Des militants de Greenpeace pendus à un pont pour bloquer un bateau Shell

 |   |  380  mots
Le but des militants est d'empêcher un brise-glace de Shell, le Fennica, de quitter le port de Portland pour rejoindre le reste de la flottille du géant pétrolier en route pour les Îles Aléoutiennes, au sud-ouest de l'Alaska, où ils doivent effectuer des forages.
Le but des militants est d'empêcher un brise-glace de Shell, le Fennica, de quitter le port de Portland pour rejoindre le reste de la flottille du géant pétrolier en route pour les Îles Aléoutiennes, au sud-ouest de l'Alaska, où ils doivent effectuer des forages. (Crédits : @connor-devane)
Une dizaine de militants de la célèbre ONG écologiste bloque en ce moment le passage d'un brise-glace de la compagnie pétrolière au coquillage, le tout en étant suspendus à un pont via des hamacs.

Ils ne sont que treize, mais ils sont bien déterminés à saboter les projets de Shell. Suspendus sous un pont à Portland, en Oregon (nord-ouest), des militants écologistes de Greenpeace tentent de bloquer le passage d'un brise-glace du géant pétrolier Shell. A destination de l'Alaska, il doit participer à la création de nouveaux forages pétroliers :

"Des militants de Greenpeace se sont suspendus au pont Saint-John à Portland pour bloquer un navire de Shell qui doit partir pour les eaux de l'Alaska. Les grimpeurs ont assez de vivres pour rester en place plusieurs jours et sont déterminés à se mettre en travers du chemin de Shell le plus longtemps possible", a indiqué l'organisation écologiste sur son site internet.

 

Nice way to spend the morning. #kayaktivists take to the sky in #portland to block the Finnish icebreaker Finnika. #shellno

A photo posted by Jamie Holzgraf (@captainholz) on

Les images des télévisions locales montraient ces militants suspendus sous le pont dans des sortes de petits hamacs, à quelques mètres au-dessus de l'eau, et des dizaines d'autres étaient rassemblés dans des kayaks sous le pont. Sur les réseaux sociaux des images impressionnantes circulent avec le mot clef "shellno" :

 Le but des militants est d'empêcher un brise-glace de Shell, le Fennica, de quitter le port de Portland pour rejoindre le reste de la flottille du géant pétrolier en route pour les Îles Aléoutiennes, au sud-ouest de l'Alaska, où ils doivent effectuer des forages. Des forages possibles exclusivement grâce à la fonte de la banquise, ce que dénonce Greenpeace.

Le Fennica, un gros brise-glace finlandais de 116 mètres de long, a fait escale quelques jours à Portland pour effectuer des réparations en cale-sèche après avoir subi des dommages à sa coque près des Îles Aléoutiennes plus tôt ce mois-ci.

Shell, habitué à être dans le viseur de Greenpeace

Ce n'est pas la première fois que Greenpeace se mobilise contre Shell. En octobre 2014, les activistes avaient réalisé un clip dénonçant le partenariat de l'entreprise pétrolière avec le géant du web Lego.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/08/2015 à 13:43 :
Les multinationales ont déjà fait suffisamment de dégâts dans la nature comme ça! L'Iran va bientôt, à nouveau, pouvoir exporter son pétrole. Le monde n'a aucunement besoin de ces forages supplémentaires qui achèveraient de détruire un écosystème déjà éprouvé par le réchauffement climatique. Les ressources planétaires que nous consommons aujourd'hui sont les ressources que nous ne laisserons pas à nos enfants et petits enfants qui pourraient en avoir tout autant besoin. Il faut lutter contre la cupidité et l'égoïsme de tant d'êtres humains.
a écrit le 31/07/2015 à 10:53 :
Green peace toujours aussi futé; quel dommage que les cordes aient tenu, un bon bain leur aurait lavé un esprit embrumé
Réponse de le 31/07/2015 à 16:10 :
Oui Monsieur Deimos, Pinochet et Franco les auraient même jetés en prison et torturé... Dieu merci il n'y a pas que des fachos sur terre.
Nous savons tous que l'industrie pétrolière n'a pas besoin de plus de forages, ceci d'autant plus dans des zones sensible écologiquement.
Il est plus facile de s'aligner avec le fort que de le combattre.
Bravo à Greenpeace et bon courage.
a écrit le 30/07/2015 à 22:01 :
J'aurais voulu voir Greenpeace s'attaquer à Monsanto, à Exxon, à BP….. mais pour de bon, pas pour faire dans le RP de sa propre ONG.
a écrit le 30/07/2015 à 14:49 :
Quand grinepisse commencera-t-il à faire du positif ?
Ils sont l'incarnation de la négativité et semblent incapable d'apporter quelque solution positive que ce soit aux problèmes de l'humanité...
a écrit le 30/07/2015 à 10:15 :
Et puis Greenpeace, à fait des
Imbécilités et piétine les lignes de
Nazca au Sud de Lima!! Et ça ,
on l'à déjà oublié, ils sont très
Endommagés ces lignes, car ce
Sont des sites protégés et déclaré
des sites culturels , pozr l'humanite. Alors je ne leur
Pardonne pas!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :