Airbus ou Boeing : la pression monte d'un cran sur Air France

 |  | 499 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Une centaine de députés pressent le groupe de choisir l'Airbus A350 plutôt que des appareils de l'américain Boeing, alors que la compagnie doit commander une centaine de gros porteurs. Dans une pétition lancée par le député UMP Bernard Carayon, 102 élus de droite, du Nouveau centre et du Parti socialiste appellent Pierre-Henri Gourgeon, directeur général d'Air France-KLM, à faire preuve de patrotisme européen. Ils lui demandant d'exprimer ce choix dès le salon du Bourget, fin juin.

Dans une pétition lancée par le député UMP Bernard Carayon, 102 élus de droite, du Nouveau centre et du Parti socialiste appellent Pierre-Henri Gourgeon, directeur général d'Air France-KLM, à faire preuve de patrotisme européen. Ils lui demandant d'exprimer ce choix dès le salon du Bourget, fin juin, et d'y annoncer que le groupe qui prévoit de commander une centaine de gros-porteurs de type A350 ou B787, donnera sa préférence à l'avionneur européen.

La semaine dernière, l'Etat, actionnaire à 15,7% du groupe privé, a déjà demande d'une manière à peine voilée que des Airbus soit achetés par la compagnie française. "Nous sommes attentifs à ce que l'industrie française soit bien sûr prise en compte" dans cette commande, avait indiqué à l'AFP le secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani à l'issue d'un entretien avec le député à Bernard Carayon, à l'origine de la pétition. Thierry Mariani a même précisé avoir rencontré fin avril le directeur général d' Air France-KLM, Pierre-Henri Gourgeon pour attirer son attention sur cette commande.

Bernard Carayon s'est en effet offusqué qu'Air France compte plus de Boeing dans sa flotte long-courrier que d'Airbus. Effectivement, Air France a préféré commander (sur le segment des 360 sièges environ) le B777-300 ER plutôt que l'Airbus A340-600. Peut-on leur en vouloir ? Il n'y a pas un expert au monde qui se risquera à dire que cet Airbus est meilleur que ce Boeing. Le B777-300 ER n'est autre que le meilleur avion au monde dans sa catégorie.  Quand le baril a commencé sa flambée en 2004, ses ventes se sont multipliées quand l'A340-600 ne s'est quasiment plus vendu. Tout simplement parce qu'un biréacteur comme le B777 est plus économe qu'un A340 à quatre moteurs. Sa consommation peut atteindre 2,4 litres par 100 kilomètres par passager.

Pour autant il est aussi vrai que les liens entre Air France et Boeing sont très forts. Les commandes en témoignent. Par ailleurs, Boeing doit beaucoup à Air France. C'est en effet l'ancien directeur de la flotte de la compagnie française qui a convaincu l'avionneur de lancer le B777-300 ER qui lui rapporte beaucoup.

Les avis sont moins tranchés entre le B787 et l'A350. Ce seront deux très bons avions qui, d'ailleurs ,ne sont pas en concurrence frontale. «Nous ferons notre choix en fonction des qualités des avions », rappelle un très haut dirigeant d'Air France Thierry Mariani a tenu à souligner "qu' Air France est indépendant dans ses commandes".

Cette polémique intervient alors qu'il est d'ores et déjà acquis que la commande sera partagée entre les deux avionneurs. En 1995, quand Air France était une compagnie publique, l'Etat avait échoué à convaincre le PDG d'alors Christian Blanc à acheter des A340. Le sauveur d'Air France avait commandé des B777. En théorie, on imagine donc mal, une entreprise aujourd'hui privée se plier aux injonctions étatiques ? En théorie...



 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2011 à 18:16 :
Entendu sur Public Sénat au 22 heures sur ce sujet, le journaliste invoquait le contrat faramineux du renouvellement des rames de banlieue enlevé par Bombardier au détriment d'Alsthom. Il citait la SNCF comme décideur, alors que tout le monde sait que depuis 25 ans ce sont les régions qui sont maître dans le transport régional. Au bac, une telle erreur ce n'est même pas l'oral de rattrapage
a écrit le 16/06/2011 à 12:15 :
Tiens, j'ai vu ce matin que la gendarmerie roulait en Ford, qui est une marque américaine si je ne m'abuse... Comme toujours, l'Etat contraint, légifère, recommande, mais ne s'applique pas à lui même ses bons conseils ou les règles qu'il impose aux autres.

a écrit le 15/06/2011 à 17:32 :
Peut-etre trouver une solution , un geste de bonne volonté de part et d'autres ?
Passer de 70 à 60% Et de 30 à 40 % , pour air bus..(ou 50/50 )
Tout le monde y trouve son compte.
Qui paient les retraites des salariés du régime privé, 'AIR FRANCE ...?
a écrit le 14/06/2011 à 11:30 :

