La Roumanie veut construire deux nouveaux réacteurs nucléaires

 |   |  228  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le nouveau Premier ministre roumain Victor Ponta souhaite construire deux réacteurs nucléaires supplémentaires dans le cadre d'une politique d'indépendance énergétique. Un projet de 4 milliards d'euros.

Le nouveau Premier ministre, roumain Victor Ponta, est partisan de la construction de deux réacteurs supplémentaires dans la centrale nucléaire de Cernavoda (sud-est), un projet défendu par le précédent gouvernement de centre-droit mais bloqué en raison du manque d'investisseurs. Sur les réacteurs 3 et 4, "mon opinion est que nous devons essayer de continuer ce projet, en respectant bien sûr toutes les normes de sécurité, surtout après la catastrophe de Fukushima", a déclaré Victor Ponta dans un entretien à la chaîne de télévision privée Pro TV.

L'indépendance énergétique cruciale pour la Roumanie

"L'indépendance énergétique de la Roumanie est cruciale", a ajouté le Premier ministre social-démocrate pour expliquer son choix du nucléaire. Le projet de construction de ces deux réacteurs supplémentaires est estimé à quatre milliards d'euros. Prévue depuis plusieurs années, l'extension de Cernavoda, unique centrale nucléaire de Roumanie, est bloquée depuis la décision de retrait, en 2011, de quatre des six actionnaires impliqués : CEZ (République tchèque), GDF Suez (France), RWE (Allemagne) et Iberdrola (Espagne).

La centrale de Cernavoda utilise le procédé canadien Candu 6 et fonctionne avec de l'uranium naturel et de l'eau lourde. Deux réacteurs ont jusqu'ici été mis en service, fournissant ensemble 17 à 18 % des besoins d'électricité de la Roumanie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2012 à 20:38 :
......... ,

J'aimerais ... assez que ce soit la FRANCE ,

Qui prose et remporte ... le Marché ...... !!!

Allez , François , ... ON " nid " croit !!!

Aâââhhh que ... Coucou ! La vrai VIE , va te rattraper ... !
a écrit le 14/05/2012 à 15:08 :
Incroyable les commentaires ici dedans! Oui, les roumains sans roulottes ça existe au moins autant que des français sans bérets sur la tête ni baguette sous le bras et sans litrons de rouge étoilés, titrant 10° dans le cabas!
Avez vous vu le prix annoncé: "Le projet de construction de ces deux réacteurs supplémentaires est estimé à quatre milliards d'euros"; Voilà la vraie nouvelle! Si EDFet AREVA pouvaient faire un EPR (puissance double du modèle roumain) pour ce prix,à Penly ou en Angleterre, le nucléaire continuerait d'avoir un bel avenir partout en Europe. Celui qu'il mérite à l'heure de l'indépendance du pétrole, gaz de shiste, et des émissions de CO2...
a écrit le 14/05/2012 à 9:04 :
Sans doute les chinois vont ils venir construire !
a écrit le 13/05/2012 à 19:37 :
Et ils compte les transporter en roulotte partout avec eux, ces réacteurs ?
Réponse de le 13/05/2012 à 20:27 :
Oui, c'est pour irradié ton cerveau en roulotte.
a écrit le 13/05/2012 à 19:36 :
Des réacteurs nucléaires gérer par des Roumains, ça promet...!
Réponse de le 13/05/2012 à 20:30 :
géreS par des roumains, pardi! Avant de faire de l`humour à la ***, revise ton ortographe...
Réponse de le 13/05/2012 à 22:07 :
@sans pseudo, le dernier mot de votre phrase s'écrit ORTHOGRAPHE. A bon entendeur...
Réponse de le 13/05/2012 à 22:17 :
au lieu de faire de l'humour "gérés" avec l'accent aigu c'est mieux
a écrit le 13/05/2012 à 14:12 :
ils n'ont pas reçu le message des verts Français ou bien ont ils tiré les leçons de la dépendance énergétique aux Russes, au charbon et aux autres usines nucléaires des voisins de la puissante Allemagne ?
Réponse de le 13/05/2012 à 18:55 :
Ils n'ont surtout "aucun" problème sismique la bas :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :