A 2,22 euros (en moyenne) , c'est à Douai qu'on trouve le jambon-beurre le moins cher

 |   |  304  mots
Le jambon-beurre le plus cher de France est parisien. (Flickr/TheGirlsNY)
Le jambon-beurre le plus cher de France est parisien. (Flickr/TheGirlsNY) (Crédits : Flickr/TheGirlsNY)
3,29 euros à Paris, 2,22 euros à Douai : le prix du jambon-beurre, sandwich le plus vendu en France a augmenté de 1,26% en 2013 selon le cabinet Gira conseil.

Plus d'un euro de différence entre le jambon-beurre parisien et son homologue nordiste : le prix moyen du jambon-beurre, à 2,71 euros (+1,26% par rapport à 2012) ne masque pas d'importantes disparités. Le sandwich vendu à 1,2 milliard d'unités en 2013 voit son prix s'envoler dans les grandes villes, où on l'achète 10,46% plus cher.

Avec un prix moyen de 3,29 euros, c'est bien sûr à Paris qu'on trouve la moyenne de prix la plus élevée. La capitale est suivie par Marseille (3,17 euros) et Toulouse (3,10 euros). A l'inverse, c'est à Douai que l'on trouve le jambon-beurre le moins cher avec un tarif moyen de 2,22 euros, puis à Bourg-en-Bresse (2,35 euros) et Saint-Brieuc (2,43 euros).

15 minutes de travail pour s'offrir un sandwich

Le tarif de ce sandwich emblématique a constamment progressé pendant les trois dernières années, avec une hausse de 7,54% depuis 2010. L'inflation cumulée des prix de la restauration sur la même période est de 6,3%. Le jambon-beurre voit donc son prix croître plus vite que ceux des autres produits de la restauration.

Comparé aux revenus moyens par ville, il faut travailler 8 minutes à Saint-Brieuc, 10 minutes à Paris et 15 minutes à Marseille pour déguster un jambon-beurre, assure Gira conseil, qui réalise cet indice depuis 2008.

Le jambon-beurre perd des parts de marchés

En 2013, le marché du sandwich en France est en croissance en volume et en valeur avec un chiffre d'affaires de 7,27 milliards d'euros (soit respectivement une hausse de 1,85 et 3,41% par rapport à 2012). Le sandwich jambon-beurre y représente 58% des sandwichs consommés, mais perd des parts de marchés (-5,39% depuis 2012).

Gira indique que le marché de la restauration rapide est en croissance en 2013 avec 7,236 milliards de repas pour un chiffre d'affaires de 45,86 milliards d'euros, soit une augmentation respective de 2,56% et 1,78% par rapport à 2012. Ce segment représente aujourd'hui plus de la moitié des repas consommés en hors domicile en France (52,05%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :