L'inéluctable disparition du cash

 |  | 559 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
La disparition programmée et inéluctable du cash transfèrera le contrôle absolu de la masse monétaire aux mains des banques centrales. Par Michel Santi, économiste

En Suède, l'Eglise a dû s'adapter car les fidèles portent avec eux de moins en moins d'espèces. Il est donc devenu courant que, pour le service dominical, l'écran géant des églises situées dans des villes comme Stockholm affiche son compte bancaire, permettant ainsi aux paroissiens de sortir leur téléphone et de payer instantanément en faisant usage d'une application - « Swish » - mise en place par les banques du pays et qui rivalise désormais sérieusement avec les cartes de crédit. Pour la plus grande satisfaction des finances de l'Eglise comblée de dons se réalisant dorénavant très facilement car de manière électronique.

Un pays pionnier

De fait, la Suède est le pays pionnier en matière de paiements électroniques qui démontre de manière magistrale que les espèces sont en passe de devenir une relique barbare, comme je l'annonce moi-même depuis 2013. Les Sans Domicile Fixe eux-mêmes y sont désormais munis de terminaux lecteurs de cartes de crédit autorisant de recevoir les aumônes dans ce pays où les espèces représentent seulement 2% de l'économie suédoise. La Suède est en effet un pays où les commerçants n'hésitent pas à alerter la police si un client tente d'effectuer un paiement substantiel en cash. Car, comme le disent en substance les autorités, « il est suspect de payer en espèces »...

La disparition des espèces devient cruciale

De fait, la disparition des espèces devient aujourd'hui cruciale afin d'assurer la fonctionnalité des taux d'intérêt négatifs qui permettront de lutter efficacement contre le fléau déflationniste. En l'absence de politiques publiques permettant de stimuler nos économies du fait de pouvoirs exécutifs tétanisés par les déficits, la disparition programmée et inéluctable du cash transfèrera donc le contrôle absolu de la masse monétaire aux mains des banques centrales. Du coup, ce tout électronique renforcera considérablement le pouvoir de la banque centrale qui sera transformée en une banque universelle en concurrence frontale avec le système bancaire privé du point de vue de la récolte des dépôts. Certes, le secteur bancaire sera-t-il déstabilisé car dépossédé de ses privilèges? Toutefois, la stagnation séculaire de nos économies dictant l'instauration des taux négatifs raconte également l'échec cinglant de ce même système bancaire privé qui ne s'est nullement impliqué dans la relance de la croissance.

L'effet Bitcoin

Quant au grand public, sa réticence vis-à-vis de la disparition des espèces a diminué notablement ces dernières années sous l'influence du Bitcoin. Cette tendance irrésistible vers la digitalisation des moyens de paiement séduit en effet aussi les militants « anti-establishment », grands supporters du Bitcoin, et donc militants malgré eux de l'éradication du cash.

Michel Santi est macro économiste, spécialiste des marchés financiers et des banques centrales. Il est fondateur et Directeur Général d'Art Trading & Finance.

Il est également l'auteur de : "Splendeurs et misères du libéralisme", "Capitalism without conscience", "L'Europe, chroniques d'un fiasco économique et politique" et de "Misère et opulence", préface rédigée par Romaric Godin.

Sa page Facebook et Twitter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2016 à 23:36 :
Il y a confusion entre "cash" et "espèces". Lorsqu'une entreprise a du cash, c'est qu'elle a des comptes créditeurs, pas des liasses dans des coffre forts. Il n'y aura donc jamais disparition du cash. Y aura-t-il disparition des espèces ? La prophétie est hasardeuse, car les espèces sont le seul moyen de paiement de milliards de personnes dans le monde, et on ne voit aucune solution de remplacement pour les pays pauvres.
Réponse de le 04/03/2016 à 17:38 :
@Onze 03/03/2016 23:36
En effet, Apple possède USD 200+ mlds en "cash" mais ce sont des obligations des états et d'entreprises donc facilement négociables sur les marchés. Même chose pour d'autres grandes sociétés.
Dans les pays pauvres (cela fait malheureusement beaucoup de personnes), la disparition des billets n'est pas pour demain (*). En revanche, dans la ZE, ce n'est qu'une question de temps puisque les pièces d'or et d'argent ont été remplacées par les assignats et les "biens nationaux" (en France), les traites, les chèques, les cartes de paiement et maintenant par les mobiles.
(*) cela concerne le USD car il sera toujours conservé comme monnaie sure de transaction.
Cordialement
a écrit le 03/03/2016 à 15:22 :
Le débat est faussé. Au même titre que les fariboles entendues autour des accès aux données cryptées des téléphones d'Apple (les malfaisants ont déjà prévu de passer à un autre mode de cryptage si le FBI obtient gain de cause), les rabâchages relatifs à l'usage "massif" de billets par les mafieux en tout genre sont stupides. Comment imaginer que les truands de tout poil ne passeraient pas au troc (armes contre dope, traite humaine contre immobilier, oeuvres d'art détournées contre part d'entreprise...) ou ne lanceraient pas un bitcoin dédié pour contourner le pb (si ce n'est pas déjà fait)?
En tout état de cause, le pékin moyen que nous sommes sera le dindon de la farce puisque, avec l'obligation d'avoir un compte et la future obligation de ne plus utiliser que la CB ou les virements, la traçabilité de ce que l'on fait tous, tous les jours, sera totale. De plus, les comptes seront braquables légalement par n'importe quelle entité d'Etat en mal de liquidités et comme on est déjà dans la tranche intérêts négatifs-inflation négative ou nulle, on ne pourra qu'assister sans recours à la ponction systématique de frais (nouveaux) liés à la tendance vers zéro de la valeur de nos "dépôts". Dépôts représentant la totalité de nos avoirs dans ce cas de figure tout à fait paranoïaque...
a écrit le 03/03/2016 à 9:54 :
C'est un point de vue très francofrancais...On est un pays addict au chéquier, pionnier dans la CB et où il est obligatoire d'avoir un compte bancaire, donc pour nous ça peut paraître logique. Allez vendre ça à un Allemand et vous verrez...C'est à eux qu'on doit le billet de 500€, si pratique pour tous les mafieux de la planète. Vu que c'est eux qui décide de tout ou presque sur les questions monétaires, c'est pas demain la veille qu'on verra les billets disparaître (pas parce qu ils aiment les mafias ou le black, ils fonctionnent plus en espèce c'est tout).
J'ajoute que tuer le black/gris in fine est ce que c'est une si grande idée? C'est comme l'économe collaborative, à quoi bon les taxer à mort. C'est une forme de respiration nécessaire et utile, ça motive des gens à travailler et c'est de l'argent qui restera dans son immense majorité dans notre économie. Le tout c'est que les montants restent mesurés.
Si détournement il y a, tout le monde sait où chercher et pas (spécialement) besoin de cash: City, Suisse, Luxembourg etc etc etc
A la rigueur vu que ce sont les banquiers et autres boites du CAC40 qui détournent, préfère pas leur "confier" encore plus de sous et je préfère le maçon qui bosse le samedi et qui se paye un resto avec ce qu'il a gagné le samedi soir. C'est pas bon l'économie de proximité et circulaire?
Réponse de le 03/03/2016 à 13:05 :
C'est certain: tout est payé en liquide en Allemagne (j'ai toujours réglé par carte) et les Allemands n'aiment pas le "black"....
Les Allemands ne décident rien du tout puisque toutes les questions monétaires de la ZE dépendent de la BCE. Le QE a été fait malgré les "protestations" allemandes
"Economie collaborative" "Economie circulaire" "Economie de proximité" sont de très belles expressions poétiques pour traduire "fraude au fisc".
L'argent reste aussi dans notre économie quand il est transféré par des moyens de paiements traçables. Le prix du service sera plus élevé (TVA) mais c'est un "one shot" car c'est une augmentation de prix spot. De plus, la concurrence est très rude: il suffit de consulter ailleurs.
Pourriez-vous prouver que les banquiers et les boites du CAC 40 détournent ? Avec les normes IFRS et GAAT, cela me paraît très difficile, surtout quand une société est coté sur un marché.
Si vous êtes salarié ou retraité, je propose que vos salaires ou vos retraites (sécu, arcco, agirc) et toutes les prestations Sécu/CAF que vous êtes susceptible de toucher vous soient réglées en argent liquide.... avec une majorité de billets de 500, 200, 100 Euros (je ne les connais pas)
Cordialement
Réponse de le 03/03/2016 à 16:27 :
Eh bien Monsieur si vous ne connaissez pas le cash évitez donc ce discours supérieur. Et l'opacité de la vie privée? Vous en faites quoi ? La possibilité de ponctionner votre compte bancaire en cas de Bail in ? vous en faites quoi ? Si vous aimez perdre votre liberté comme d'autres l'ont démontré durant le siècle dernier pourquoi pas, mais gardez vos conseils pour vous !
Réponse de le 03/03/2016 à 17:46 :
@Réponse de @bernadino 03/03/2016 16:27
Mon discours n'est pas supérieur, il est de bon sens.
En écrivant ici, XXXXXXXX vous surveille.
Ponctionner votre compte bancaire et AV ? Avez-vous plus de 100 kE logés dans une seule banque et/ou courtier ? Comme vous êtes (très ?) riche, il suffit de partager les risques: c'est facile.
Je suis très malheureux d'apprendre que je suis revenu au siècle dernier (le 19 ou le 20 ème ?) et que j'ai tout perdu de ma vie privée, même si nous sommes actuellement en état d'urgence.
Cordialement
PS: je ne réponds plus aux trolls
Réponse de le 04/03/2016 à 12:58 :
@bernardino, pensez que le QE c'est fait sans l'accord implicite des Allemands est, excusez moi, un peu naif. Entre les créances qu'ils détiennent à travers toute l'Europe, la santé financière notamment de leurs caisses d'épargne régionales ou encore l'avantage d'un euro plus faible pour une économie aussi exportatrice, croyez bien qu'ils y trouvent aussi leur intérêt. C'est le jeu du good cop/bad cop, de la politique quoi. (ne comprenez rien d'anti allemand dans mon propos surtout, je suis europhile)
Si le système d'AMAP par exemple est une fraude au fisc, moi je ne suis pas d'accord. Vive l'économie circulaire et de proximité, emplois non délocalisables qui font vivre l' économie locale et à l'impact écologique plus limité.
De tout temps les gens se sont arrangés, à la campagne ma grand mère vendez des œufs à ces voisins par exemple. Vous pensez que c'est une plus grande voleuse que Goldman Sachs? Epris de moral, vous me répondrez peut être qui vole un œuf vol un bœuf :-)
Je vous ferai pas la liste des affaires qui sont sortis (partie émergée de l'iceberg) de corruption ou malversations pour des grosses boites (Total, Crédit agricole, vendeurs d'arme, tout récemment HSBC etc...). Cette fois, excusez moi encore, vous faites preuve de fausse naiveté. Le jour où les Américains vont dire game over se rapproche, nos comptes publics vont tout de suite avoir meilleur mine, voyez avec les Suisses.
A 47% d'impôt global pour 57% de dépense public dans le PIB, 100% d'endettement, 6 millions de chômeurs et encore 4 ou 5 millions de pauvres, vous ne voyez pas qu'il y a de la perte en ligne dans notre économie? Vous savez qu'on n'a pas plus d'emplois marchands qu'il y a près de 10 ans? Imaginez que vous donniez le même montant pour la retraite mais que vous puissiez le placer à 1.5% sur un plan d'épargne (rien de fou hein). Faites le calcul et vous verrez la pension que vous auriez à la sortie versus la pension actuelle. Vous ne la voyez pas la perte? Quand notre argent passe entre les mains de l'état, il y a nécessairement de "l'éviction", c'est un fait.
La macro économie j'adore ça, c'est beau, mais il ne faut pas oublier la micro cher ami. A trop contrôler les gens et à trop les taxer on décourage et c'est une perte globale pour l'économie et donc pour tout le monde. Alors des petits espaces de respiration sont un bien faits nécessaires quoiqu'en dise votre moral. L'état le tolère d'ailleurs assez communément, tout à la fois soupape sociale et rentrée fiscale de second tour. J'en profite pour vous confirmer que les Allemands utilisent beaucoup plus les espèces (encore de la micro) et que votre cas personnel n'est en aucune façon témoin d'une vérité (à fortiori vous n'êtes pas Allemand). Vous pouvez trouver les chiffres, l Europe est belle comme la France dans sa diversité.
Quant à votre dernière proposition, elle est irréalisable compte tenu de la loi qui oblige un employeur à verser le salaire par chèque ou virement, au grand bonheur de vos amis banquiers. Par contre je serais très heureux de pouvoir bénéficier enfin du droit européen et de m'assurer où je veux pour ma santé, ma retraite et autres que je règlerais par mon compte bancaire, rassurez vous.
Ah nostalgie, votre commentaire fleure bon l'ancienne économie et le monde rêvé des boomers. Ca me rappelle la fac et les beaux modèles IS-LM ou moins agréable la vision du monde d'un inspecteur des finances. Vous seriez peut être encore plus heureux en Suède?
Liberté, égalité, fraternité, cher ami.
a écrit le 03/03/2016 à 8:06 :
A lire tous les commentaires, on a l'impression que tous les internautes paient tous leurs achats en cash et gardent 100 kE sous des matelas.....
Les seuls commerçants que je règle en cash sont mon boulanger et le livreur de pizzas.
La disparition des billets dans la ZE est un phénomène inéluctable, cela évitera tous les trafics et permettra de récupérer la TVA. Il y aura, bien sur, possible substitution avec £/$/Y/CHF/Or mais ce sera beaucoup plus compliqué.
Je ne comprends pas la spoliation évoquée par certains.
Cordialement
Réponse de le 03/03/2016 à 16:32 :
Décidément vous ne comprenez rien a la liberté individuelle ! Triste
Réponse de le 03/03/2016 à 18:09 :
@Friendly 03/03/2016 16:32
J'admets que je n'ai rien compris à la Liberté Individuelle et que j'en suis bien très très triste. et je ne vais pas dormir cette nuit.
Toutefois, je ne suis pas seul puisque nos Députés et nos Sénateurs qui sont l'émanation du Peuple ont voté le texte sur la Loi sur le renseignement.
Cordialement
PS: je ne réponds qu'une seule fois aux trolls
a écrit le 03/03/2016 à 7:18 :
Oups.....
Il fallait lire 2%, non 32, of course.
a écrit le 03/03/2016 à 7:16 :
Nombre de commerces ici preferent etre paye en cash. Cela permet pour des montants importants de s'exonerer de taxes.
L'avantage pour le payeur est de l'ordre de 3
2% voire plus.
Le gouvernement encourage les paiements par cartes, mais il faut bien reconnaitre que les habitudes ont la peau dure.
Les economistes sont des vendeurs de vent.
a écrit le 03/03/2016 à 0:39 :
"Inéluctable" me paraît excessif. Le "cash"a encore de beaux jours devant lui et peut-être même un avenir.
a écrit le 02/03/2016 à 22:32 :
Merci pour votre article. On avait bien compris la manip! Mais quand la spoliation sera totale et que nous n'aurons plus la liberté de notre moyen de paiement ...cela risque de se retourner contre eux! Car nous retournerons au bon vieux troc!!! comme aux temps anciens!!!
a écrit le 02/03/2016 à 20:00 :
en theorie vous avez raison, il s'agit de tt controler pour assurer le financement de la dette des etats sans pouvoir retirer son argent ( du temps du nazisme, on appelait ca spoliation... le bon temps revient, on dirait)
en pratique vous avez lu les declaration de jens weidmann et lu les articles de faz.net; c'est un pb de liberte de l'individu; et il se trouve que certains peuple ne veulent pas perdre la leur...
notez que si ca doit arriver, quitte a se faire plumer par l'etat, effectivement les gens iront se faire plumer sur bitcoin
les autres ressortiront une relique barbare encore plus barbare: des napoleons, des 50 dollars or, des souverains elizabeth, etc ( ou limite finalement tt objet qui vaudra plus qu'une obligation d'etat sans valeur en garantie de votre compte en banque)
plus simple: comme au zimbabwe on utilisera une monnaie extra nationale ( dolar ou rimnibi, ou autre)
a écrit le 02/03/2016 à 19:49 :
Il y a 2 ans tous les économistes du monde entier nous garantissaient un baril de brut à plus de 150$ ...
Aujourd'hui il est au alentour de 30$.

Aujourd'hui un économiste vient nous dire la fin du cash !!! Ben voyons .

J'ai remarque dans plus de 80% des cas un économiste raconte toujours le contraire de ce qui va se produire.
C'est d'ailleurs le seul métier ou ce tromper est monnaie courante.
a écrit le 02/03/2016 à 18:48 :
c bien évident vous allez voir les prélèvement forfaitaire des banques s'envoler et comme vous pourrez pas faire autrement les dindons serons plumer et il faudra tout
repointer avec c comte banquaire bonjour le boulot.
paiement électronique n'importe quoi!!!!!
300 e quand c dépenser et bien on va au distributeur
Facile a contrôler mai sa il le faut pas . a votre avis pourquoi?????
et bien pour mieux te manger mon enfant!!!!!!!!
imaginer le bonheure des banques le monopole absolu des profils X 2 sur les
dindons !!!!!!!!!!!
a écrit le 02/03/2016 à 18:07 :
En juin 2015, j'ai payé toutes mes courses en liquide en Suède, et même retiré une fois du cash d'un mur à l'aide de ma carte à puce en plastique. A part le carburant (automates) je n'ai payé mes achats qu'une fois par CB, on m'a guidé vers une caisse automatique vu le peu d'articles que j'avais, et expliqué, mais c'est lourd (faute d'habitude), se faire "servir" est plus confortable.
Quand j'étais à la SocGen, un employé inventif avait créé un jour, lors d'une révision des tarifs annuels, un tarif novateur : au lieu de la commission (% de la somme) habituelle quand on paie à l'étranger, il avait pensé qu'ajouter 1 euro à la commission sur chaque transaction hors euro serait intéressant (€€). Payer chaque achat en SEK(NOK, DKK) avec cette carte serait vite ruineux (un euro fixe sur dix dépensés, c'est "fort"). Heureusement que je suis passé en ligne, seule la commission est facturée. Et pour le carburant je fais des demi-pleins, donc plus souvent, vu qu'en Laponie, il y a moins de pompes que dans le sud, ne pas approcher du zéro est confortable. J'ai pris cette habitude depuis.
a écrit le 02/03/2016 à 17:47 :
Plus les banques et l'état feront le forcing pour obliger au paiement numérique, plus les français seront méfiants et thésauriseront chez eux.

Pour ma part je ne laisse plus en banque que le strict minimum, au prochain crash, les actionnaires ne se remboursement pas sur mon dépôt, qui n'est garanti que sur le papier. Et en période de déflation, je ne perds rien.
a écrit le 02/03/2016 à 17:20 :
On va rigoler quand les banques prélèveront des commissions sur chacun de nos paiements ou lorsqu'elles appliqueront des taux négatifs sur les comptes courants. Quelque chose me dit que l'or, cette relique vraiment barbare et archaïque, va voir son cours flamber.
Réponse de le 02/03/2016 à 18:10 :
les frais de tenue de compte, c'est déjà un taux négatif, sur 100 euros, 2 c'est beaucoup, moins quand y a 1000 sur le compte, mais ça part tout seul (fuite).
Parait qu'on leur donne "mandat" quand on dépose nos sous qui, du fait, ne nous appartiennent plus. Un comble.
We want our money back !!
Réponse de le 03/03/2016 à 9:27 :
+16 % depuis le début de l'année. En Suisse pour plus de sécurité
a écrit le 02/03/2016 à 16:48 :
Plus de cash, comme ca si une banque coule, il est facile de rincer les deposants ...
a écrit le 02/03/2016 à 16:47 :
Contrairement a ce que l'on croit c'est le troc qui se développera!
a écrit le 02/03/2016 à 16:29 :
" la disparition programmée et inéluctable du cash transfèrera donc le contrôle absolu de la masse monétaire aux mains des banques centrales...."

Et ce monsieur semble trouver cela positif !! déjà que nos liberté sont rognées une à une, je n'appellerais certainement pas l' attitude paranoïaque des commerçants suédois un progrès souhaitable pour notre pays !!!
a écrit le 02/03/2016 à 16:19 :
Evidemment, société sans cash + taux négatifs = impôt obligatoire et pas moyen d'y échapper.

La liberté c'est l'esclavage.

La paix c'est la guerre.
Réponse de le 02/03/2016 à 16:30 :
belle devise, Poutine4ever....;
a écrit le 02/03/2016 à 15:52 :
La disparition du cash est évidement inéluctable.
Plus de magouilles, plus de dessous de table, plus d'argent planqué, plus de fraude à la TVA, plus de travail au noir, c'est bien...
Tous nos moindres petits achats seront pistés... est ce que c'est bien ?
Et comment pourra t'on donner la pièce au SDF du quartier, au musicien de rue... tous ces petits rien qui nous relient (encore) à une certaine humanité ?
Réponse de le 02/03/2016 à 16:36 :
C'est là qu'on verra que des pays comme la France ou l'Italie sont beaucoup plus riches qu'ils ne l'imaginent avec la fin du travail au black, mais d'un autre coté que mettra t-on dans le petit cochon tirelire des enfants ou comme vous dites, comment glissera t-on la pièce au SDF, au serveur qui se fera piquer son pourboire par le fisc ou son patron, etc...;? Cet aspect des choses ne fait pas rêver
Réponse de le 02/03/2016 à 16:45 :
L'avenir est bien sombre en France et en Europe...la pensée unique déjà bien en place, la démocratie baffouée et bientot notre de vie privée archivée sur disque dur...
Je vis à 9000 km de Paris et je suis entrain de remettre sérieusement en question mon retour en Europe pour ma retraite...
Réponse de le 02/03/2016 à 16:48 :
pour les pots de vin, vous croyez vraiment que Cahuzac ou Balkany en sont reste a la valise de billet ?
Ca va eventuellement penaliser le gars qui travaille au noir mais les gros fraudeurs sont deja passe a l etape d apres

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :