Menace de grève à Noël chez British Airways

 |   |  276  mots
Selon le syndicat Unite, plus de 10.000 sur les 14.000 salariés de cette catégorie que compte British Airways ont participé au scrutin. Unite a annoncé dans la foulée qu'il allait déposer un préavis en vue d'un arrêt de travail de 12 jours, du 22 décembre au 2 janvier.

Gare à ceux qui doivent prendre un avion de British Airways au moment des fêtes. Selon le syndicat Unite, le personnel navigant commercial - hôtesses et stewards - de la grande compagnie aérienne britannique a en effet approuvé ce lundi le recours à la grève, pour protester contre 1700 suppressions de postes au sein de l'entreprise et le gel des salaires pendant deux ans afin de réduire les coûts et de retrouver les bénéfices.


Ils ont été 92,49% à voter en faveur d'un tel mouvement . Selon le syndicat, plus de 10.000 sur les 14.000 salariés de cette catégorie que compte British Airways ont participé au scrutin. Unite a annoncé dans la foulée qu'il allait déposer un préavis en vue d'un arrêt de travail de 12 jours, du 22 décembre au 2 janvier. La dernière grève chez British Airways remonte à 1997. Mais les clients de la compagnie ont été gênés plus récemment par les problèmes de restructuration de l'aéroport de Londres Heathrow géré par BAA (British Airport Authority, filiale de l'espagnol Ferrovial).

La direction affiche son inquiétude et sa déception face à ce risque de mouvement social qui risque de profiter à ses concurrents."Une grève de 12 jours serait totalement injustifiable, et c'est une réaction extrêmement disproportionnée aux changements modestes que nous avons annoncés au personnel de cabine, et qui visent à nous aider à nous remettre de pertes records, souligne BA. La décision cynique de Unite démontre son manque total de respect pour nos clients, notre entreprise et les autres catégories d'employés au sein de British Airways".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :