Schlumberger : la chute des prix du pétrole pèse sur les résultats

 |   |  456  mots
Suite à la publication de ces résultats, l'action du groupe progressait de 0,49% à 61,75 dollars vers 22hH30 GMT dans les échanges électroniques d'après-séance à Wall Street.
Suite à la publication de ces résultats, l'action du groupe progressait de 0,49% à 61,75 dollars vers 22hH30 GMT dans les échanges électroniques d'après-séance à Wall Street. (Crédits : © Richard Carson / Reuters)
Sur l'année, le bénéfice net atteint 2,07 milliards de dollars en baisse de plus de moitié et sur le trimestre, le groupe a essuyé une perte de 1,02 milliard de dollars comparée à un bénéfice de 302 millions sur la même période l'année précédente.

Le groupe de services à l'industrie pétrolière et gazière Schlumberger a vu ses résultats annuels et trimestriels matraqués par la chute des prix du pétrole et a qualifié jeudi l'avenir "d'incertain".

Sur l'année, le bénéfice net atteint 2,07 milliards de dollars en baisse de plus de moitié et sur le trimestre, le groupe a essuyé une perte de 1,02 milliard de dollars comparée à un bénéfice de 302 millions sur la même période l'année précédente.

La bénéfice ajusté par action, la référence en Amérique du nord, dépasse toutefois sur l'année les prévisions des analystes de 3 cents à 3,37 dollars alors que sur le trimestre, il est de 65 cents là où les analystes attendaient deux cents de moins.

Le chiffre d'affaires annuel s'élève à 35,48 milliards de dollars (-27%), très légèrement inférieur aux attentes de 35,60 milliards de dollars. Sur le trimestre, il est de 7,74 milliards de dollars (-39%) quasi conforme aux attentes.

"Dans cet environnement incertain, nous continuons de nous concentrer sur ce que nous pouvons contrôler. Tout au long de l'année écoulée, nous avons pris un certain nombre de mesures pour dégraisser nos activités alors que nous continuons à affronter le déclin" de l'activité dans le secteur énergétique, a souligné le groupe dans un communiqué.

Suppression de 10.000 postes

Schlumberger avait annoncé en décembre qu'il allait supprimer 10.000 emplois supplémentaires après avoir déjà procédé en début d'année à la suppression de 20.000 postes dans le monde. Le groupe employait à la fin de l'année dernière 95.000 personnes.

Suite à la publication de ces résultats, l'action du groupe progressait de 0,49% à 61,75 dollars vers 22hH30 GMT dans les échanges électroniques d'après-séance à Wall Street.

Par région, le chiffre d'affaires a chuté sur l'année de 39% en Amérique du nord et de 21% dans les autres régions. Il s'agit du plus fort recul pour les activités terrestres aux Etats-Unis(-45%) depuis 1986 alors que pour les activités off-shore, il n'est que de 17%.

Le bénéfice d'exploitation s'est pour sa part élevé sur l'année à 6,5 milliards de dollars (-38%) et sur le seul 4e trimestre à 1,29 milliard (-54%).

Le nombre de puits (rig) a chuté de 15% aux Etats-Unis sur le trimestre sous considération, a préciséSchlumberger. Il était à la fin de l'année de 68% inférieur à son sommet de 2014 à moins de 700 puits en activité.

Par activités, les revenus liés au forage ont chuté de 25% sur l'année et de plus de 35% sur le trimestre alors que ceux liés à la production ont baissé de 29% sur l'année et de 45% sur le trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2016 à 16:23 :
Cette société américaine subit le reflux de la bulle pétrolière comme Halliburton et d'autres.
D'immenses fusions sont à prévoir dans le secteur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :