Benetton prend 2% du capital du Club Mediterranée

 |   |  274  mots
La holding Edizione, propriété de la famille d'entrepreneurs italiens Benetton, a acquis 2% du capital du Club Méditerranée. Benetton demande à être représenté au conseil d'administration. Le titre a pris 11% sur la semaine, c'est la plus forte hausse du SBF 120.

En deux jours, le Club Méditerranée vient d'accueillir deux nouveaux actionnaires: Bernard Tapie jeudi pour un peu plus de 1% et ce vendredi la famille Benetton. Si Bernard Tapie est opposé au management du Club Med, à l'inverse, Henri Giscard d'Estaing, le PDG du groupe peut compter sur l'appui de la famille italienne Benetton.

La société holding Edizione a acquis une participation de 2% et a demandé à être représentée au conseil d'administration. La famille Benetton, aux activité diversifiées (textile, restauration et services aux voyageurs via Autogrill, immobilier, capital-investissement...), complète ainsi le tour de table de partenaires et alliés qui comprend la Caisse des Dépôts et de Gestion du Maroc (10,96%), le saoudien Rolaco (4,69%), le Crédit Agricole (4,12%), Nippon Life (2,98%), et Air France (2%). 

Le Club Med et les Benetton sont loin d'être des étrangers. Pour mémoire, l'exploitant de villages de vacances a cédé sa filiale Club Med Gym à une nouvelle entité, contrôlée par la société de capital-investissement 21 Centrale Partners, dont l'un des deux associés fondateurs n'est autre qu'Alessandro Benetton, administrateur d'Edizione et l'un des pionniers du capital investissement en Italie.

Ce n'est pas la première fois qu'un groupe italien s'intéresse aux actifs du Club Med. La famille Agnelli, autre grand nom de l'industrie en Italie - elle est propriétaire du groupe Fiat -, a été durant de nombreuses années actionnaire du groupe de tourisme. Elle est sortie du capital il y a cinq ans, le 12 juin 2004.

A la clôture, le titre a gagné 6,67% à 10,95 euros. Sur la semaine, il a pris 11%, c'est la plus forte hausse du SBF 120.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :