Le président de Suez, Jean-Louis Chaussade, quittera son poste en mai

 |   |  436  mots
Jean-Louis Chaussade avait rejoint le groupe en 1978.
Jean-Louis Chaussade avait rejoint le groupe en 1978. (Crédits : Christian Hartmann)
Jean-Louis Chaussade aura été président de Suez pendant seulement une année, après avoir été directeur général pendant 11 ans. Selon Suez, ce départ était attendu.

Jean-Louis Chaussade quittera en mai 2020 la présidence du groupe de gestion de l'eau et des déchets Suez, une année tout juste après avoir accédé à ce poste à la suite de Gérard Mestrallet en vue d'assurer une bonne transition, a annoncé le groupe jeudi.

Lors d'une réunion tenue mercredi, Jean-Louis Chaussade a indiqué qu'il quitterait le conseil d'administration de Suez en mai l'année prochaine, à l'occasion de l'assemblée générale du groupe, selon un communiqué.

Un "calendrier bien défini" pour choisir le successeur

Jean-Louis Chaussade, 67 ans, avait été désigné président du conseil d'administration de Suez en février 2019 et avait pris ses fonctions le 14 mai. Il était auparavant directeur général de Suez Environnement (rebaptisé Suez en 2015) depuis 2008, en tandem sans interruption durant une décennie avec Gérard Mestrallet à la présidence du groupe, poste auquel il lui avait finalement succédé.

Au dire du groupe, son départ était cependant attendu:

"Jean-Louis Chaussade (avait) accepté d'être président pendant un an afin de pouvoir accompagner la transition de la façon la plus efficace possible", confiait-on chez Suez jeudi.

"Le conseil a pris acte de cette décision (...) M. Chaussade souhaite poursuivre son combat pour la ressource et s'engager en faveur d'une économie circulaire, et plus largement d'une diplomatie climatique", a indiqué l'entreprise dans son communiqué, sans autres précisions.

Lire: « La sobriété est une partie de la solution, mais une partie seulement » Jean-Louis Chaussade, Suez

Désormais, "un processus est en cours avec un calendrier bien défini" pour désigner son successeur, "et le conseil annoncera son choix d'ici fin février" 2020, ajoutait-on chez Suez.

La fin d'une ère

Jean-Louis Chaussade avait rejoint le groupe en 1978, d'abord au sein de l'entité Degrémont dédiée au traitement de l'eau, puis de La Lyonnaise des Eaux en Amérique latine, avant d'occuper diverses fonctions de direction. Bertrand Camus lui avait succédé en mai 2019 comme directeur général du groupe.

Lire: Bertrand Camus : « Si les sujets environnementaux sont globaux, leurs solutions sont locales »

Le départ de Gérard Mestrallet, président historique de Suez, signait la fin d'une ère pour le groupe héritier de la Compagnie universelle du canal maritime de Suez fondée par Ferdinand de Lesseps. Suez avait par ailleurs annoncé lundi le départ "à la fin de l'année" de Marie-Ange Debon, actuelle directrice générale adjointe pour la France, l'Italie, l'Europe centrale et orientale, et ce "d'un commun accord". Mme Debon "s'oriente vers de nouveaux projets professionnels", avait indiqué le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :