Le réchauffement climatique aggraverait la pauvreté (Banque mondiale)

 |   |  325  mots
Avec une hausse de la température de 4°C par rapport à l'ère pré-industrielle, le rendement des cultures de soja pourrait  chuter de 30 à 70% au Brésil, selon la Banque mondiale.
Avec une hausse de la température de 4°C par rapport à l'ère pré-industrielle, le rendement des cultures de soja pourrait chuter de 30 à 70% au Brésil, selon la Banque mondiale. (Crédits : reuters.com)
Une hausse de la température de 4°C assècherait les récoltes agricoles et menacerait la sécurité alimentaire de millions de personnes, a mis en garde l'institution dans un rapport publié dimanche.

"Sans une action forte et rapide, le réchauffement [...] et ses conséquences pourraient considérablement aggraver la pauvreté dans de nombreuses régions du globe."

Ce cri d'alarme est issu d'un rapport de la Banque mondiale (BM) publié dimanche 23 novembre. L'institution prévoit un scénario catastrophe dans lequel la communauté internationale n'atteindrait pas son objectif de limiter la hausse du thermomètre mondial de +2°C par rapport à l'ère pré-industrielle, contre +0,8°C actuellement. Dans l'hypothèse d'une hausse de 4°C, les événements climatiques "extrêmes" pourraient devenir la "nouvelle norme", affirme l'institution, qui sonne particulièrement l'alarme sur trois régions du globe (Amérique latine, Moyen-Orient et Europe orientale).

Importante chute de rendement des récoltes

Selon le rapport, réalisé avec l'aide de l'Institut de recherches sur l'impact climatique de Potsdam, en Allemagne, l'éradication de l'extrême pauvreté (objectif que la BM s'est fixé à l'horizon 2030) s'annonce déjà "compliquée" dans un monde à +2°C mais pourrait être tout simplement "hors de portée" en cas de hausse de 4°C du thermomètre mondial.

"Les conséquences pour le développement seraient graves avec un recul des ressources aquatiques, une montée des eaux, un déclin des récoltes et la vie de millions de personnes mises en danger", explique l'institution. Et de renchérir:

"La majeure partie des cultures sont tributaires des pluies et très vulnérables au changement climatique annoncé."

Ainsi, le rendement des cultures de soja par exemple, pourrait chuter de 30 à 70% au Brésil tandis celui du blé risquerait d'être amputé de moitié en Amérique centrale ou en Tunisie, avance l'étude. Face à ces risques, l'institution appelle à une action "urgente" mais estime que la marge de manœuvre de la communauté internationale se rétrécit, un an avant la conférence de Paris sur le climat et à quelques jours d'une réunion préparatoire début décembre à Lima (Pérou).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/12/2014 à 11:07 :
//APOCALYSE// SERAS LA DESTRUCTIONS DE LEQUILIBRE ECLOLOGIQUE .QUI NOUS PERMET A NOUS LES HUMAINS DE SURVIVRE SUR LA TERRE SI NOUS NE DISCUTON PAS MONDIALEMENT POUR RESOUDRE NOS PROBLEMES CAR IL Y E A BEAUCOUP NOUS ALLONS TOUS DISPARAITRE???
a écrit le 25/11/2014 à 0:20 :
Les riches avec les politiques véreux feront toujours leur possible pour tirer a eux la couverture et laisser une partie de la planète crever.
Ce sera toujours chacun chez soit et les vaches seront bien gardés...ce qui veut dire là oui il y a des drames, c'est bien triste mais on ne bougera pas sans le dire clairement!!
Ils vont laisser les gens crever...on ne peut pas s'occuper de toute la misère du monde!!
a écrit le 24/11/2014 à 12:35 :
Etonnant aucun grand pays ,les USA ,la Chine ,la Russie ,l'Inde ext.....ne semble touché par cette possible calamité !Peut etre qu'ils y trouvent leurs comptes dans ce rechauffement .Rien que la Russie gagne des millions d'hectares de terre arables !Certains diront oui mais ça degage du methane prisonnier du permafrost ,eux vous repondront que les vents sont justement fait pour le transporter ailleurs ......
a écrit le 24/11/2014 à 12:35 :
Etonnant aucun grand pays ,les USA ,la Chine ,la Russie ,l'Inde ext.....ne semble touché par cette possible calamité !Peut etre qu'ils y trouvent leurs comptes dans ce rechauffement .Rien que la Russie gagne des millions d'hectares de terre arables !Certains diront oui mais ça degage du methane prisonnier du permafrost ,eux vous repondront que les vents sont justement fait pour le transporter ailleurs ......
a écrit le 24/11/2014 à 12:05 :
Et l'escroquerie des banques,, elle fait quoi sur la pauvreté !!!!!
Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt !
Réponse de le 24/11/2014 à 12:31 :
Vous utilisez encore cette phrase debile !Tendre le doigt pour montrer la Lune c'est prendre le risque de le mettre dans le c....de Dieu qui comme tout le monde le sait est partout .C'est bel et bien le sage dans cette histoire qui est l'idiot ........
a écrit le 24/11/2014 à 11:12 :
Ces rapports très pessimistes écrits au conditionnel sont quand même un peu pénibles.
Il me semble que la réalité est un peu différente: sur 10 ans, la production mondiale de céréales est passée de 1900 à 2500 millions de tonnes, soit une HAUSSE de plus de 30% (source FAO).
Le monde est loin d'être parfait, mais la situation s'améliore petit a petit.
Réponse de le 24/11/2014 à 11:57 :
Aie, quand on ne sait pas de quoi on parle, il vaut mieux se taire !
Il ne suffit pas de sortir des chiffres brut... Le prix de l'augmentation de la production mondiale de céréales a un coût pour la planète. Mais je m'arrête là, il faut vous cultivez, renseignez vous !
Réponse de le 25/11/2014 à 12:25 :
Vous avez complètement raison: asséner des chiffres (des nombres) bruts ne suffit pas. Mais ça aide bien à comprendre un peu mieux la réalité.
a écrit le 24/11/2014 à 10:44 :
C'est clair : "En quelques décennies, l'homme a ébranlé un équilibre vieux de plusieurs millions d'années. Quelques années encore devraient suffire à compromettre toute forme d'existence, dont la sienne qui plus est ! " Récit "les corps indécents". La surpopulation (9 à 12 milliards d'individus attendus vers 2050) et l'activité humaine qui en découle précipiteront les choses.
Réponse de le 02/12/2014 à 11:41 :
EXAT???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :