Safety Line, le spécialiste de l'optimisation des trajectoires des avions, change de dimension en passant sous l'aile de Sita

Le groupe de services logiciels pour l'aérien Sita vient d'annoncer le rachat de la startup Safety Line. Cette dernière a développé une solution d'optimisation de trajectoires de vol pour réduire les consommations de carburant et les émissions de CO2 des aéronefs.

3 mn

Le groupe Sita ajoute une corde à son arc en faisant l'acquisition de la startup Safety Line et ses logiciels pour réduire les émissions du trafic aérien.
Le groupe Sita ajoute une corde à son arc en faisant l'acquisition de la startup Safety Line et ses logiciels pour réduire les émissions du trafic aérien. (Crédits : Rémi Benoit)

En attendant l'arrivée de l'avion à hydrogène et la généralisation des biocarburants, il existe une multitude de leviers pour réduire l'empreinte carbone du transport aérien. Et parmi eux, l'optimisation des trajectoires des avions figure en bonne place. L'écopilotage est en effet considéré comme une solution pour réduire de manière significative et à court terme l'impact environnemental de l'aviation. "Ce type de service permet de générer dès aujourd'hui des économies substantielles de carburant et de réduire les émissions de CO2 du transport aérien sans attendre des solutions futures comme les nouvelles générations de moteurs", explique Sébastien Fabre, PDG de la division avions du groupe Sita.

Fondée en 1949 par onze compagnies aériennes, la Société internationale de télécommunication aéronautique (Sita) emploie aujourd'hui 4.700 salariés et réalisait avant-crise 1,8 milliard de dollars de chiffre d'affaires. Le groupe fournit des services de connectivité (wifi, liaisons entre l'équipage et le sol) à plus de 19.000 avions dans le monde et gère des solutions logicielles pour l'enregistrement des bagages, la vérification des visas ou des pass sanitaires dans les aéroports de 200 pays et pour plus de 400 compagnies aériennes. 

Les données des boîtes noires pour optimiser les trajectoires des avions

La société a décidé d'ajouter une corde à son arc en annonçant le 13 juillet dernier l'acquisition de la startup Safety Line. Fondée il y a dix ans par Pierre Jouniaux, ancien pilote de ligne et enquêteur principal au bureau enquêtes analysés (BEA), la jeune entreprise de 30 salariés est spécialisée dans le traitement et l'exploitation des données de vol contenues dans les boîtes noires pour optimiser la trajectoire des avions.

site safety line

La solution développée par Safety Line permet d'optimiser la trajectoire des avions (Crédits : Sita).

"Nous avons développé un modèle prédictif qui permet de proposer des parcours optimisés pour chaque vol. Des consignes de vitesse et d'altitude sont données avant le vol. Le pilote peut exploiter ces informations pour programmer le calculateur de bord qui paramètre les consignes du pilote automatique. Pendant le vol et en particulier la phase de croisière, des routes alternatives sont proposées aux pilotes pour pouvoir prendre des raccourcis mais également le point de descente le plus adapté pour diminuer la consommation de carburant. Cela présente un double intérêt : réduire les coûts et les émissions", détaille l'entrepreneur.

Des améliorations qui peuvent se décliner également dans les aéroports pour optimiser le mouvement des avions au sol lors du roulage.

10 à 20 % d'économies de carburant

Et à l'heure où la pression environnementale n'a jamais été aussi forte sur les acteurs de l'aérien, ce type de solutions suscite un intérêt grandissant. D'autant plus qu'elles génèrent des économies. Avant son rachat par Sita, Safety Line avait déjà déployé sa solution auprès d'une vingtaine de compagnies aériennes dont Air France et Transavia. L'arrivée dans le groupe Sita doit permettre d'accélérer l'adoption du service. "Pour une startup comme Safety Line, rejoindre notre groupe permet d'accéder beaucoup plus rapidement à l'ensemble du monde aérien sans avoir à monter elle-même ses propres ventes, ses propres opérations", met en avant Sébastien Fabre.

 Le groupe Sita avait commencé à s'intéresser aux solutions d'optimisation de vol il y a deux ans via l'acquisition d'un service permettant d'ajuster certains paramètres de l'avion (vitesse, altitude) en fonction de la météo. De quoi également réduire la consommation de carburant des aéronefs. "En combinant l'optimisation en fonction de la météo et ce que Safety Line nous apporte sur l'amélioration de la prise en compte du comportement de l'avion, notre objectif est de réduire la consommation de carburant jusqu'à 10 à 20 %", conclut Sébastien Fabre.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.