PODCAST Comment remobiliser ses collaborateurs après le Covid-19 ? Avec le capitaine de de vaisseau Pierre de Briançon

 |   |  355  mots
(Crédits : DR)
OPÉRATION REBOOST. A quelques jours du défilé du 14 juillet, moins important cette année en raison de la pandémie de corornavirus, The Boson Project (*) propose une série d'entretiens réalisés avec des cadres de la Marine nationale, sur La Tribune.fr. Objectif : rebooster le moral des chefs d'entreprise avant la rentrée, avec les conseils des chefs militaires. Dans ce cinquième épisode, le capitaine de de vaisseau Pierre de Briançon.

Si la crise du Covid-19 semble, pour l'instant, être surmontée sur le plan sanitaire, ses conséquences économiques et sociales se feront, elles, probablement ressentir à la rentrée. Pour les entreprises, une fois les aides étatiques passées, les impératifs de trésorerie se feront plus pressants que jamais. De gestionnaire de crise, les dirigeants des 3 millions de PME françaises devront se changer en chefs de guerre économique.

Sur le seul deuxième trimestre, ils devront composer avec une chute de 20% du PIB, selon l'Insee. De même, le nombre de faillite devrait augmenter de 21% en France d'ici à fin 2021, selon l'assureur-crédit Coface. Pour les entreprises, leur capacité à faire preuve de résilience, c'est à dire leur capacité à surmonter l'arrêt économique, décidera probablement de leur survie.

Pour apporter des clés face à la crise, des experts de la remontée en puissance; les militaires, et en particulier les marins, formés et forgés par la mer toujours plus forte qu'eux.

ÉPISODE 5 : « Ce qui fait la résilience, c'est l'autre »

Dans ce nouvel épisode, le Capitaine de Vaisseau Pierre de Briançon, qui a servi, des années durant, au sein des forces spéciales de la marine nationale.

Parmi ses grandes leçons sur la résilience individuelle, il ne faut jamais, selon lui, la considérer comme acquise, mais comme une faculté à travailler en permanence ; qu'il faut toute sa vie se prêter à l'exercice de l'imagination pour savoir comment réagir le jour J ; et surtout qu'il faut remonter en selle au plus vite après une chute pour ne pas laisser la peur s'ancrer en nous.

Ce nageur de combat parle également de la force d'un collectif qui se fait confiance, des relais qui s'opèrent au sein d'un équipage pour prendre soin de ceux qui ont perdu pied et pour les rendre opérationnels à nouveau.

"Ce qui fait la résilience, c'est l'autre", dit-il.

__

(*) The Boson Project est une startup composée d'entrepreneurs engagés à faire bouger les lignes dans les entreprises en mettant les collaborateurs au cœur des processus de transformation, notamment les plus jeunes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/07/2020 à 3:17 :
Engagez-vous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :