LTDE

Fonroche, le lampadaire écolo

 |   |  469  mots
Installation de lampadaires solaires à ChateauBernard
Installation de lampadaires solaires à ChateauBernard (Crédits : Fonroche Energie)
Des lampadaires photovoltaïques pour illuminer les rues, les parkings ou les ronds-points, 365 nuits par an sans consommer d’électricité. La société française Fonroche produit, depuis cinq ans, des candélabres solaires.

Basée dans le sud-ouest, à Roquefort (47), Fonroche est une entreprise familiale spécialisée dans les énergies renouvelables. Sa branche dédiée à l'éclairage solaire propose une gamme de lampadaires photovoltaïques appelée « Smartlight ». Le réverbère, équipé d'un panneau photovoltaïque, emmagasine l'énergie solaire qui est stockée dans une batterie et transmise au bloc LED le soir venu.

Cet éclairage écologique s'adapte en fonction des projets. « Nos clients sont des mairies, des syndicats d'éclairage, des scènes d'aménagement ou des industriels qui souhaitent équiper des zones commerciales, des abribus, des parcs ou des écoquartiers », détaille Laurent Lubrano, directeur développement de Fonroche Energie.

Pendant cinq ans, la société du Lot-et-Garonne a réalisé des tests dans le monde entier, afin de pouvoir s'adapter à tous les climats. « On étudie les données météo des dix dernières années, soit plus de 20 000 types de données, pour connaître les pires scénarios possibles », explique Laurent Lubrano. Résultat, la technologie de Fonroche est présente aussi bien sur des pistes de ski en Suisse qu'à l'aéroport de Koweït City. En fonction des lieux, deux catégories de critères sont à prendre en compte : l'emplacement géographique (température, vent, ensoleillement, potentiel énergétique) et les besoins (qu'est-ce qu'on veut éclairer, à quel moment, la taille de l'agglomération...).

2 000 à 3 000 euros l'unité

« On utilise toujours le même savoir-faire que l'on adapte en fonction des lieux, le but est d'arriver à éclairer juste et à être compétitif en termes de prix », assure Laurent Lubrano. Compétitif par rapport à la concurrence du secteur (asiatique notamment), mais surtout par rapport à un éclairage classique relié au réseau électrique. Un lampadaire solaire coûte entre 2 000 et 3 000 euros, selon la puissance. Quant au lampadaire classique, son prix se situe dans la fourchette inférieure, entre 1 000 et 3 000 euros.

Le représentant de l'entreprise tient à préciser qu'un réverbère photovoltaïque n'a pas de coût annexe : « Pas besoin de creuser de tranchée ou d'ajouter 30 à 40 euros par mètre linéaire pour le raccordement. On ne paye pas d'abonnement non plus, l'énergie solaire est gratuite et inépuisable ». Chez Fonroche, qui développe et fabrique ses produits en France, un mât d'éclairage a une durée de vie de trente ans avec une batterie à changer tous les dix ans, pour un coût de 300 euros.

Un investissement à mesurer sur le long terme donc, comme tous les projets liés aux énergies renouvelables. L'éclairage solaire commence à convaincre : 2 000 lampadaires ont été installés par l'entreprise en France et 1 000 à l'étranger. « Avec une forte croissance sur le marché international, on est sur un panier moyen de trente candélabres solaires contre cinq ou six en France », se réjouit Laurent Lubrano.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :