Alstom appelle au boycott des trains chinois

Le dirigeant d'Alstom Transport, Philippe Mellier, estime que les pays occidentaux devraient refuser d'acheter des trains chinois. Il entend ainsi dénoncer la fermeture progressive du géant asiatique aux fournisseurs étrangers.

1 mn

C'est un coup de colère du patron d'Alstom Transport, Philippe Mellier. Dans une interview au Financial Times, le dirigeant de la branche ferroviaire du groupe industriel français, deuxième mondial du secteur, a estimé que les pays occidentaux devraient refuser d'acheter des trains chinois. Il entend ainsi dénoncer la fermeture progressive du géant asiatique aux fournisseurs étrangers.

"Comme on s'y attendait, le marché (chinois) se ferme graduellement pour laisser les entreprises chinoises prospérer", déclare-t-il au quotidien économique britannique. "Si le marché se ferme aujourd'hui, nous ne pensons pas que ce soit une bonne idée que les autres pays ouvrent leurs marchés à une telle technologie parce qu'il n'y a plus de réciprocité", a-t-il ajouté.

Le dirigeant souligne notamment que les trains chinois utilisent des technologies dérivées de celles des étrangers, fournies en général à condition qu'elle ne serve pas hors de Chine.

Il faut dire que les enjeux sont importants. Vaste marché en raison de ses grands plans ferroviaires ou projets de métros, la Chine souhaite aujourd'hui de plus en plus privilégier les trains de conception chinoise, comme pour la future ligne à grande vitesse Shanghai-Pékin. Parallèlement, les trains chinois essaient de prendre pied à l'étranger dans les fiefs des trois géants du secteur, Bombardier Transportation, Alstom et Siemens, notamment dans le domaine du fret.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 39
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
il faudrait soit accepter de se faire à l'idée du "tout chinois" qui est déjà en train de se mettre en place à l'occident depuis belle lurette, soit rentrer en phase de protectionnisme, cq. boycottage. Compte tenu de l'arrogance des dirigeants chinoi...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ne soyez pas naif.. la chine est comme ca " que des promesses et des mensonges " ce serra la meme choses pour airbus tres bientot. la chine est a sence unique... les francais sont juste trop naifs

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le beurre, l'argent du beurre et puis quoi encore? Faisons de même et ne nous laissons pas intimider par de telles pratiques, sauvons nos emplois, c'est la priorité des priorités!. Quand je pense ,qu'on leur vend nos trains ainsi que la technologie (...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Toutes ces majors ont donné aux chinois la corde pour les pendre: tant pis pour eux.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Pourquoi seulement les trains?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ce phénoméne était tout à fait prévisible quand on connait la notion de propriété intellectuelle des chinois. Donnez à un homme un poisson, et il pourra manger pendant une journée. Donnez-lui une canne à pêche, et il pourra manger tant qu?elle durera...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Oui, Philippe Mellier a raison, il faut se serrer les coudes, et pas seulement pour les trains. Pensons aux chaussures en cuir de chez nous, aux chaussettes en laine, aux salades du paysan d'à côté, aux oeufs, aux fruits et légumes de l'agriculteur v...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
c'était prévisible.... quand on brade des technologies de pointe pour faire quelques sous, et qu'en suite on dé localise au détriment du tissu industriel et social, on se retrouve avec cette situation.les auteurs de ces bêtises sont peut être déjà à ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Enfin un dirigeant de grandes entreprises qui est réaliste, le (rêve) chinois c'est comporté en cauchemar pour les industries occidentales, ce qui prouve bien que nous n'avons rien à gagner mais tout à perdre en allant chez eux pour leur donner notr...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les Chinois jouent hors jeu en tout. Il ne faut limiter les achats en Chine, ne plus délocaliser de production, notre survie en dépend. De toute les façons on y gagnera, il vendent beaucoup de merdes

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bien fait! Encore une vision court terme de l'OMC qui nous retombe dessus! On a voulu vendre à tout prix nos fleurons aux chinois avec transfert de technologie en prime. A quand l'achat par les Français d'un Airbus ou d'une centrale nucléaire chin...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Vaste marché : certes ! Mais fermé !!! Il faudra se faire à cette réalité et changer notre vision du «marché mondial». Les Chinois n?ont pas besoin de nous ! Et nous? Pouvons-nous nous passer d'eux?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ha!il est temps de s'apercevoir que la Chine fabrique de la merde,et qu'elle ne pense qu'à nous entuber...comme les financiers US...reveillons nous...on peut vire sans eux et leurs produits merdiks!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
le directeur d/alstom transport est mal venu de critiquer l/offensive de la Chine,alors même que des airbus vont y être fabriqués.En outre,il ne mentionne pas les facilités de la France pour que sa société obtienne le contrat T.G.V.au Maroc.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est un danger et les aciéristesAméricains veulentimposer la clause "Ache=tez Américain" A voir la cohésion Européenne

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bravo ! Enfin un dirigeant européen conscient du danger de la concurrence totale que la Chine voudrait gagner sur tous les tableaux

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
TOUt cela était prévisible, ils savent que nous sommes le maillon faible des grans pays industrialisés.A travers nous ils menacent les autres. souvenons nous ce ce soi-disant contrat mirifique d'ALSTOM avce la Chine, qui prévoyait que 70% des trains ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Enfin un dirigeant lucide qui lève la voie pour rappeler le principe de base: la création de richesse se fait dans la réciprocité. Si certains ne veulent pas jouer le jeu, et bien jouons sans eux. Merci M. Mellier

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
enfin, une réaction saine qui montrera l'exemple que 2009 rééquilibre les échanges

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Philippe Mellier a totalement raison, les chinois sont des prédateurs économiques qui n'ont pas les mêmes façons de fonctionner que nous . (J'ai travaillé 20 ans avec eux) Avec eux il faut être extrémement paranoïaque et envisager les pires options d...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
A la fin du XX° siècle Siemens, Alstom et Bombardier se sont battus entre eux pour vendre leurs engins ferroviaires aux chinois, surenchérissant, l'un sur l'autre, sur les transferts technologiques qu'ils apportaient. Il n'est pas surprenant que Mon...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bonjour, effectivement, il a tout à fait raison, une entente entre les pays occidentaux établissant en commun une règle de marchés, pourraient renverser la tendance actuelle et rapatrier nos industriels trop avides à faire du profit sans pour autant...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Qui s'est déjà qui disait qu'il ne fallait pas faire de transfert de technologie vers la Chine. Sûrement pas nos "puissantissimes" économistes. Je viens d'avoir une idée. On pourrait mettre ces derniers en concurrence avec leurs homologues chinois. A...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je suis en accord avec ce dirigeant, il faut que les occidentaux réduisent leur importation de produits venant de chine. il faut à tout prix réduire le déficit de la balance commercial vis à vis de la chine.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les patrons des entreprises occidentales installées en Chine et qui ont cédé une partie de leur savoir-faire aux Chinois sont d'une naïveté affligeante, que croyaient-ils ? Etre dans un conte de fées ? Se faire de l'argent facile ? Ils se font avoir ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Eh bien, Monsieur Philippe MELLIER est un grand innocent. Depuis combien de temps voit-on les transferts de technologie se retourner contre les occidentaux. On délocalise, puis l'on pleure car les produits ne sont pas conformes à nos normes ou dangeu...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
A mon avis, tous les peuples vont acheter chinois parce que nos capitalistes sont cupides et ne voient pas plus long que leur portefeuille; notre tissu industriel est à zéro et va continuuer à se dégrader au profit du made in China, et les appels à l...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bravo, pour une fois qu'un grand dirigeant ose dire ce qu'il pense. Arrêtons de taire ce que tout le monde pense. On pourrait faire de même, les segments de marchés concernés ne manquent pas.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
voila nos grands patrons qui s'appercoivent enfin qu'il sont les arroseurs arrosés. IL FALLAIT BIEN UN JOUR QUE CELA ARRIVE. A vouloir faire trop confiance aux chinois voila la preuve que ce n'était pas la bonne solution. ENCORE DU CHOMAGE EN PLUS A ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je suis de la ville de Belfort mais je n'ai jamais entendu des sotisses pareils. Alstom reçoi depuis des décenies des chinois et autres etrangers afin de les former aux techniques made in France. Le résultat on pouvait l'attendre car les chinois et a...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
silence de la cgt pourtant toujours promte à organiser des greves.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Dans la classe politique française, il était de bon ton d'expliquer que nous avions la matière grise et que les délocalisations des usines était sans danger, il me souvient d'avoir meme entendu des dirigeants d'alstom et des enarques s'exprimer dans ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
c'est ce qui nous attends pour beaucoup de secteur, ceux qui ont donné leur technologie et leur brevet savaient pertinemment que cela allait se passer comme ça. Ou alors vous prenez les chinois comme des abrutis??? Je trouve même que certains patrons...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La Chine -comme l'Inde et autres - n'est pâs un Etat de droit , et pour longtempt encore .Le transfert de technologie par licence est de fait à risques , surtout quand le profit immédiat est vital ce qui dans l'économie occidentale avancée coule de s...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Oui, Philippe Mellier à raison de d'être en colère. Si les chinois peuvent légitiment profiter de certain transfert technologique et qui peuvent profiter à chacun dans le cadre d'un partenariat équilibré Ok. Et si ils subissent parfois eux mêmes des ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
tous ceux qui ont delocalise en chine ou ailleurs ne l'on fait que parceque cela rapportait plus que de le faire en france ;l'ouvrier chinois qu'on exploitait en lui versant des salaires de misere permettait aux entreprises de verser des dividendes à...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
OUI, vous tous avez raison, qui avait parlé du péril jaune, et bien nous y somme et nous l'avons voulu, nous tous et dirigeant, depuis tous temps nous avons été copiés; nous européens par les asiatiques et clic-clac par-ci et clic-clac par-la; ils ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
A Lisbonne certains esprits se croyant éclairés, ont proné l'économie de la "Connaissance". C'était prendre les pays émergeant pour des ignares incapables par nature à se hisser au niveau de nos chevilles. Nous sommes en guerre économique et en guer...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Encore un patron stupide sortie de nos grandes écoles dont la plus grande des formations est d'évaluer son EGO. Messieurs les grands patrons quel dommage que le bonnet d'âne ne soit plus à l'ordre du jour. Et dans la période économique actuelle vou...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.