Ce ne serait que justice après "l 'arrangement protectioniste " sur le contrat
des ravitailleurs de l'armée américaine confié à Boeing !
Mais il est évident qu'Air France doit en priorité veiller aux intérêts eéconomiques et financiers de la société.
a écrit le 14/06/2011 à 8:55 :
Air France est une compagnie internationale désormais. Elle doit aussi composer avec le lobby des pilotes qui veulent voler sur tous types d'appareils pour ne pas s'ennuyer. D' autre part les américains sont redoutables dans les mesures de rétorsion économique collatérales si d'aventure nous étions par trop nationalistes...
a écrit le 14/06/2011 à 0:09 :
Lorsque l'Etat favorise une compagnie du Golfe ( Emirates ) au detriment d'Air France en augmentant leurs droits de traffic il n'y a pas de réaction de nos députés . Combien d'emplois sont alors en jeu ??
a écrit le 13/06/2011 à 12:05 :
je voudrais seulement savoir si tous nos députés et senateurs roulent dans des voitures françaises ???
a écrit le 13/06/2011 à 9:34 :
Manquerait plus qu'Air France retienne Boeing alors qu'Airbus est de meilleur qualité... Ça me fait penser au tram nancéien, la ville de Nancy a retenu Bombardier qui est canadien (lequel a cumulé problème sur problème si bien que le contribuable a payé dû payer) alors que la ville de Strasbourg a retenu Alstom (aucun problème)
Réponse de le 13/06/2011 à 12:34 :
Y a juste un petit litige entre AF et Airbus en ce moment: vous vous rappelez le Rio-Paris qui tombe au fonde de la mer?
Alors votre histoire de meilleure qualité....sur quoi vous vous basez?
Réponse de le 13/06/2011 à 18:11 :
Je ne sais pas sur quel(s) critére(s) vous vous basez pour juger qu'Airbus est de meilleure qualité que Boeing???
Réponse de le 13/06/2011 à 19:58 :
Aucune importance pour la qualité
Zut alors...On ne va quand même pas donner ce marché aux américains qui ne se sont pas gênés de nous sortir lors du dernier appel d'offres
Non mais....sans blagues
a écrit le 13/06/2011 à 8:15 :
Ce genre de démarches devrait rester discret. Avec une telle pétition, si Air France choisit Airbus, cela passera pour une soumission au pouvoir politique et nuira à sa réputation (et à celle des Airbus !). C'est encore du n'importe quoi électoraliste.
a écrit le 13/06/2011 à 7:05 :
Au delà des aspects économiques liés aux aides aux financements et du choix gagannt de BOEING du B777 face au quadriréacteurs d'AIRBUS, il faut savoir qu'un système de rémunération des pilotes, décideurs pour une grande part de l'achat des avions, favorise BOEING. Chercher l'erreur!!
Réponse de le 13/06/2011 à 12:38 :
C'est fou le nombre d'aneries lisibles sur internet !
Réponse de le 14/06/2011 à 19:39 :
1) les pilotes ne sont consultés à aucun moment sur les choix des avions de la compagnie
2) les pilotes sur 380 sont actuellement les mieux payés de la compagnie
3) le 350 sera plus lourd que le 787, donc les pilotes qui voleront sur cet Airbus seront mieux payés que ceux qui voleront sur ce Boeing.

Effectivement, c'est fou le nombre d'âneries lisibles sur internet.
a écrit le 13/06/2011 à 2:28 :
Si Boeing est meilleur, Si le B777 est plus econome en Kerozene, alors Air france devrait choisir Boeing. Il faut qu'Air France pense a son propre interet (Et a celui de ces employees) plutot que l'interet d'Airbus.
a écrit le 12/06/2011 à 19:07 :
Les Etats-Unis et l'Europe ont mis en place des aides aux financements (prêts garantis avec des taux plus avantageux) qui profitent aux compagnies concurrentes des transporteurs nationaux.
Aux USA, les prêts sont garantis par l'Exim-Import Bank, une agence gouvernementale de crédit à l'exportation. En Europe, la Coface ou Hermes aident les compagnies non-européennes a acheté des Airbus.

En clair, il est plus avantageux pour Air France d'acheter des Boeing avec des taux préférentiels US que des Airbus sans taux préférentiels.
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/10/04/boeing-dans-le-collimateur-des-compagnies-aeriennes-americaines_1420239_3234.html
Réponse de le 13/06/2011 à 7:16 :
Faux. L'accord entre l'UE et les US fait que toutes les compagnies US et celles des 4 paus dits Airbus (France, Espagne, Allemagne,UK) ne bénéficient de ces garanties que ce soit d'Airbus ou de Boeing. En clair, AF n'en obtient pas en achetant Boeing et United Airlines non plus en achetant Airbus. Cela a été fait pour éviter que tous les airlines us achètent Airbus et toutes les européenees Boeing. En revanche, KLM qui ne fait pas partie des pays dits Airbus bénéficie des aides...
a écrit le 12/06/2011 à 17:03 :
C'est vrai qu'Air France est une entreprise privée. Mais les compagnies américaines aussi sont des compagnies privées, et elles achètent spontanément américain. Une compagnie "nationale" qui n'achèterait pas des avions de sa "nationalité", c'est un peu comme un ancien Président de la République qui voterait pour ceux qu'il est censé avoir toujours combattus...comme il a toujours trahi ses électeur.
Réponse de le 13/06/2011 à 9:19 :
C'est faux: United et US Airways ont d'énorme flotte d' airbus...US Airways a même l' A330 comme "flagship". Delta a hérité une grosse flotte Airbus de Northwest aussi
a écrit le 12/06/2011 à 14:33 :
Ne pas oublier que l'industrie Aéronautique est très Internationale. On peut se réjouir de l'achat d'Airbus par Air-France chez Airbus et pleurer chez Snecma (Groupe Safran) si ceux-ci sont équipés de Rols-Royce et à l'inverse se réjouir de vendre des Boeing 777 avec des GE90 (115K) co-produits par Snecma et GE, des Trains de chez Messier-Dowty etc. Là encore, les politiciens devraient se garder de tout geste symbolique plus qu'industriel. N'oublions pas non plus que de nombreuses sociétés Européennes (et donc Françaises) travaillent avec Boeing aussi. Mais le meilleur étant qu'autant Airbus que Snecma tendent à délocaliser leur production en zones Dollar et Low-Cost (Mexique, Inde, Taiwan, Chine, Singapour...) et y pousse leurs fournisseurs Français à s'y délocaliser.
a écrit le 12/06/2011 à 13:12 :
Ce patriotisme économique de circonstance est bien peu reluisant chez des politiques et gouvernants qui ne font rien contre le néo-libéralisme monétaire et financier qui n'est qu'une gigantesque tromperie ruineuse. Attendent-ils que la Chine - elle,cohérente et laissant le temps au temps - règle les banqueroutes mal camouflées des pays qualifiés de développés ?
a écrit le 11/06/2011 à 16:31 :
Air France est une entreprise privée alors laissons la faire ses choix. Quel est l'état des choix: 1- Pour les moyen-courriers, Air France utilise exclusivement des Airbus de la famille A319/320/321. En revanche, sa cons?ur KLM n'utilise que des Boeing de la famille B737-300/500/700/800. Air France a une filiale Transavia qui a une flotte exclusivement constituée des B737. 2- Sur les long-courriers de moyenne capacité, Air France utilise des A330-200/300, A340-300 et des B777-200ER. En revanche, KLM utilise des B767 ou des B777-200ER et des MD11. 3- Pour les long-courriers de grande capacité, Air France utilise les B777-300ER et quelques B747-400 qui quittent progressivement sa flotte. KLM, utilise des B747-400 Combi et des B777-300ER. 4-Très récemment, des A380 rejoignent peu à peu la flotte de Air France pour ses long-courriers de très grande capacité. Prospective. 1- En ce qui concerne les long-courriers de grande capacité à très long rayon d'action, le B777-300ER est au c?ur de la stratégie de Air France. Airbus n'a pas, à ce jour, un avion capable de rivaliser cet avion, le plus efficient du monde. La version A350-1000 proposée par Airbus, pour rivaliser le B777-300ER, vient de recevoir des critiques sévères de la part des compagnies clientes. Pour sa part KLM prendra des B777-200ER et B777-300ER et peu à peu les B787 remplaceront les B777-200ER. La véritable bataille se jouera sur les long-courriers de moyenne capacité entre l'A330-200/300, l'A340-300, B777-200ER/LR. Le calendrier de développement de l'A350 influencera la décision de Air France et nous donnera des indications sur la confiance de Air France sur la capacité de Airbus à développer un concurrent valable au B787 de chez Boeing. Sur ce segment, Air France fera 50-50 entre Boeing et Airbus pour ne pas hypothéquer son avenir et prendre en compte le patriotisme économique Français.

Il faut retenir que le B777-300ER a été développe par Boeing pour les besoins spécifiques de Air France qui en a été la compagnie de lancement.

De Baltimore, une immigré, honorable contribuable Français, pense à son As de c?ur: L'Allemagne.
Réponse de le 14/06/2011 à 9:18 :
Vos arguments américanophiles sont de bonne guerre(économique), mais vous comparez des choux avec des carottes pour des avions de générations différentes. Et en ce qui concerne les performances respectives des uns et des autres, c'est un vaste sujet que j' éviterai d'aborder tant elles sont proches.
a écrit le 11/06/2011 à 16:16 :
Il me semble que pour la commande militaire US la Pentagone a tout fait pour saboter l'accord avec AIRBUS au profit de Boeing, et on va se poser la question de savoir si la France va hésiter à favoriser un constructeur européen ? Je rêve !
Réponse de le 12/06/2011 à 16:32 :
tout à fait d'accord avec vous. Il ne faut pas se faire d'illusion, le protectionnisme existe, mais il se fait de façon très discrète, encore que le marché auquel vous faites référence a apporté la preuve évidente qu'il était une réalité. C'est le cas des USA, de la Chine et de tas de pays à travers le monde. Ne soyons donc pas plus naifs que les autres, sachant par ailleurs que des milliers d'emplois sont en jeu.
Réponse de le 12/06/2011 à 21:33 :
Tu mélanges un appel d'offres étatique (tankers) avec celui d'une entreprise privée qui doit prendre la meilleure décision en fonction de ses besoins. AF ne doit rien à Airbus. Airbus ne fait que lui tirer dans les pattes en faisant du lobbying auprès de l'Etat pour que celui-ci accorde des droits de trafic à tous les concurrents d'AF qui achète des Airbus. Si l'on ajoute que la majorité des pilotes d'AF détestents les Airbus....
Réponse de le 14/06/2011 à 16:47 :
Ce que tu dis est tout à fait exacte. Les américains savent protéger leur marché, le contrat que tu évoques (de plusieurs milliards de dollars), a en effet été retiré d'Airbus au profit de Boeing sous pression du gouvernement américain...
a écrit le 11/06/2011 à 7:15 :
La compagnie nationale devrait se voir interdire d'acheter autre chose que français. Idem pour la SNCF. Ce sont des principes de bases. Préférence nationale, la mère patrie d'abord.

Il est proprement scandaleux de voir qu'AF a une flotte plus riche en Boeing qu'Airbus, encore plus de voir qu'il semble qu'AF ait aidé au redressement de Boeing. C'est de la trahison pure et simple. Et le prix pour de la trahison, c'est 12 balles.
Réponse de le 13/06/2011 à 9:54 :
Je rêve.. Airbus vendrait un appareil mauvais et à un prix exorbitant qu'il faudrait quand même l'acheter sans se poser de questions.
Réponse de le 14/06/2011 à 19:37 :
1) il y a plus d'Airbus que de Boeing à Air France
2) Air France n'est plus une compagnie nationale puisqu'elle a été privatisée.

Quand on donne des droits de trafic à des flibustiers qui payent 40% de charges sociales en moins qu'AF pour leur vendre des 380 (qui, si le trafic existe, auraient de toutes façons été vendus à d'autres compagnies), et donc lui font de la concurrence déloyale à cause des charges imposées par l'Etat français, on est en droit de se demander où est l'intérêt général.
a écrit le 11/06/2011 à 2:06 :
Une ofis de plus on va faire ce qu'il faut pour qu'Airbus se fasse sanctionner par l'OMC ou perde de futurs marchs au prétexte qu'on aura ouvertement soutenu une préférence.
Nos politiques sont vraiment nuls et nos hauts fonctionnaires également de ne pas être capables de leur faire entendre raison.
a écrit le 10/06/2011 à 20:59 :
NNous n'avons surtout pas de leçon à recevoir de quiconque, nous avons assistés aux décisions prises aux états unis il y a peu de temps, en la matière. Cependant, nous voyons également qu'en ces temps d'économie difficile, les grandes nations oublies les principes du libre échange. Cela démontre bien s'il le fallait, qu'il est grand temps de mettre en place des régulateurs sur la spéculation abusive de la société capitaliste occidentale. Les marges sont de plus en plus étroites. Il n'y aura pas un parti perdant, mais toute une société qui souffre inutilement .
a écrit le 10/06/2011 à 14:17 :
Le patriotisme economique a toujours exister dans les les domaines stratégiques tels que la defense, l'aeronautique, le Transport et l'Energie. Ai r France doit etre aux yeux de l'Etat , l'element de représentativité du succes de l'axe franco-allemand que représente EAD au sein de l'espace economique européen .
Réponse de le 10/06/2011 à 14:59 :
Au fait, AF-KLM est une boîte privée....
a écrit le 10/06/2011 à 12:27 :
Le gouvernement et les hommes politiques français ont-ils de droit de faire des pressions sur Air France dans le choix de ses appareils ? Il est évident que Boeing propose des excellents avions qui sont mieux adaptés aux besoins des compagnies que les Airbus. Il est donc parfaitement normal qu'un transporteur ait le droit de choisir le modèle qui lui convient le mieux.
Exemple : le dernier Boeing 747-800 est beaucoup mieux adapté au marché actuel que l'Airbus A380.
Réponse de le 10/06/2011 à 13:16 :
D'ou vient donc cette "évidence que Boeing propose des excellents avions qui sont mieux adaptés aux besoins des compagnies que les Airbus"? Cela ressemble à de la propagande primaire.
Réponse de le 10/06/2011 à 13:21 :
Vous travaillez pour Boeing? Comment expliquer alors le succès de l'A380?
Réponse de le 10/06/2011 à 13:54 :
effectivement les arguments sont primaires. Mais il y a une évidence. Les pilotes d'AF préfèrent Boeing
Réponse de le 10/06/2011 à 13:54 :
effectivement les arguments sont primaires. Mais il y a une évidence. Les pilotes d'AF préfèrent Boeing
Réponse de le 11/06/2011 à 9:19 :
Riquet@,il ne faut pas dire n'importe quoi.Le B748-8 serait mieux adapté au marché actuel?,alors que ,à ma connaissance,il n'y a que Lufthansa qui l'a commandé(entre autres pour les mêmes raisons culturelles pour lesquelles elle avait commandé le quadriréacteur A346 à la place du bi-réacteur B773)alors que le A388 a été commandé à près de 250 exemplaires par la plupart des principales compagnies mondiales(en dehors des compagnies américaines).
Réponse de le 12/06/2011 à 11:47 :
Je ne travaille ni pour Boeing ni pour Airbus.
Concernant la commande d'Airbus A 380 par la plupart des compagnies aériennes mondiales, vous oubliez que les compagnies japonaises, la majorité des compagnies chinoises, les compagnies américaines, sud-américaines, africaines et de grandes compagnies asiatiques comme Air India, sans parler d'un grand nombre de compagnies européennes, n'ont pas commandé l'A 380 ! Pourquoi ?
Réponse de le 13/06/2011 à 9:13 :
Les compagnies que vous mentionnez n'ont pas, pour le moment,besoin d'un avion de la taille de l' A388,mais ça viendra.Mais vous oubliez qu'il y a une compagnie chinoise,une indienne et une autre japonaise qui ont commandé l'A388.
Réponse de le 27/08/2012 à 1:22 :
Vido, vous parlez d'un succès de l'A380? J'en suis par terre, son seuil de rentabilité de cet appareil était à environ 500 appareils l'année dernière, et seul 257 commandes on été passées, autant dire qu'il y a bien comme vous dites " un succès de l'A380 ", d'autant plus que l'avion est entré en service en 2005, et qu'aujourd'hui, en 2012, seules 257 commandes ( incluant les options ) subsistent, donc où est le réel succès de cet appareil, faire un avion de plus de 500 places est un peu exagéré, les A380 sont rarement pleins, et consomment au kilomètre plus de pétrole qu'un 747-8 ou un 777, c'est pourquoi les avions de Boeing sont plus adaptés au marché, et encore une question, en quoi ne sont-ils pas excellents? Si vous en connaissiez autant que vous essayiez de le faire comprendre, vous ne diriez pas une telle ânerie.
a écrit le 10/06/2011 à 9:14 :
Les Américains ne se privent pas de faire du patriotisme économique (voir affaire des avions ravitailleurs).
En même temps, 15% des composants du Boeing 787 sont fabriqués en France...
Réponse de le 10/06/2011 à 13:59 :
Si l'entreprise coule, et que l'Etat doit venir à son secours, on entendra de hauts cris de contribuable se plaignant de venir au secours des actionnaires d'une entreprise privée. Le patriotisme, c'est quand l'Etat commande à une entreprise privée parce qu'elle est nationale (voir affaire des avions ravitailleurs si vous le voulez).

L?interventionnisme, c'est quand l'Etat dicte ses commandes à une entreprise privée.
a écrit le 10/06/2011 à 8:57 :
Il ne faut pas regarder sur l'economie mais sur la qualite de l'avion pour eviter des catastrophes , c'est primordial il me semble -
a écrit le 10/06/2011 à 8:42 :
Vous êtes tous tellement nuls que vous oubliez que Aibus Industries vends beaucoup d'avions aux compagnies de transport américaines et que Boeing a d'excellentes relations avec tant d'autres. Donc jouer à ce petit jeu franchouillard n'apporterait rien de bien bon pour le future. A mon avis cela ne fait que démontrer à quel point nos politicards sont nuls et incompétents...Jean-Claude Meslin (ex-employé de Boeing)
Réponse de le 10/06/2011 à 9:01 :
Il est vrai que les mecaniciens d'AF ont une mauvaise renommee , oui !!
Réponse de le 10/06/2011 à 9:58 :
@rubis. Il serait bon que vous transmettiez vos informations aux décideurs des compagnies aériennes ! Eux qui s'imaginent que Air France Industries (je crois) est un des meilleurs fournisseurs de prestations mécaniques; agréé par EADS et Boeing y compris pour des prestations hors normes. Il faut vraiment que vous vous impliquiez, mon vieux...
a écrit le 10/06/2011 à 8:39 :
Ce genre de nouvelle ne devrait pas être diffusée. Il est bien que l'Europe dans son ensemble et la France en particulier poussent à priviligier Airbus. Les Américains ne se privent pas de faire du protectionnisme sous toutes ses formes. Mais il vaut mieux que cela reste discret pour éviter litiges et contestations.
a écrit le 10/06/2011 à 8:17 :
on serait idiot de laisser faire le patriotisme economique americain (contrat des ravitailleurs) et de continuer a jouer les bisounours sur les commandes francaises.
Toute la diplomatie americaine est en marche pour faire echouer les tentatives de ventes du Rafale, il serait temps de commencer a jouer avec les memes regles !
Réponse de le 15/06/2011 à 7:48 :
vous confondez le gouvernement us, contrat militaire avec af-klm
a écrit le 10/06/2011 à 7:46 :
La libre concurrence .... tu parles ...
a écrit le 10/06/2011 à 7:00 :
Airbus a peu de chances de vendre ces A350 à Air France car il sont motorisé Rolls Royce et que AF est très attaché à GE et Snecma. Acheter ce type d'avion voudrai dire revoir entièrement les procédures de maintenance moteur et représenterai une charge trop lourde. La compétitivité du B777 chez AF n'est plus à prouvée, c'est une réalité qui place Boeing nettement favori dans cette commande en vue. Quand à KLM, je ne serai pas étonné qu'ils se rabattent sur le 747-8 car c'est l'un des plus grands exploitant de 747 de tout les temps. A suivre...
Réponse de le 10/06/2011 à 15:27 :
KLM a beaucoup de 747 combi dont la capacité passager est equivalente à un A350.Les autres 747 sont en cours de remplacement par des 777-300ER
Réponse de le 11/06/2011 à 19:39 :
Le lien entre AF et GE-SNECMA n'empêchera probablement pas AF-KLM de partager ,à parts à peu près égales,la prochaine commande de longs porteurs,car Boeing n'a pas un avion de la taille de l'A359 susceptible de remplacer le 343 d'AF,le MD11 de KLM et sans doute le B772 qui commence à vieillir.
a écrit le 10/06/2011 à 6:09 :
Une pétition pour obliger Air France à acheter Airbus, ils en sont rendus là. Preuve qu ils n ont plus aucune emprise sur AF. Et ça c est c est une très bonne nouvelle.
a écrit le 10/06/2011 à 3:38 :
Si le Boeing B777 est meilleur et plus econome en Kerozen, Air France devrait choisir ce modele.
Ca ne sert a rien de prendre Airbus et de voir Air France licencier pour coller les pots casses
Réponse de le 10/06/2011 à 6:23 :
Vous n'avez rien compris! AF a déjà des B777 dans sa flotte, maintenant il s'agit de choisir entre le A350 et le B787
a écrit le 09/06/2011 à 20:19 :
quoi de plus normal, que l'état Français favorise airbus, les Américains ont pratiqué le même protectionnisme, il y a peu de temps, les capitaux Européens à l'Europe, même si ce nom "Europe" me déchire les lèvres quand je le prononce, à chacun ses affaires!
Réponse de le 10/06/2011 à 12:06 :
Malheureusement vous confondez Etat, marchés publics et entreprises privées.
a écrit le 09/06/2011 à 19:32 :
Et voilà: les yaka/fokon s'en donnent à coeur joie ! Il est évident que les commandes seront réparties entre les constructeurs EN FONCTION DE CRITERES ultra affinés ! Pourquoi croyez vous qu'AF possède dans ses moyens courriers de 321/320/319/318 ? et pas un seul de ces soustype (NB capacité du simple au double). Ils choisiront le MODELE idoine pour tel ou tel marché. Qu'il soit fabriqué par EADS ou Boeing (voire d'autres) n'est qu'un aspect marginal. Et comme le disait un commentateur, pourquoi ne pas interdire aux français les Audi/BMW/Mercedes/... tant que vous y êtes ?
Réponse de le 10/06/2011 à 5:49 :
Tout a fait d'accord.
Je rajoute il faudrait envoyer M Mariani vendre des airbus aus compagnies américaines. Nous pourrons constater sa performance de donneur de leçons gratuites.
a écrit le 09/06/2011 à 18:16 :
Ce ne sont pas des avions de guerre donc Air France /KLM ne doit regarder que son intéret ...
a écrit le 09/06/2011 à 18:07 :
Air France devra acheter les avions qui lui permettront d'être compétitive et qui répondront aux attentes de ses clients et de ses contraintes économiques, énergétiques et environnementales.

Il n'y a pas lieu de privilégier tel ou tel constructeur au prétexte que la France y aurait des intérêts électoraux ou économiques.

Parallèlement, le gouvernement français accorde des droits de trafic français supplémentaires aux compagnies aériennes du golf pour les inciter à acheter plus d'airbus ou d'autre produits de type centrale nucléaire ou autres.

Dans ce cas de figure, le gouvernement fragilise Air France.
On ne peut donc pas, en fonction du moment, donner des consignes qui suivent le vent au jour le jour.
De tels investissements méritent une vision à moyen terme plus pragmatique et doivent éviter les effets d'aubaine ou d'annonce.
a écrit le 09/06/2011 à 17:50 :
Personne ne s'offusque quand la maison blanche intervient pour que le contrat des ravitailleurs de l'USAF revienne à Boeing...
Réponse de le 09/06/2011 à 19:30 :
c'est pas pour autant que cela soit normal. Soyez pas un mouton de Panurge
Réponse de le 09/06/2011 à 21:24 :
tu as raison. AF devrait monnayer l'achat d'Airbus contre, non pas des droits de trafic, mais une garantie de non attribution de droits aux compagnies du Golfe. L'Etat est gonflé. Toutes les décisions vis-à-vis d'AF est contre AF. Les droits à Emirates, aujourd'hui les Airbus. Heureusement qu'à l'époque Blanc, Pierre V. ont choisi le B777. Déjà qu'AF pas au top, s'ils avaient des 340, où seraient-ils. Bon j'avoue que cela les aurait peut être inciter à faire des efforts de productivité.
Réponse de le 10/06/2011 à 12:32 :
Je fais remarquer que Lufthansa a acheté le A340-600 et non pas le B777-300ER et que malgré la consommation plus importante de kerosène,l'A 340-600 est très rentable pour la compagnie allemande.
Réponse de le 10/06/2011 à 15:31 :
les ventes faramineuses actuelles de l'A340-600 sont là pour démontrer que les compagnies reconnaissent la rentabilité de l'appareil (la dernière vente doit dater d'au moins 3 ans
Réponse de le 11/06/2011 à 9:30 :
Si le A346 ne se vend plus depuis 3 ans et que des compagnies qui l'avaient acheté,sont en train de le sortir de leur flotte,c'est à cause de l'augmentation du prix du pétrole depuis 3-4 ans.Ceci ne veut pas dire que l'A346 n'est pas un bon avion.
a écrit le 09/06/2011 à 17:18 :
Normal, le gouvernement américain lui, ne se gène pas pour trafiquer ses appels d'offres afin de faire gagner Beoing, cf le contrat des ravitailleurs. En faisant pression pour faire choisir Aibus le gouvernement français est dans son rôle. Chacun son lobbying, pas de cadeau, comme aiment à le dire les américains, dans le business il n'y a pas d'amis, juste des opportunités. Ce serait bien bête de s'en priver.
Réponse de le 09/06/2011 à 19:31 :
et alors c'est pas parce que certains font comme ça qu'il faut faire pareil. Y a peut etre moyen d'aller plus loin dans la réflexion non ?
Réponse de le 10/06/2011 à 12:05 :
Mauvaise comparaison !
Vous comparez l'Etat américain et une entreprise privée (AF-KLM).
La subsistance d'une entreprise privée est dictée par sa bonne gestion économique et non par favoritisme électoraliste.
a écrit le 09/06/2011 à 17:01 :
Et pourquoi pas une loi pour obliger les Français à acheter Renault..
Réponse de le 09/06/2011 à 18:26 :
Renault fabriquées en Chine; ainsi gros profits pour les patrons et les actionnaires, mais chômage pour les français et boycottage de nos produits. J-C Meslin
Réponse de le 09/06/2011 à 19:56 :
Je prefere citroen ou peugeot a Renault
Réponse de le 10/06/2011 à 8:53 :
Vous avez raison JCM132
Réponse de le 13/06/2011 à 12:18 :
renault n'a pas d'usine en chine et ne vend rien la bas à part des véhicules exportés d'autre pays
a écrit le 09/06/2011 à 16:45 :
ça sera 50% Airbus 50% Boeing: le 787 sera surement un trés bon avion mais dans la classe des 200-220 places alors que l' A350 sera plus grand 280-300 places, c'est pas le même segment
a écrit le 09/06/2011 à 16:41 :
un peu de protectionnisme ne serai pas malvenu, au contraire, surtout quand on voit ce qui se passe aux Etats Unis avec le pentagone qui va commander que des Boeing pour ses avions ravitailleurs alors que Airbus était mieux placé après l'appel d'offres !!!
a écrit le 09/06/2011 à 16:37 :
On nage en plein délire ! "Pas de protectionisme" "Ouverture" "Libre échange" "concurrence" "Mondialisation" mais voilà tout à coup "du gros nationalisme et dans tout les coins" ! On se fout vraiment du monde et si vous dites que c'est précisément ce que le FN veut faire alors vous êtes un facho ??!!!! Bientôt on bous diras le prix en Francs !
a écrit le 09/06/2011 à 16:19 :
L'état français ne doit plus s'ingérer dans les décisions d'Air France. Elle doit laisser la compagnie négocier sereinement avec les deux constructeurs pour q'elle puisse en tirer le meilleur rapport qualité-prix.
Le gouvernement français cherche à couler Air France ?
Réponse de le 09/06/2011 à 19:44 :
en tout cas on peut dire qu'elle ne l'aide pas ça c'est une certitude ! cf l'allocation de slots à Emirats en échange de la vente de Rafale qui n'arrivent pas à s'exporter tout ça au détriment d'une concurrence déloyale pour Air France, bravo le protectionisme, bravo l'Europe aussi au passage
a écrit le 09/06/2011 à 16:16 :
AF-KLM est une compagnie "franco-néerlandaise" en déplaise aux autorités françaises...... donc EUROPEENNE et non franco-nationale!!!! mais que AF-KLM achète prioritairement européen me semble cohérent dans la mesure ou les Airbus sont de très bons produits:)
Réponse de le 09/06/2011 à 19:36 :
tout n'est pas blanc ou noir, certains avion airbus peuvent correspondre au modèle qu'une compagnie peut avoir besoin pour le moyen courrier et des Boeing peuvent être plus adapté pour le long... ce ne sera certainement pas une commande que d'un constructeur
a écrit le 09/06/2011 à 16:15 :
encore une fois c'est du protectionnisme et favoritisme !! l'Etat n'a pas le droit d'obliger telle ou telle compagnie à choisir Airbus que boeing !!
faut que Boeing saisisse l'affaire au sein de l'OMC !! c'est du protectionnisme
Réponse de le 09/06/2011 à 18:33 :
Si je ne me trompe pas Airbus est Français et Boeing Americain alors ce serait la raison pour laquelle l'Etat pousserait ????? je me trompe ludo31 ? merci de votre reponse -
Réponse de le 10/06/2011 à 9:18 :
@RUBIS >> mais vous imaginez si tout le monde fait comme cela , c?est -à-dire au lieu de choisir en fonction de la qualité de l'avion , on fait le choix pour des raisons politiques et économiques . c'est vrai que les Américains sont les champions récemment avec le contrat ravitailleur , mais en réalité je pense que l'OMC est une organisation fantôme à l'image de l'ONU actuelle . quand les 2 grands s'affrontent USA et UE , on cherche un accord à l'amiable .
Réponse de le 10/06/2011 à 9:20 :
et ce que je trouve scandaleux venant de la France c'est cette attitude de l'Etat français de vouloir s'ingérer partout et dans tous les domaines , récemment avec les trains Siemens sur Eurostar qui nécessitent tant d'intervention de l'Etat pour faire annuler le contrat
Réponse de le 10/06/2011 à 19:08 :
Merci de votre reponse ludo31 :))
Réponse de le 10/06/2011 à 21:13 :
Je suis bien d'accord sur vos deux commentaires et vous remercie de votre reponse :))
a écrit le 09/06/2011 à 16:13 :
L'Etat français et ses députés ont la mémoire courte...
Lorsque la compagnie Emirates commande des Airbus, elles demandent systématiqumenet des droits de desserte sur l'Europe. Cette compagnie, qui bénéficie de subventions déguisées, se développe en prenant des passagers européens (car son marché naturel est quasi-inexistant) depuis l'Europe pour les acheminer vers le reste du monde. C'est une concurrence déloyale. Pour vendre ses A380, l'état français lui à ceder des "slots" sur la France au détriment d'Air France. Alors, chers dirigeants d'Air France, donnez à l'état français une leçon de commerce : acheter Boeing.
Réponse de le 09/06/2011 à 19:40 :
pour vendre les chasseurs français Rafales, le gouvernement à céder des slots à Emirats, c'est un SCANDALE !!! et maintenant l'Etat fait du protectionisme sur Airbus, c'est vraiment une blague !
a écrit le 09/06/2011 à 15:59 :
Il ne faut pas oublier n'est pas une entreprise française mais un consortium européen. Il n'est pas certain que la compagnie survive en l'état. Le groupe Lufthansa a fait des acquisitions intéressantes en Europe et possède deux aéroports de grande qualité (Frankfurt et Munich). AF a tout misé sur Roissy dont la réputation n'est guère flatteuse. la plupart des hbaitants du grand Est préfèrent traverser le Rhin. C'est une évidence. Mais comme toujours AF ne s'intéresse qu'à Paris et encore Paris, le reste ne la concerne pas. Ce qui a permis d'ailleurs à EasyJet d'ouvrir des tas de lignes depuis des aéroports régionaux (Lyon, Nice, Bâle-Mulhouse etc.). Quant à Strasbourg c'est une plate forme moribonde depuis que AF a fait chasser Ryanair. Il n'y a même plus de, liaison vers...Londres.
Réponse de le 09/06/2011 à 19:26 :
Bravo !
En quelques lignes vous avez réussi à démontrer que vous ne connaissez strictement rien au dossier; encore moins au trannsport aérien européen ! Du grand'art !
Réponse de le 09/06/2011 à 19:42 :
On ne va pas reprocher à AF d'avoir fait appliquer la loi quand meme ?? forcément si on défend ses intérets égoïstement, on voit les choses autrement

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :