Tennis : Roland-Garros reste à Auteuil

 |   |  198  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le deuxième tournoi du grand chelem se tiendra toujours à Paris en 2016 après des travaux d'agrandissement sur les serres d'Auteuil, a décidé ce dimanche la Fédération française de tennis.

Les Internationaux de France de tennis resteront sur leur site historique de la Porte d'Auteuil. Ainsi en ont décidé les élus de la Fédération française de tennis, réunis en assemblée générale, qui ont choisi le projet porté par la Ville de Paris, prévoyant l'agrandissement et la modernisation du site historique de la Porte d'Auteuil, pour le nouveau stade Roland-Garros. Une bataille juridique en perspective alors que les écologistes s'opposent à un projet qui menace les serres d'auteuil.

La tradition et l'histoire avec un grand H de ce tournoi majeur  du Grand Chelem l'a emporté. Les travaux d'agrandissement du  stade des Mousquetaires sur les serres d'Auteuil portera en 2016 la superficie du site à 13,5 hectares, faisant malgré tout de Roland-Garros en terme de surface d'accueil, le plus petit des tournois du Grand Chelem, derrière l'US Open, 14 hectares mais qui envisage de s'agrandir, voire de déménager. Wimbledon et l'Open d'Australie s'étendent eux sur une vingtaine d'hectares. Lors du dernier tour de l'élection, Paris à recueilli 70% des voix contre Marne-la-Vallée. Autres candidats à l'accueil de l'épreuve, Gonesse avait été éliminé dès le premier tour et Versailles au deuxième.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2011 à 14:29 :
Ma première réflexion est que ce tournoi restera très élitiste et avant tout destiné à satisfaire un public "averti" résidant essentiellement dans l'ouest parisien.La municipalité dût elle sacrifier les serres, ce qui au demeurant n'est pas gagné.
Ma deuxième réflexion est que cet agrandissement demeure très mesuré voire petit comme manquant d'ambition.
Ma dernière réflexion est que tout ça manque vraiment d'altruisme pour le Grand Paris.
a écrit le 24/02/2011 à 18:41 :
Quels sont les intérêts croisés de Delanoé, Lagardère, Guazzini ?
Pourquoi tant d'empressement du premier édile de la capitale à se mettre son partenaire écologiste à dos ?
Les journalistes ont-ils réponse à cette question ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :