Quelle est donc cette start up dans laquelle Christine Lagarde déclare avoir investi ?

Tous les ministres du gouvernement ont rendu public ce jeudi le nom des sociétés dans lesquelles ils ont des participations si elle est supérieure à 5 000 euros ou à 5 % du capital de la structure concernée. Or la ministre de l'Economie se trouve être l'une des rares à avoir placé une partie de son épargne dans une très jeune société opérant sur internet. Son nom ? Applicatour. Portrait.
Stanislas Drouin, fondateur d'Applicatour et Christine Lagarde
Stanislas Drouin, fondateur d'Applicatour et Christine Lagarde

C'est pour l'heure une toute petite entreprise. Mais on peut parier que sa notoriété sera propulsée au plus haut niveau grâce à la publicité indirecte que vient de lui accorder Christine Lagarde. La ministre de l'Economie a en effet mentionné publiquement sur le site officiel du gouvernement le fait qu'elle a placé une partie de son épargne dans le capital d'Applicatour, une société parisienne créée en 2003. C'est la seule entreprise dont Christine Lagarde déclare posséder des parts.

La ministre, ancienne avocate d'affaires, ne précise pas le montant de cet actif. Rien ne l'y oblige. Elle ne dit pas non plus quand elle a acquis ses parts. L'information figure dans les documents publiés au greffe du Tribunal de commerce de Paris par Applicatour. C'était en 2009. La ministre indique en revanche que cet investissement lui a permis de réduire le montant de l'ISF, impôt auquel elle est donc apparemment soumise. On peut donc en conclure qu'elle n'y a pas consacré plus de quelques dizaines de milliers d'euros. Le dispositif de défiscalisation partielle des investissements dans les PME/PMI réservé aux contribuables payant l'ISF prévoit en effet un plafond de 50.000 euros par an.

Une entreprise qui distribue des dividendes depuis 2010

Si Christine Lagarde reste discrète - c'est son droit - sur la part du capital qu'elle détient dans cette entreprise, on en sait en revanche plus sur la nature de ses activités et le profil de ses dirigeants. Son gérant qui fêtera ses 30 ans en juillet prochain, s'appelle Stanislas Drouin. Ancien élève de l'Ecole supérieure de Commerce de Toulouse et de l'Ecole Supérieure d'Ingénieurs en Electronique et Electrotechnique, ce Toulousain a créé Applicatour alors qu'il n'avait que 23 ans. Pressentant qu'internet allait révolutionner le métier d'agents de voyage, il a eu l'idée de créer des logiciels dédiés à ce secteur. Cette petite entreprise dont les principaux clients sont américains compte parmi ses clients des poids lourds comme la société Sabre, propriétaire du site lastminute.com. "Nous avons été le premier - c'était en 2009 - à proposer à nos clients des comparateurs prix entre l'avion et le train."

Le fils du président de la banque publique Oseo

Une niche apparemment lucrative. "Nous avons dégagé un résultat positif quasiment depuis le début de la société et nous projetons de verser des dividendes à nos actionnaires au titre du résultat de l'exercice 2010" Applicatour qui emploie 8 salariés a dégagé l'an passé un résultat net de 25.000 euros pour un chiffre d'affaires de 456.000 euros. Un an plus tôt sa marge d'exploitation atteignait 17,2%.

Stanislas Drouin n'est évidemment pas mécontent d'avoir Christine Lagarde parmi ses actionnaires. "Je crois savoir que c'est une excellent avocate" observe-t-il avant de préciser qu'il n'a aucun lien de parenté avec elle. Son père, en revanche, la connaît bien. Il préside la banque publique Oseo, qui soutient les PME. Verser des dividendes à la ministre de l'Economie oblige évidemment cet entrepreneur à montrer l'exemple. Il s'engage donc dès aujourd'hui à verser une prime à ses salariés lorsque la loi sera votée.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 29/04/2011 à 5:01
Signaler
pas de conflit d'intérêts. pas de délit d'initiés.pas d'aide publique. entreprise non cotée en bourse. tout est dit . il n'y a pas de problème . .

le 29/04/2011 à 16:07
Signaler
Faux - cette société a un client carlson wagon lits qui a remporté l'appel d'offres de la billetterie des ministères. bizarre...non

le 29/04/2011 à 17:36
Signaler
Pourquoi bizarre! lisez le rapport sur cet appel d'offres. Pensez vous que Mme Lagarde éminente avocate ,ayant travaillée aux US aurait volontairement ou négligemment rédigé son patrimoine en connaissance de cause.Beaucoup d'envieux sur ces forums et...

le 02/05/2011 à 8:13
Signaler
Il n'est pas objectif de prétendre qu'un avocat qui a travaillé aux USA est meilleur qu'un Avocat français. Il serait plutot suspect qu'un avocat reconnu par les USA soit inféodé aux USA, ce qui n'est pas bien bon pour notre pauvre France en pleine d...

à écrit le 28/04/2011 à 11:41
Signaler
Je crois que certains devraient lire ou relire le livre de Martin Hirch qui définit précisément le conflit d'intérêts et qui s'applique dans cette situation de façon flagrante.

à écrit le 26/04/2011 à 22:54
Signaler
Rien à voir avec l'affaire Woerth. Ce dernier aurait peut être permis une évasion fiscale... Tandis que dans le cas présent, Applicatour, on ne vole pas le contribuable français. Pas du tout. Et on ne privilégie personne puisqu'il s'agit d'un investi...

le 27/04/2011 à 7:44
Signaler
Qui d'autre aurait pu avoir un ministre à son capital que le fils Drouin ? Il participe ainsi à la campagne de pub de TEPA-ISF orchestré par Bercy (d'où la déclaration de Lagarde). Un symbole du quinquennat qui préfère défiscaliser plutôt que redistr...

à écrit le 26/04/2011 à 22:25
Signaler
Parmi les plus de 10,000 entreprises innovantes en France, Mme Lagarde ne trouve pas mieux que d'investir dans celle du fils du patron d'Oseo, placé sous sa tutelle... Evidemment cela est devenu presque aussi normal qu'avoir un Ministre des Finances ...

à écrit le 26/04/2011 à 21:53
Signaler
Il ne s'agit pas d'une entreprise cotée en bourse. Applicatour n'a pas perçu d'aides publiques, comme peuvent en distribuer les fonctionnaires des collectivités locales. Il n'y a donc ni délit d'initiés, ni conflit d'intérêts. C'est simple à comprend...

le 30/04/2011 à 21:07
Signaler
Un élément contradictoire peut être? http://www.acteurspublics.com/article/28-04-11/dans-l-affaire-lagarde-oseo-il-y-a-incontestablement-conflit-d-interets

à écrit le 26/04/2011 à 20:19
Signaler
Après-tout pourquoi faire un tel "Flan" ?? Et si nous étions à sa place, si nous avions la possibilité d'en faire autant que ferions-nous ? J'aimerais avoir de l'argent je n'en ai pas ou peu mais je n'enrage pas d'envie vis à vis de ceux qui en ont p...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.