Intermarché : amende requise pour publicité mensongère

 |  | 314 mots
Lecture 2 min.
La justice réclame près de 800.000 euros d'amende pour tromperie sur la marchandise.

Près de 800.000 euros d'amende ont été requis devant le tribunal correctionnel d'Evry pour Intermarché. Le tribunal jugeait plusieurs filiales et centrales d'achat de la chaîne de grande distribution, poursuivies dans neuf dossiers de publicité mensongère et de tromperie sur la marchandise.

Dans cette affaire, il est reproché à Intermarché d'avoir présenté dans ses publicités du thon rouge comme étant pêché en Méditerrannée, alors que le poisson avait été pêché jeune puis engraissé dans des fermes d'aquaculture en Espagne.

L'enseigne comparaissait également pour avoir commercialisé en janvier 2007, dans 109 magasins du sud de la France, des poivrons importés d'Espagne qui avaient été traités avec un produit insecticide pouvant provoquer des affections stomacales, et qui n'est homologué ni en France ni en Espagne.

L'un des responsables a expliqué que les produits en question bénéficiaient de certificats de conformité européens, et que la non-conformité du produit n'a été connue que postérieurement.

Deux filiales d'Intermarché ont aussi comparu pour avoir, en octobre 2006, commercialisé des champignons de Paris importés de Hollande, alors 1.500 dépliants publicitaires précisaient qu'ils étaient supposés venir de France.

La direction s'est justifiée en précisant que le magasin n'avait pas pu obtenir de marchandise française en quantité suffisante, et qu'un erratum avait été publié.

Des publicités concernant de la viande de boeuf, du poulet et du foie gras ont également été visées, ainsi que des chaises pliantes importées du Vietnam.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir s'était constituée partie civile. Près de 45.000 euros d'amende ont également été requis pour non respect de la législation sur les contrats de coopération commerciale concernant les fruits et légumes.

La publication des jugements doit être rendue le 26 janvier, dans la presse et sur le site internet de l'enseigne. Comme le demande la justice.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2018 à 21:27 :
bonsoir,
comment se fait-il que intermarché de lalevade d'ardèche dit que le carburant est à prix coûtant le vendredi et le samedi mais ne l'applique pas, ce magasin fait souvent de la publicité mensongère.
a écrit le 14/10/2009 à 14:44 :
Outre les erreurs sur la provenance, il y a aussi les oublis sur les déductions faites sur les produits en" promotion". C'est vrai qu'intermarché ne conteste pas et rembourse lorsqu'on en fait la demande, mais combien de personnes vérifient et combien osent réclamer?
a écrit le 14/10/2009 à 11:00 :

Ils ne sont pas les seuls, tous les ans les grandes enseignes de la distribution et les moins grandes sont poursuivies et -parfois- condamnées toujours pour les mêmes causes profondes : s'approprier le maximum de valeur ajoutée au détriment simultanément ou en alternance de leurs fournisseurs de leurs salariés et bien sûr de leurs clients. mais qui sont donc aujourd'hui les plus grandes fortunes de France et de nos régions, les distributeurs bien évidemment. Et la masse des consommateurs a-t-elle vraiment le choix de fréquenter d'autres lieux d'achats que ces grandes surfaces infréquentables ? Depuis leurs origines elles pratiquent la politique de l'ilot de perte dans un océan de profit et à chacun son ilot de perte tacitement bien différent de celui du voisin et néanmoins concurrent ce qui permet à chacun de revendiquer être 'le moins cher' , mais au fond à quelle qualité ? que peut-on espérer d'une côte de boeuf à '8,99' ?/kg sinon de ne pas couvrir les charges fixes du producteur, d'être issue d'une génisse ou d'un jeune bovin immatures et poussés trop rapidement ou encore d'un excédent de vaches laitières de réforme pas forcément bien conformées, d'être commercialisée trop vite sans maturation et d'être au final insipide sans tendreté et bien grasse là où il ne faut pas ?
Quelle est le véritable prix d'un camembert , 2? au quotidien? 1? pendant les promotions? 2,5 ? juste après les promotions ( pour faire sur le stock restant les marges qu'on n'a pas faites pendant?).
Qui paie les 'cadeaux' faits aux consommateurs détenteurs de cartes de fidélité ? Le distributeur? ses fournisseurs? les autres consommateurs sans carte qui paient le prix fort?
ah oui c'est vrai les prix sont libres ........... vive la concurrence!
a écrit le 14/10/2009 à 10:48 :
En tant que DM en GD, et ayant travaillé pendant plus de 30 ans dans cette branche, j'ai du mal à croire que l'ensemble des personnels ont accepté ce genre de fraudes. Déjà, il y a les syndicats qui normalement travaillent dans les rayons et voient ce qui se passent, les fraudes(dgccref) qui nous visitent et corrigent les erreurs, les fautes que nous commettont. Les clients qui commencent à réagir et nous préviennent des erreurs que nous faisons.
De toute maniére, les clients sont libres de leur choix. Ils ont globalement le choix entre 3 sortes de commerce.
Si celà est vrai, tant pis pour eux et l'amende est trop légére!!!
Que le client change d'enseigne ou crée lui méme son enseigne. on appelle celà une coopérative. Oû, alors, il faut encouragé les producteutrs de FLEG, de plats cuisinés, traiteurs, bouchers et autres à se regrouper et créer un regroupement au marché local, de créer un évenement commercial percutant. Je serai prés à les aider.
a écrit le 14/10/2009 à 10:41 :
il faut boycoter ces grandes enseignes au lieu de les engraisser!!!!!!!!!!!
a écrit le 14/10/2009 à 10:19 :
Et particulièrement à cette enseigne ,des produits en promo sur les publicités et absents des rayons ,ne serait ce pas non plus de la publicité mensongère ?
a écrit le 14/10/2009 à 10:17 :
je rejoint "banco pas illico" 800ke c'est une misère comparé à ce que ces fraudes ont rapportées !

pour ma part lorsque j'étais étudiant j'ai travaillé dans une grande enseigne de distribution française (le n°2 mondial du secteur pour ne pas le citer) et les pratiques sont relativement similaires.
a écrit le 14/10/2009 à 10:13 :
ET les autres enseignes...les consomateurs on encore rien compris les sevices de surveillances ..AVEUGLES ou INCOPETENTS...
a écrit le 14/10/2009 à 8:26 :
800000 e.. une goutte d'eau!! ces fraudes leur ont rapporté combien??? et si il n' y avait qu'inter!!!
a écrit le 14/10/2009 à 7:10 :
plus c'est opaque plus on se permet du n'importe quoi , les actionnaires eux sont contents , les salariés sont des citrons et enfin les consommateurs , ils sont quoi .? ah oui des cons .. celà on le savait , heureusement il y'a encore une justice ..
a écrit le 14/10/2009 à 6:17 :
les grandes surfaces du haut de leur arrogance se croient au dessus des lois... merci à la justice française !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :