Veolia espère se désengager de Transdev fin 2015... si le dossier SNCM est réglé

Le numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets a confirmé son intention, ce lundi 3 août, de se désengager de la société de transports publics Transdev. Un projet en souffrance depuis la fin 2011... et qui dépend toujours d'une solution sur l'avenir de la SNCM.
Veolia Environnement a publié ce lundi 3 août ses résultats du premier semestre 2015. Sur les six premiers mois de l'année, le bénéfice net du groupe a plus que doublé (+110%) par rapport à la même période de l'an dernier, à 321 millions d'euros. Son chiffre d'affaires a augmenté de 7,3%, à 12,3 milliards d'euros
Veolia Environnement a publié ce lundi 3 août ses résultats du premier semestre 2015. Sur les six premiers mois de l'année, le bénéfice net du groupe a plus que doublé (+110%) par rapport à la même période de l'an dernier, à 321 millions d'euros. Son chiffre d'affaires a augmenté de 7,3%, à 12,3 milliards d'euros (Crédits : Reuters Christian Hartmann)

C'était l'une des décisions du plan de transformation et d'économies présenté par Antoine Frérot fin 2011. Mais depuis cette annonce, les discussions sont toujours en cours.

A l'occasion de la présentation des résultats semestriels du groupe, Veolia a confirmé, ce lundi 3 août, sa volonté de se désengager de Transdev, la filiale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Cette dernière avait fait connaître en 2011 son intention de devenir l'actionnaire de référence de la société de transports publics.

Le groupe Veolia estime que des avancées sur le dossier pourraient intervenir fin 2015. Pour rappel, la branche transport de Veolia et Transdev avaient fusionné en mars 2011.

Le numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets a toutefois rappelé que l'opération dépendait toujours d'une solution sur l'avenir de la SNCM, détenue majoritairement par Transdev.

"Nous pensons que dans le courant de la fin de l'année, après qu'une solution aura été décidée par la justice, nous trouverons avec la Caisse des dépôts un moyen de programmer notre sortie des activités de Transdev", a déclaré son Pdg, Antoine Frérot, lors d'une conférence téléphonique pour l'annonce des résultats semestriels du groupe.

Veolia suspendu à la décision du tribunal de Marseille

Pour le moment, le dossier SNCM est toujours en attente. Le tribunal de commerce de Marseille a ordonné, le 10 juin dernier le lancement d'un nouvel appel d'offres de reprise de la SNCM et fixé une audience au 25 septembre.

De son côté, Transdev souhaite profiter du volet autocars prévu par la loi Macron qui permet d'ouvrir le transport par autocar sur les longues distances. Jusqu'à présent, seuls les trajets qui reliaient la France à un autre pays, et ceux réalisés dans le cadre d'une délégation de service public, étaient autorisés dans l'Hexagone. De fait, en juin, le groupe a annoncé le lancement de la marque Isilines avec la création de 17 lignes d'autocars en France aux tarifs très compétitifs.

(Avec AFP et Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.