Le groupe Casino porté par ses ventes à l'étranger

Le groupe de distribution stéphanois a vu son résultat opérationnel courant bondir de 18% l'an dernier, en grande partie grâce à ses ventes hors de l'Hexagone. Il compte sur les marchés émergents, mais aussi sur la France, pour poursuivre sa croissance.

2 mn

Casino réalise 60% de ses ventes à l'étranger. (Photo Reuters)
Casino réalise 60% de ses ventes à l'étranger. (Photo Reuters) (Crédits : reuters.com)

Optimiste. Casino, compte pour 2014, sur la "poursuite d'une forte croissance organique à l'international" et sur une "nouvelle croissance" de son résultat opérationnel courant à taux de changes constants.

60% des ventes réalisées à l'étranger

C'est surtout à l'étranger que Casino a engrangé l'essentiel de ses bénéfices, et ce malgré des taux de changes défavorables. Le groupe stéphanois y réalise 60% de ses ventes et son résultat opérationnel a bondi de 32,6% (à 1,74 milliard d'euros). Hors consolidation des comptes du brésilien Grupo Pao de Açucar (GPA) acquis en 2012, ce résultat opérationnel bondit même de 23% sur un an. Au total, son résultat opérationnel courant atteint 2,363 milliards d'euros (+18%). 

"Nous restons très positifs sur le Brésil, où le potentiel de développement de GPA est immense et où nous maintenons un niveau très élevé d'investissement", a affirmé Jean-Charles Naouri, le patron de Casino lors de la présentation de ces résultats mardi. Il a également estimé que la consommation, soutenue par des mesures gouvernementales et par l'organisation de la coupe de monde de football, n'y donnait aucun signe de ralentissement.

Baisses de prix en France

Casino espère également retrouver une croissance organique en France. L'an dernier, le propriétaire de Géant Casino, Franprix, Monoprix ou CDiscount est parvenu à stabiliser son résultat opérationnel courant dans l'Hexagone (+0.9%) hors éléments exceptionnels notamment grâce aux bons résultats de la chaîne Monoprix,  et à des plans de baisses de coûts qui ont "limité en grande partie l'impact des baisses de prix." Le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri espère d'ailleurs que ces prix auront des conséquences sur le volume des ventes. 

"Le redressement est en marche en France", ont souligné les analystes de la Société générale dans une note. Eux aussi prévoient une progression des résultats dans l'Hexagone en 2014. En Bourse, le titre a regagné 4,1% à 81,54 euros vers 14h50, après avoir perdu 6,5% depuis le début de l'année. 

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 18/02/2014 à 18:03
Signaler
Je connais peu cette enseigne . Nous avons un géant à rennes mais je n'y vais que très rarement car les prix sont très élevés, proches de ceux pratiqués chez Monoprix. je dirai plus 25% au minimum.... donc j'évite. Quand j'y vais, je fais un caddie d...

le 23/03/2014 à 21:32
Signaler
tu devrais y aller, ils ont baiisé leur prix pour etre les moins chers, juste derriere Leclerc. Carrefour, U, Intermarché, etc... sont passés derriere.

à écrit le 18/02/2014 à 16:48
Signaler
en Europe car NOUS sommes "plumés" par les impots et taxes. Difficile d'augmenter la consommation !

le 18/02/2014 à 18:04
Signaler
ce sont surtout les prix pratiqués... faites un tour chez la concurrence!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.