Areva entérine la cession de sa filiale Canberra à Mirion-Charterhouse

 |   |  278  mots
(Crédits : Reuters)
L'opération de cette filiale américaine dont le montant n'a pas été révélé devrait être finalisée à la fin de 2016.

Après analyse des offres, le conseil d'administration d'Areva, réuni le mercredi 23 décembre 2015 et consulté à nouveau le jeudi 24 décembre, a sélectionné l'offre de Mirion-Charterhouse pour l'acquisition de sa filiale Canberra, indique un communiqué du groupe nucléaire français.

Canberra est spécialisé dans les instruments et mesures nucléaires. La société, qui conçoit, fabrique et commercialise des équipements et systèmes de détection et de mesure de radioactivité pour la protection des opérateurs et du grand public, a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 180 millions d'euros en 2014.

Cette cession s'inscrit dans le cadre du plan de transformation mené par Areva afin de se recentrer sur les procédés du cycle nucléaire.

Un fonds d'investissement européen indépendant

Quant à Mirion, c'est un groupe spécialisé dans les équipements de radioprotection, les systèmes de contrôle des rayonnements et les services en dosimétrie. Charterhouse, son actionnaire majoritaire, est un fonds d'investissement européen indépendant qui a 6,7 milliards d'euros d'actifs sous gestion et a réalisé, depuis sa création, plus de 140 transactions d'une valeur totale de plus de 50 milliards d'euros.

Ce projet de cession doit faire maintenant l'objet d'une consultation auprès des instances représentatives du personnel du groupe Areva. Par ailleurs, il devra obtenir l'approbation des autorités de la concurrence. L'objectif est de finaliser la transaction d'ici à la fin de l'année 2016.

Cette vente s'inscrit dans un programme de cessions d'actifs de plus de 450 millions d'euros prévues dans le cadre du plan de sauvetage du spécialiste de l'énergie nucléaire, détenu à près de 87% par l'Etat français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/12/2015 à 22:20 :
Ce projet de cession doit faire maintenant l'objet d'une consultation auprès des instances représentatives du personnel du groupe Areva. Par ailleurs, il devra obtenir l'approbation des autorités de la concurrence. L'objectif est de finaliser la transaction d'ici à la fin de l'année 2016.

Génial consulter les salariés... Indispensable...
a écrit le 25/12/2015 à 9:32 :
La vente des bijoux de famille continue après Areva T&D (un gros morceau rentable) et La Mancha (une pépite au moins avec l'or à 1600$; à 1080 j'en suis moins sur, mais c'était la dernière boite minière française). Et pendant ce temps, Atomic Ane continue à pérorer et se défausser de ses responsabilités sur ses collaborateurs de l'époque; à sa décharge, pour en connaître quelques uns, ce n'étaient pas des flèches car ils étaient à son image. Il faut dire que c'était elle qui les avait choisis.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :