Les faits plutôt que les fées

 |   |  552  mots
Hans Rosling.
Hans Rosling. (Crédits : Reuters)
CHRONIQUE DU "CONTRARIAN" OPTIMISTE. C'est évident, le monde est de plus en plus violent, la France est en déclin, les inégalités explosent... Bref, tout va de plus en plus mal, et les médias et les réseaux sociaux l'attestent. Pourtant, la réalité est tout autre, indique Hans Rosling dans "Factfulness" (éd. Flammarion). On ne pouvait espérer mieux pour inaugurer cette chronique du "contrarian" optimiste.

L'ouvrage de ce médecin et statisticien suédois, décédé en 2017, à 76 ans, est une référence majeure des « Nouveaux optimistes » (Johan Norberg, Steven Pinker, Matt Ridley, Bjorn Lomborg, Peter Singer... mais aussi des personnalités comme Bill Gates). Ces derniers analysent le monde à partir d'une « saine habitude de fonder son opinion sur les faits » (la définition de « factfulness »), qui aboutit à constater, comme le montre Hans Rosling, statistiques à l'appui, que notre monde est meilleur que celui d'hier en matière de sécurité, d'alimentation, d'éducation ou encore d'égalité.

Pourtant, ces faits retiennent rarement l'attention. Pour analyser ce phénomène, Hans Rosling propose une série de questions factuelles. Exemples. « Dans les pays à faible revenu, combien de petites filles finissent l'école primaire ? » 60% et non 20% comme la majorité répond. « Comment a évolué le nombre de morts par catastrophe naturelle ces cent dernières années ? » La majorité pense qu'il a doublé alors qu'il a diminué de moitié...

Un biais pessimiste

Pourquoi la plupart des gens - quels que soient leur niveau d'éducation et leur rang social, les plus éduqués pouvant faire pire que la moyenne...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2019 à 20:26 :
Notre nation née dans la violence est incapable d'évoluer, de redonner des droits légitimes sans une forme de violence, elle est d'ailleurs organisée pour avec les préfets héritage d'un dictateur adoré du peuple :Napoléon. Il y a quelque temps une bande d'amateurs de musique électronique avaient monté un technival en Bretagne, la répression avait été démesurée, ce n'était que du bruit sur 2 jours, les Bretons y sont habitués ça fait partie de notre culture, les milliers de véhicules ont bloqué la ville de Rennes, c'est triste d'en arriver la, la violence est étrangère à la musique techno, depuis le message passe mieux,
a écrit le 01/03/2019 à 9:01 :
"“Les faits sont têtus. Il est plus facile de s'arranger avec les statistiques.”" Mark Twain

LE problème majeur de votre démonstration, que l'on entend un peu partout dans les médias de masse je vous rassure, c'est qu'elle ne se repose que sur des statistiques à savoir des prévisions reposant sur des comportements passés sachant bien entendu que les humains ne changent pas de comportement...

Ben si les humains changent tout le temps, surtout avec des outils comme internet et les réseaux sociaux, vos statistiques donc n'ont jamais été aussi éloignées de la représentativité des citoyens et de la vie en société dans le monde.

Nous nous réveillons en plein cauchemar parce que richement informé par internet de tout ce que nous cachaient les médias de masse avant, alors je suis d'accord que de se plaindre n'est pas productif mais de nier la monstruosité de notre société, je passe mon temps à en répertorier les faits, n'est que de l'obscurantisme dont on en connait bien les paroles par contre:

"Tout va bien" https://www.youtube.com/watch?v=dq6G2YWoRqA

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :