengagement du nucléaire civil !!! Qu'en pensent NKM et EELV ces chantres des énergies renouvelables ???

le 19/01/2012 à 16:15
Signaler
Il est temps de mettre fin à tous ces abus des chasseurs de primes qui ne savent vivre que dans des marchés bidonnés par les primes et les niches fiscales... les voyous et les bandits ont que trop prospéré dans ces marchés des énergies nouvelles ... ...

à écrit le 19/01/2012 à 14:46
Signaler
Comme le projet des maisons (subprimes !) populaires de Sarkozy, la filière photovolt a rapidement été enterrée avec la dépression, Borloo avec. Une bulle qui se dégonfle, certes mais le bilan de l'emploi n'a pas été renforcé pour autant comme il l'a...

le 20/01/2012 à 11:09
Signaler
sarkozy ne pense pas ou cela se saurait, il bouge, il s'agite, il gesticule, il parle, il dit le contraire de ce qu'il a dit, il fait le contraire de ce qu'il dit, etc, etc il est urgent de le remplacer, il a fait trop de mal à la freance et aux fra...

à écrit le 19/01/2012 à 13:52
Signaler
Il est clair que sans niche fiscale, la filière a du mal à se maintenir. Bizarre, non..? Et d'autre part, la revente au réseau national est un casse-tête au niveau gestion. Mais il serait "bon" de ne surtout pas en parler.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.