GE France : Clara Gaymard passe la main à Mark Hutchinson

 |   |  259  mots
Le départ de la PDG de la filiale du groupe américain intervient dans un contexte particulièrement morose. Ce dernier a annoncé, en décembre, un plan de restructuration des activités énergétiques rachetées à Alstom, qui pourrait concerner 6.500 emplois sur 35.000 en Europe.
Le départ de la PDG de la filiale du groupe américain intervient dans un contexte particulièrement morose. Ce dernier a annoncé, en décembre, un plan de restructuration des activités énergétiques rachetées à Alstom, qui pourrait concerner 6.500 emplois sur 35.000 en Europe. (Crédits : DR)
Clara Gaymard a quitté la tête de la filiale du groupe américain General Electric, lundi, un poste qu'elle occupait depuis 9 ans, et va se lancer "dans le monde entrepreneurial". Son successeur est l'actuel patron de GE Europe.

"Clara Gaymard quitte l'entreprise au 1er février pour se consacrer à une nouvelle opportunité professionnelle", indique GE dans un communiqué, lundi.

"Je me suis posée la question de poursuivre avec GE, mais nous sommes convenus d'un commun accord que c'était un bon moment pour se séparer [...] Je voulais connaître une nouvelle aventure. Elle sera dans le monde entrepreneurial", avait déclaré Clara Gaymard, au magazine économique Challenges, dimanche.

Le départ de la PDG de la filiale du groupe américain, après neuf années de service,  intervient dans un contexte particulièrement morose. Ce dernier a annoncé, en décembre, un plan de restructuration des activités énergétiques rachetées à Alstom, qui pourrait concerner 6.500 emplois sur 35.000 en Europe, où le secteur est déprimé, et notamment en France où il s'est pourtant engagé à créer 1.000 emplois nets.

Le successeur Mark Hutchinson, ancien patron de GE Chine

Clara Gaymard, a été remplacée par Mark Hutchinson, l'actuel patron de GE Europe, âgé de 49 ans. Nommé patron de GE Europe en octobre dernier, il, "conserve sa fonction actuelle de responsable de l'intégration dans le cadre de l'alliance avec Alstom, acquisition industrielle la plus importante jamais réalisée par GE", détaille le groupe. Mark Hutchinson, qui était auparavant patron de GE en Chine, "possède une profonde connaissance du marché français et des activités de GE dans ce pays", où il a déjà travaillé à la tête de la division GE Real Estate (immobilier), souligne le communiqué.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2016 à 14:57 :
dans l'ensemble les discours qui précèdent sont plutôt des propos de comptoir du café de personnes qui manifestement sont incompétentes en économies et n'ont jamais géré quoi que ce soit, sans compter un aspect sexiste et rétrograde de petits mâles qui ne supportent pas qu'une femme puisse réussir qui est extrêmement désagréable...mais on voit bien que la droite n'a pas l'apanage du sexisme...quant au fait qu'elle a 9 enfants et bien, c'est le principe même du système français qui veut que plus on a d'enfants, plus on touche...si elle ne s'appelait pas gaymard, en d'autres temps on lui aurait certainement distribué une médaille pour avoir bien servi le pays...Enfin qu'elle soit catho ne regarde qu'elle, à priori, cela ne se voit pas de visu, ce qui n'est pas le cas d'autres membres d'autres religions ces dernières 10 ans dont l'appartenance à une communauté se voit immédiatement....alors, messieurs les biens pensants, modérez vos propos...
a écrit le 01/02/2016 à 22:53 :
parce que ce qu'elle faisait à General Electric, ce n'était pas de la gestion d'entreprise ? Encore une qui va fonder sa boite de com en utilisant les relations de son mari pour trouver des clients
a écrit le 01/02/2016 à 13:54 :
Quand on pense que la femme de l'ex-Ministre Herve Gaymard touchait en plus des allocs avec 9 gosses.
Réponse de le 01/02/2016 à 18:07 :
oui,mais elle travaille,elle.
a écrit le 01/02/2016 à 11:56 :
En lisant le canard enchainé de mercredi dernier, on sait pourquoi : c'est une catholique tradi tendance manif pour tous au carré, et on lui fait faire de la discrimination positive LGBT. En plus le Canard le révèle et se moque d'elle : elle est cohérente et respecte ses convictions. On peut pas tous faire comme Paul Bismuth ou François H. et changer de direction selon le vent.
a écrit le 01/02/2016 à 11:14 :
Dans l'armée cela s'appelle un abandon de poste.
a écrit le 01/02/2016 à 11:04 :
G.E. l'a embauché pour son carnet d'adresses, et ses entrées dans les cercles du pouvoir, opération réussie, Alstom est passée dans les mains de G.E., aurons-nous le montant du chèque de la prime sur résultat !!!
a écrit le 01/02/2016 à 10:52 :
Maintenant qu'elle a réussi à 'vendre' Alsthom à GE, et suivant les bons mode de fonctionnement américain (22 ans chez de grands groupes comme IBM), vient l'heure du ménage.
Elle a dû leur dire qu'elle ne se sentait pas de le faire et que ce n'était pas dans l'accord initial....... auquel GE a répondu avec un (très) gros chèque pour faire taire ces états d'âme; et un changement de management pour s'assurer de la bonne exécution des ordres. On habille le tout d'une formule vague 'nouveau projet, envie de faire autre chose' sachant que son départ était acté au moins depuis 3 mois.
Et on verra ce que valent les promesses faites de création de 1000 emplois nets..."les promesses n'engagent que ce qui les croient".
a écrit le 01/02/2016 à 10:27 :
La vente d'alstom, c'est elle ! Je lui propose de rester au foyer, en plus, c'est conforme a ses idées rétrogrades et a son budget, puisqu'ils affectionnent les HLM dans le 7e arrondissement de paris a moitie prix.
Réponse de le 01/02/2016 à 11:27 :
Un peu facile comme raisonnement on voit que vous ne connaissez pas l es boites américaines ni probablement pas l'économie.
Pourquoi Alstom était 'il à vendre? Posez vous cette question au lieu de jouer au macho gaucho.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :