Déchets : pour convaincre au tri, Paris sort de l'ombre les poubelles

 |   |  572  mots
1400 bacs plus petits permettant de trier canettes en métal et bouteilles en plastique seront aussi installés avant la fin de 2019 dans des magasins de restauration rapide et dans les aéroports de Paris.
1400 bacs plus petits permettant de trier canettes en métal et bouteilles en plastique seront aussi installés avant la fin de 2019 dans des magasins de restauration rapide et dans les aéroports de Paris. (Crédits : DR)
2.000 nouveaux points de collecte seront déployés d'ici 2020 dans l'espace public, a promis la mairie. "Les poubelles n'ont plus vocation à être cachées", a expliqué la maire Anne Hidalgo.

Engagée en matière d'économie circulaire, notamment dans le cadre d'une feuille de route opérationnelle fixant la stratégie municipale à horizon 2020, Paris est pourtant loin de constituer un modèle en matière de recyclage. Un immeuble sur trois manque de poubelle pour trier les bouteilles en verre, et un sur six de celle pour les emballages et le papier, pointait au mois de février un rapport de la Cour des comptes. Même lorsque les Parisiens trient, ils font encore beaucoup trop d'erreurs, avec des effets notables sur le pourcentage des refus des déchets collectés, de 25,7% en Île-de-France, notaient dans la même étude les Sages de la rue Cambon.

Pour rattraper le retard, la capitale fait donc le pari d'augmenter le nombre de ses boîtes à ordures. 2.000 nouveaux points de collecte seront déployés d'ici 2020 dans l'espace public, a promis la municipalité mercredi 22 novembre, à l'occasion de la semaine européenne de réduction des déchets. "Dans un monde où les déchets ne constituent plus qu'un problème 'hygiène, mais surtout une ressource, les poubelles n'ont plus vocation à être cachées", a expliqué la maire Anne Hidalgo. "Il faut assumer la poubelle dans l'espace urbain", a renchéri Jean Hornain, directeur général de Citeo, éco-organisme en charge de la gestion des déchets d'emballages partenaires de l'opération.

1.000 Trilib' dans toute la ville

Les 40 stations de tri dénommées Trilib' (incluant des modules consacrés au papier, au plastique, au verre et aux textiles), expérimentés depuis un an dans quatre arrondissements, seront ainsi généralisées à partir de début 2019 à l'ensemble de la capitale, avec l'objectif d'atteindre le millier. Dans 150 parcs et jardins, mais aussi dans les lieux touristiques, où la mode des pique-niques fait des ravages, 600 conteneurs en bois permettant de séparer les emballages du reste des déchets sont prévus pour 2020. 84 sont d'ailleurs déjà en place.

Recyclage Paris

1400 bacs plus petits permettant de trier canettes en métal et bouteilles en plastique seront aussi installés avant la fin de 2019 dans des magasins de restauration rapide et dans les aéroports de Paris. Une centaine de commerces de proximité seront enfin équipés dans les mêmes délais de machines de la startup Lemon Aide distribuant, pour chaque bouteille en plastique rapportée, 2 centimes en bons d'achat ou en dons aux associations.

recyclage Paris

10% des bouteilles en plastique recyclées en ville

Ces 2.000 nouvelles poubelles constitueront autant de "points de contact" incitant au tri la population urbaine la plus réfractaire: celle des 20-40 ans, qui "veulent sauver la planète, mais pas descendre les poubelles", parie Jean Hornain. Elles devraient notamment permettre d'adresser le paradoxe des bouteilles en plastique, emballages aujourd'hui à 100% recyclables, mais dont seulement 56% au niveau national et 10% en ville est recyclé, a ajouté le directeur de Citeo.

"Nous voulons accompagner nos concitoyens, mais aussi les acteurs de la ville et les entreprises, dans le changement de leurs mentalités et de leurs modes de vie nécessaire dans un monde en accélération", a souligné Anne Hidalgo.

En France, le recyclage de 70% des emballages jetés permet d'économiser 2 millions de tonnes de CO2 par an, à savoir l'équivalent de la consommation électrique de la capitale, a en effet rappelé Jean Hornain.

Lire aussi: Déchets: et si pour faire évoluer le tri l'argument du civisme ne suffisait pas?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2017 à 10:39 :
" le paradoxe des bouteilles en plastique, emballages aujourd'hui à 100% recyclables,"
les flacons, oui, les emballages plastique 0% sauf expérimentations locales en France, rares (analyse par spectroscopie infrarouge pour déterminer la composition). Les matériaux flacons sont peu variés et identifiés, donc faciles à gérer.
En 2020, il ne doit pas y avoir aussi des conteneurs "compostables", partout en France ?
L'idéal serait d'avoir moins de déchets/suremballages (ma vieille souris USB fatigue, j'en ai acheté une ce matin, sous fort emballage plastique transparent, le carton, ça n'existe pas ? Avec juste une fenêtre pour voir, ou un dessin dessus.
En Suède les canettes et bouteilles plastique sont taxées, la solution pour retrouver son argent est de les mettre dans une machine, à l'entrée des magasins, lecture du code barre. Ticket ou don à une œuvre, au choix. Ça n'empêche de voir des cannettes dans les conteneurs à métaux voire des nécessiteux qui récupèrent celles en état avec une pince pour se faire quelques sous. Ou dépenser cette manne dans la machine à sous pas loin, en espérant gagner plus (pareil en Finlande).
Une fois en place, une industrie bien huilée se crée, production d'emballages sans limite, contribution écoemballages payée par le client même sur le non recyclable, contrainte de bien recycler ou amende si besoin, création de richesse ensuite. Sauf si on boycotte tout ce qui est trop emballé aucune raison que ça se modère de soi-même. Au contraire !
a écrit le 23/11/2017 à 8:33 :
En 2017 il n'existe toujours aucune solution de trie automatique de déchets, ce sont les gens qui doivent le faire, les gens qui produisent 400 kg de déchets par habitant alors que l'industrie elle produit 14 tonnes de déchets par habitant, et on nous parle de robotisation et d'intelligence artificielle.

Pour nous vendre les concepts ils sont là, pour les générer là où il y en aurait besoin il n'y a plus personne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :