Nestlé contraint de revoir à la baisse son objectif de croissance

 |   |  340  mots
En juin, le groupe a été contraint d'organiser une vaste opération en Inde pour retirer ces produits des rayons après la découverte d'une teneur en plomb supérieure aux niveaux autorisés dans certains échantillons.
En juin, le groupe a été contraint d'organiser une vaste opération en Inde pour retirer ces produits des rayons après la découverte d'une teneur en plomb supérieure aux niveaux autorisés dans certains échantillons. (Crédits : reuters.com)
Impacté par l'affaire des nouilles de plomb et le ralentissement chinois, le géant agroalimentaire mondial enregistre un recul de ses ventes de 2% par rapport à l'année précédente. L'objectif de croissance organique annuelle a été revu à la baisse.

Le géant suisse de l'alimentation Nestlé a publié vendredi 16 octobre des ventes sur neuf mois inférieures aux attentes, et a abaissé son objectif annuel de croissance organique après avoir été impacté par le ralentissement chinois et le rappel des nouilles instantanées Maggi en Inde.

De janvier à fin septembre, son chiffre d'affaires a atteint 64,9 milliards de francs suisses (soit 59,8 milliards d'euros), a indiqué le groupe dans un communiqué, ce qui correspond à une baisse de 2% par rapport à la période équivalente l'an passé.

Pour 2015, Nestlé vise désormais une croissance organique d'environ 4,5%, alors qu'il plaçait encore la barre à 5% à la fin du premier semestre.

L'affaire des nouilles en Inde a plombé la croissance

Ces révisions à la baisse sont d'abord le résultat de l'affaire des nouilles instantanées Maggi. En juin, le groupe a été contraint d'organiser une vaste opération en Inde pour retirer ces produits des rayons après la découverte d'une teneur en plomb supérieure aux niveaux autorisés dans certains échantillons. Le manque à gagner sur les ventes a eu un impact significatif sur la croissance dans l'Asie du Sud.

Les répercussions de ce retrait -combinés à la lenteur de la reprise en Chine- ont pesé sur croissance organique de la région Asie, Océanie et Afrique sub-saharienne, où elle s'est contractée de 0,5%.

Le groupe helvète a néanmoins annoncé ce vendredi que de nouveaux tests en laboratoire, ordonnés par un tribunal indien, confirmaient que les nouilles instantanées étaient propres à la consommation, ouvrant la voie à leur retour en magasin.

Croissance en hausse sur le continent américain

Nestlé a en revanche vu sa croissance s'accélérer dans la région Amériques, à 5,8% (contre 5,2% à la fin du premier semestre), alors que la relance de ses activités de surgelés aux États-Unis commence à produire ses effets.

Ses activités ont également continué de se redresser dans la région Europe, Moyen Orient et Afrique du Nord, la croissance organique atteignant 4,1% (contre 3,8% trois mois plus tôt).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :