Menace sur le monopole des taxis parisiens

 |   |  317  mots
(Crédits : Phil h)
Un amendement en ce sens a été adopté en Commission par les députés dans un climat très tendu car le sujet est polémique et propre à déclencher grogne et manifestation des professionnels.

Trois députés UMP d'Ile-de-France, Yanick Paternotte, Yves Albarello et Didier Gonzales, ont fait adopter ce mercredi par la commission du Développement durable de l'Assemblée nationale un amendement entraînant la suppression du monopole des taxis parisiens, dans le cadre de l'examen du projet de loi Grenelle 2. "Ce n'est pas le sujet, cela n'a tien à voir avec le développement durable" a déclaré Serge Grouard le rapporteur UMP mis en minorité à quelques voix près.

L'amendement aurait été adopté dans un climat très tendu car le sujet est très polémique et propre à déclencher grogne et manifestation des professionnels. Cela avait été le cas notamment lors du rapport Attali sur la croissance qui proposait déjà d'ouvrir cette profession.

Le nouveau texte stipule qu'en "vue de faciliter la desserte des aéroports internationaux de la région Ile-de-France par des modes de transports alternatifs au véhicule léger personnel, le monopole des taxis parisiens institué dans leur ressort territorial par la voie réglementaire est aboli".

Le ministre des Relations avec le Parlement, Henri de Raincourt, a immédiatement réagi que le gouvernement défendra le "maintien de la réglementation en vigueur des taxis parisiens".

Voté le 8 octobre au Sénat, le Grenelle 2, dont le processus législatif a pris du retard, doit être examiné en séance publique à l'Assemblée nationale début mai. L'examen en commission doit durer jusqu'à fin mars, l'Assemblée fermant ses portes du 1er au 21 mars pour les régionales.

Voté le 8 octobre au Sénat, le Grenelle 2, dont le processus législatif a pris du retard, doit être examiné en séance publique à l'Assemblée nationale début mai, après l'interruption de ses travaux pour cause d'élections régionales. C'est lors de cette séance que la majorité devra se prononcer sur ce projet controversé concernant les taxis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/12/2010 à 13:57 :
Absolumment ridicule cette restriction corporatif sur les licenses des taxis. Pourquoi pas libérer ce marché comem tous les autres, et au bénéfice de l'usager. En plusieurs autres pays européens il suffit d'avoir le permis de conduire pour taxi afin de démarrer librement son activité. Aucun argument n'excuse ce système corporatiste actuellement en vigeur en France.
a écrit le 21/02/2010 à 17:42 :
Coup de gueule/
juste 3 questions
Quand vous allez a la boulangerie à 12h il y a un peu de monde non ?
quand vous vous retirez votre courrier à la poste vers 12h du monde ?
au resto vers 12h ca ne vous dit rien ?

bref, pourquoi les gens sont si intolerant avec les taxis ??
savait vous que les chauffeur de taxi Artisan investisse plus de 180.000? pour acheter une licence et ainsi apres tant d'années de dur travail devenir son propre patron !!
Réponse de le 29/12/2010 à 15:01 :
à la boulagerie je met 5-10 min de plus... les soirs de week end j'attend min 45min dans le froid si jamais je suis pas obligé de rentrer à pied (et s'est pareil pour beaucoup, beaucoup de gens ...)

j'ai pas mal voyagé et j'ai jamais vu ça dans aucune autre ville

je vous injure tous les week end... vous êtes comme beaucoup d'autres, une corporation qui défend ses intérêts au détriment de l'intérêt général
Réponse de le 29/12/2010 à 16:48 :
Ben tout à fait d'accord pour que les taxis soient comme les boulangeries et les restos ! Sans numerus clausus.
a écrit le 17/02/2010 à 16:22 :
Eh bien, il serait temps. Et si en meme temps il pourrait faire quelques choses pour obliger les taxis a accepter les paiments avec les cartes bancaires, ca serait fabuleux. Ca eviterait en plus la fraude. C'est vraiment desolant de sortir d'un aeroport et de courir apres chaque taxi pour savoir si il accepte les cartes bancaires. La derniere fois, ca m'a pris 15 minutes pour trouver un taxi qui accepte. Au passage, je trouve inacceptable que les taxis qui travaillent pour les enseignes de taxi qui revendiquent le paiment avec les cartes bancaires refusent les paiement CB. Zut alors........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :