Chantage à l’achat d’Airbus de Qatar Airways pour croître en Europe

 |   |  394  mots
Akbar al Baker, le directeur général de Qatar Airways a déclaré qu'il pourrait reconsidérer ses achats d'Airbus si la compagnie aérienne qu'il dirige n'obtient pas des droits de trafic en Europe.

Ce qu'il y a de bien chez Akbar al Baker, c'est qu'il n'hésite pas à mettre les peids dans le plat. Il dit ce qu'il pense. Peu importe que la règlementation du transport aérien interdise de lier l'attribution des droits de trafic à des questions commerciales (même si dans les faits il en est tout autre), le directeur général de Qatar Airways en parle librement.

Dans une interview accordée au Handelsblatt ce mardi, il a déclaré qu'il pourrait reconsidérer ses achats d'Airbus si Qatar Airways n'obtient pas de droits de trafic en Europe.
"Si les créneaux des aéroports européens sont encore limités, nous cesserons d'acheter des appareils européens. Nous avons 186 commandes en cours chez Airbus (140 selon le site Internet d'Airbus, hors options ndlr). Quel impact cela aurait-il sur les emplois en Allemagne", a déclaré Akbar Al Baker. Qatar Airways cherche à se développer à Hambourg et Düsseldorf pour y ajouter de nouvelles liaisons. De son côté, Emirates cherche depuis des années à obtenir l'autorisation d'assurer des liaisons vers Berlin et Stuttgart en Allemagne.

Concurrence déloyale selon les compagnies européennes

Les achats d'Airbus planent toujours sur les négociations sur les droits de trafic avec les pays du Golfe. Certains Etats européens comme l'Allemagne et la France, ont mis le frein sur l'attribution de droits de trafic supplémentaires et demandent que la libéralisation du secteur s'accompagne de règles de concurrence commune. Les compagnies aériennes, comme Air France-KLM ou Lufthansa, dénoncent en effet les soutiens directs et indirects que reçoivent les compagnies du Golfe de leur état-actionnaire. En outre, elles rappellent que seuls les flux de trafic entre deux pays doivent justifier l'octroi de droits supplémentaires.Or en l'espèce, le trafic entre les villes européennes et Doha est relativement faible. La majorité des passagers se rendant au Qatar prend une correspondance pour une autre destination.

Qatar Airways est un gros client d'Airbus. La compagnie a notamment acheté 80 A350, dont elle sera la première à le mettre en service cette année, et dix A380. En France, la compagnie demande des vols supplémentaires depuis l'an dernier. En vain. En revanche, si le Qatar achète des Rafale, il est fort probable qu'elle se voit attribuer de nouveaux droits de trafic.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/07/2014 à 15:59 :
1) ils ont commandé, ils doivent acheter (ou payer les frais d'annulation, au choix)
2) prendre des Boeing à la place ne leur ouvrira pas plus le ciel européen, au contraire
3) leur ouvrir notre ciel, c'est tuer plus d'emplois dans les compagnies aériennes (et il y en a déjà beaucoup qui ont disparu) que le risque de destruction d'emplois chez Airbus
4) investir pour que nous puissions voir des beaux matches au Parc, c'est sympa mais le Qatar n'est pas que cela et l'opinion commence à s'en rendre compte, tant mieux
5) un de ces jours, les US vont finir par se pencher sur leur cas et le jour ou cela arrivera, il sera bien content d'acheter des Airbus et il sera même d'accord pour les payer en EUR.
a écrit le 02/07/2014 à 10:47 :
Si c'est le prix à payer (vente d' AIRBUS) pour exporter nos avions pourquoi pas . De toute les façons et malgré de multiples plans de restructuration AIRFRANCE ne s'en sort pas car ses divers coûts sont trop élevés par rapport à ses recettes.
a écrit le 02/07/2014 à 10:46 :
Si c'est le prix à payer (vente d' AIRBUS) pour exporter nos avions pourquoi pas . De toute les façons et malgré de multiples plans de restructuration AIRFRANCE ne s'en sort pas car ses divers coûts sont trop élevés par rapport à ses recettes.
a écrit le 02/07/2014 à 10:05 :
encore des potes à Sarko.....
a écrit le 02/07/2014 à 10:04 :
quelques drones sur le katar,why not?
a écrit le 02/07/2014 à 9:59 :
Tenons leur tête. Sans nous, le Qatar n'est RIEN.
a écrit le 02/07/2014 à 1:23 :
Et s'ils ne veulent plus acheter d'Airbus, ils peuvent acheter des Boeings aux américains qui ne leur ouvriront pas plus leurs frontières...
a écrit le 02/07/2014 à 1:21 :
Oh oui, vendons l'Europe à ces gens, vendons père et mère à des pays qui soutiennent le terrorisme mais qui n'ont aucune limite financière. ET quand il n'y aura plus rien à vendre...
a écrit le 01/07/2014 à 20:54 :
Où est le problème? Je fais ça à longueur de journée, obtenir des tarifs intéressants sous peine de passer à la concurrence. Rien d'immoral, c'est juste du business.
a écrit le 01/07/2014 à 19:25 :
Comme si Airbus avait ce pouvoir alors que déjà pour réussir à faire aménager les structures afin de correspondre à ses avions, en particulier l'A380, la société doit batailler ferme sans être certaine du tout d'être entendue, mieux écoutée, mieux encore compris et encore mieux satisfaite en obtenant une réponse positive et à la hauteur!
les qataris mélangent tout mais savent qu'ils peuvent tout acheter, ça se voit déjà partout en France et en particulier dans les droits sportifs pris à Canal+...
a écrit le 01/07/2014 à 18:14 :
Si Airbus a besoin du Qatar et des autres pays du golfe, il ne faut pas oublier que ces compagnies ne peuvent se développer que si elles obtiennent des créneaux en Europe. Par contre, les compagnies aériennes européennes n'ont pas besoin d'escales dans le golfe pour leur développement.
Le nombre d'avion acheté étant fonction du nombre de passagers potentiels à transporter, si les avions ne sont pas achetés par les compagnies de émirats, ils le seront par les asiatiques et les européennes.
Autrement dit, on peut vivre sans les émirats, mais eux ne peuvent se développer sans nous. Le plus fragile n'est pas forcément le moins riche....
Réponse de le 01/07/2014 à 22:59 :
Et s'ils achètent Boeing, ils auront les avions qu'ils veulent. C'est du business. C'est un tout. Rien de plus normal que ce soit du donnant donnant. Les compagnies européennes et Air France en tête ont dormi trop longtemps. Elles se sont faites bouffer sur le court courrier par les low costs, maintenant sur le long courrier par des compagnies offrant une meilleure qualité de service. Faut réagir ! Et c'est pas en interdisant de créneaux de vols mais en offrant une meilleure qualité !
Réponse de le 03/07/2014 à 17:51 :
Certes, mais s'ils achètent des Boeing sans les droits de trafic vers l'Europe pour les exploiter, qu'en feront-ils?
Réponse de le 06/07/2014 à 9:51 :
Tous les œufs dans le même panier ? C'est un coup à avoir touse leurs avions cloués au sol en cas de problême de batterie par exemple......
a écrit le 01/07/2014 à 17:54 :
Pourquoi "chantage" ? Tout de suite les gros, euh pardon, les grands mots, alors qu'il s'agît là, simplement d'un échange de bons procédés , appelé souvent "Gagnant-gagnant", expression favorite de certain(e) socialistes !
D'une manière générale, on peut dire que c'est celui qui paie, qui choisit la musique !
a écrit le 01/07/2014 à 17:43 :
Chantage pour chantage, on pourrait envisager de leur interdire l'espace européen sous prétexte par exemple que leur soutien à certains pays est une menace qui met en danger nos pays. Il s n'achèteraient plus d'Airbus... mais pas plus de Boeing, ne sachant où les faire atterrir. De toutes façons, à moyen terme le transport aérien est condamné, faute de carburant.
Réponse de le 01/07/2014 à 22:04 :
Entièrement d'accord. D'ailleurs ça n'est que du bluff....mais le pire c'est que certains en Europe vont se laisser avoir
a écrit le 01/07/2014 à 17:33 :
Ce n'est pas parce qu'ils achèteront des Boeing ou des Iliouchine qu'ils obtiendrons plus facilement des droits de trafic en Europe!
a écrit le 01/07/2014 à 17:01 :
Qu'ils se mettent donc sur la liste d'attente de Boeing; ça risque de leur coûter cher, à la longue. Par ailleurs, il ne serait pas inutile que nos décideurs intègrent que le "donnant/donnant" (sic) est "one shot". Un fois les avions construits... les qataris restent avec leurs droits de trafic et les employés des compagnies européennes se retrouvent au chômage. Si les conventions internationales régissant le transport aérien se basent sur les flux de trafic point à point (depuis... 70 ans ?), ce n'est pas pour rien ! Quant à sacrifier le transport civil européen pour que Dassault arrive (enfin) à fouguer "le meilleur avion de chasse du monde"... on croit rêver... La famille vous remercie d'avance !
Réponse de le 01/07/2014 à 18:09 :
Je suis d'accord avec vous mais, un peu par habitude, je suis obligé de vous contredire quand même un peu. Si les droits de trafic étaient dans les faits réellement basés sur le trafic pt-à pt, KL n'aurait pas grand chose -). Et 1 pax sur 2 d'AF à CDG est en connexion -)
Réponse de le 02/07/2014 à 11:33 :
@bill il n'y a pas d'incompatibilité. Si Air France fait voyager un passager de New York à CDG puis XYZ, la balance s'exprime entre les trafics New York Paris d'un côté et Paris XYZ de l'autre. Les compagnies jouent ensuite sur leur offre (prix, accessibilité, prestations,...) pour attirer ce passager New York XYZ. On peut penser d'ailleurs que si les USA veulent des droits ouverts entre eux et l'U.E., c'est justement pour contrer le point à point sec.
a écrit le 01/07/2014 à 16:20 :
chantage de l airbus chantAge porte avion nous on vas leur aire chantage on vous renvois vos compatriotes chez vous...
a écrit le 01/07/2014 à 15:50 :
Le Quatar: Population totale (2014):2 144 101 hab.(classé 154e),Superficie totale :11 586 km2 (classé 162e).La Suisse Superficie totale :41 285 km2 (classé 134e),Population totale (2013) :8 036 917 hab (classé 96e).Vous avez raison ça fout les jetons un grand pays comme ça.
a écrit le 01/07/2014 à 15:12 :
Si la France est un grand pays comme elle le prétend, elle ne doit pas se coucher devant ce minuscule confetti qu'est le Qatar, sauf si nos bisounours sont prêts à se faire Enc..pour vendre quelques avions, dans ce cas notre situation est vraiment désespérée.
a écrit le 01/07/2014 à 15:03 :
Je n'ai pas fait des études de commerce mais il me semble normalement que qatar airways demande quelque chose en retours ça s'appelle donnant-donnant. j'achete tes avions mais tu me laisses le faire voler chez toi.
y pas de chantage
Réponse de le 01/07/2014 à 15:20 :
Les parts de marché se gagnent par les prix et le service pas par le chantage. Les moyens financiers de ce pays sont immenses alors pourquoi ne pas leur donner l'Europe????
Réponse de le 01/07/2014 à 20:57 :
Ce n'est pas du chantage. Qatar informe simplement l'Allemagne qu'en cas de réponse négative, la confiance sera rompue. Où est le problème? A l'Allemagne de prendre la décision qui lui semble le plus juste.
a écrit le 01/07/2014 à 14:57 :
La France se retrouve tiraillée entre ne pas céder les lignes Air France et de ne pas vendre des Airbus. Mais il y a aussi d'autres enjeux de taille : les princes Qatari peuvent laisser tomber "leur" PSG et celui-ci reviendra à la condition originale d'équipe française sans plus. Un vrai dilemme cornélien.
a écrit le 01/07/2014 à 14:57 :
et la saisie des biens et comptes Qataris a l ' etranger pour cause d ' esclavagisme et support du terrorisme? Quel impact? et la suppression de la prochaine coupe du monde? quel impact?
Réponse de le 01/07/2014 à 15:06 :
Avez vous des preuves ??? Ou juste de la jalousie haineuse !!!
Réponse de le 01/07/2014 à 17:53 :
Mais bien sûr qu'il y a de preuves, Tonton, il suffit de faire un petit tour d'horizon dans les presses de ce monde pour s'informer mieux sur les atrocités commises au Qatar qu'on ne verra jamais dans nos médias. D'ailleurs on ne sait même plus à qui appartient ce groupe de presse ici ...

Allez, tonton, faites gaffes aux courants d'air et n'oubliez surtout pas vos pantouffles...
a écrit le 01/07/2014 à 14:47 :
Chantage = Négociation. Il faudrait les mettre en situation pour comprendre que dans une négociation tous les scénarios sont possibles et rien ne dit que ce sera le plus "médiatique" qui sera retenu. Alors, les Médias soignez vos titres en oubliant quelques fois qu'ils sont là pour vendre et soiyez plus OBJECTIFS car c'est votre role. Nous sommes obligés de lire la presse étrangère pour avoir l'information française. C'est le comble. Tout cela à cause du lien Politicien - Médias (ce n'est surement pas par peur de se faire supprimer les avantages fiscaux NON !!!!)
a écrit le 01/07/2014 à 14:43 :
Prends des boeing , et puis tu te rappelleras pourquoi tu as acheté des airbus !
a écrit le 01/07/2014 à 14:41 :
donc en gros pour sauver Airbus il faut tuer la Luft...
a écrit le 01/07/2014 à 14:35 :
Beaucoup de bisounours ici. Depuis qd les affaires se font sans deals, pressions, échanges ?
Réponse de le 01/07/2014 à 14:45 :
certes mais de façon moins ostensible surtout qu’ici. Cela voudrait dire qu'une société comme airbus est responsable du marché des vols sur l'europe. Les représailles seraient surement à la hauteur de cette pratique litigieuse.
a écrit le 01/07/2014 à 14:21 :
cette technique commerciale est-elle légale ?
Boeing ne pourrait-t-il pas porter plainte de même que les autres compagnies aériennes ?
a écrit le 01/07/2014 à 14:06 :
Je pensai que la menace économique sur la Zone Euro viendrait des US, mais ... y'a pas qu'eux. Nous allons nous faire manger tout crus, M'ssieurs-Dames...
a écrit le 01/07/2014 à 13:52 :
du chantage, non. Il avance ses piuons et comme il sait que nous sommes dirigés par des incompétents, il a tous les atouts en main :-)
Réponse de le 01/07/2014 à 15:01 :
Vous trouvez même dans votre for le plus intime qu'un François Hollande, un Montebourg ou un Manuel Vals, soient-ils des incompétentes ? avouez-le.
Réponse de le 01/07/2014 à 19:41 :
Patrickb ;
Pour info , l' Allemagne est dirigée par Merkel....toujours la même approche ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :