Venezuela : du modèle au cauchemar ?

 |   |  303  mots
Un manifestant antigouvernement à Caracas, dimanche. / Reuters
Un manifestant antigouvernement à Caracas, dimanche. / Reuters (Crédits : reuters.com)
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, modèle pour certains, cauchemar pour d'autres.

21 morts et au moins 300 blessés. C'est le triste bilan des manifestations pro et anti-Maduro qui sévissent quasi-quotidiennement, depuis plus d'un mois, au Venezuela.

Alors que les ministres des Affaires étrangères de l'Union sud-américaine se réunissent aujourd'hui au Chili pour trouver une issue pacifique à cette révolte, le président vénézuélien "confronté à une tentative violente de renversement" prône l'ouverture d'un dialogue national. Modèle pour certains, cauchemar pour d'autres. Le Venezuela parviendra-t-il à sortir de la tempête ?

28 minutes

MISE AU POINT
Par Sandrine Lecalvez

 

RETROVISEUR
Par Marc-Antoine Deporet

Hugo Chávez et Simón Bolívar
6 décembre 1998, Hugo Chavez est élu président du Venezuela. Retour sur la carrière politique et militaire du célèbre Commandante.

 François-Xavier Freland, journaliste et ancien correspondant au Venezuela pour TV5 Monde et RFI, Janette Habel, politologue et enseignante à l'Institut des Hautes Études de l'Amérique latine, et Paula Vásquez Lezamá, anthropologue et chargée de recherche au CNRS.

VU D'AILLEURS
Par Juan Gomez

L'ex-footballeur Maradona a Chavez dans la peau
Diego Maradona reste un fervent supporter du régime vénézuelien. « La main de Dieu » montre depuis plusieurs années qu'il joue dans l'équipe du « chavisme ».
Et ce n'est pas la mort d'Hugo Chavez qui a mis fin à son engagement politique. Il y a trois semaines, Diego Maradona a dénoncé publiquement les actions des manifestants, et s'est présenté comme un soldat du Venezuela.

 

DEBAT
Pour en débattre, François-Xavier Freland, journaliste et ancien correspondant au Venezuela pour TV5 Monde et RFI, Janette Habel, politologue et enseignante à l'Institut des Hautes Études de l'Amérique latine, et Paula Vásquez Lezamá, anthropologue et chargée de recherche au CNRS.

 

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2014 à 20:41 :
Je publie à nouveau mes commentaires sur cette émission http://mariaauzcateguimoncada.blogspot.fr/2014/03/le-contraste-entre-le-discours.html?m=1
a écrit le 13/03/2014 à 21:36 :
Le socialisme n'a pas fini de tuer et tuera malheureusement encore...
Réponse de le 14/03/2014 à 8:39 :
Tout à fait d'accord avec vous Michel .Il suffit de regarder en arrière pour voir comment ont terminé les régimes communistes et du côté de Cuba pour la misère ambiante.
L'Europe sociale prend le même chemin si on laisse perdurer le socialisme .L'explosion set proche

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :