PODCAST. "L'hyper-tourisme est mort, vive le voyage", avec Eric La Bonnardière, Evaneos

 |   |  279  mots
(Crédits : DR)
40 NUANCES DE NEXT, ÉPISODE 3. L'invité est Eric La Bonnardière, co-fondateur d'Evaneos. Le spécialiste du voyage sur mesure en ligne est évidemment pris de plein fouet par l’arrêt du tourisme mondial. Il donne sa vision de la reprise et les ambitions de son entreprise pour les jours d'après. Une discussion qui donne aussi l'occasion de découvrir l’homme qui se cache derrière l'entrepreneur.

"40 nuances de Next" est un podcast conçu pendant le confinement par Olivier Mathiot, le président de The Camp, un campus dédié aux nouvelles technologies basé à Aix-en-Provence et Thomas Benzazon, multi-entrepreneur, en partenariat avec La Tribune, Maddyness, l'association France Digitale et la French Tech, le label créé par le ministère de l'Economie.

Pour rappel, Le Next 40 est une initiative lancée par Bercy à l'automne 2019. Il regroupe les 40 plus grosses #startups françaises, déterminé sur la base de critères économiques (montant des levées de fonds, chiffres d'affaires, taux de croissance annuelle) porté par le Secrétaire d'Etat au Numérique Cédric O. Il est donc une référence explicite au CAC 40, les 40 plus grosses capitalisations boursières françaises. Ce Next 40 sera-t-il le prochain CAC 40 ? Ou bien est-il encore un CAC 40 en devenir ? Car la question du monde d'après, du jour d'après, est là, bien présente dans tous nos esprits. Donc le 40 Nuances de Next parle aussi du « Next World » : qui mieux que des entrepreneurs stars pouvaient éclairer sur les enjeux économiques, d'innovation, de transformation et de mutations nécessaires que cette crise impose à notre société.

Dans chaque épisode, un ou une entrepreneur du Next 40 (cuvée 2019).

Aujourd'hui, l'épisode 3, enregistré à distance avec Eric La Bonnardière, co-fondateur d'Evaneos, le spécialiste du voyage sur mesure en ligne qui raconte comment  on s'adapte lorsque tout s'arrête. Il parle aussi de sa vision du monde post-Covid-19 avec de fortes convictions écologiques.

>> Le prochain rendez-vous sera avec Pierre Dubuc, cofondateur d'Openclassrooms.

Lire aussi : A quoi sert le French Tech 120 et qui sont les startups sélectionnées ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2020 à 13:50 :
L'hyper-tourisme n'est pas mort ! Il est juste en suspend. Surtout en Chine, où des hordes de touristes, et d'espions, sont prêts à exporter le coronavirus dans le monde entier l'été prochain, cheveux, appareils photo et masques ffp2 au vent.
Et comme la France est le seul pays à n'avoir toujours pas fermé ses frontières grâce au grand gourou de la finance mondialisée Macron, qui croit que les hordes de touristes chinois vont l'aider à remplir les caisses plus rapidement que prévu, je vous laisse imaginer les prochaines vagues de mourants dans nos hôpitaux dès que la Chine ouvrira à nouveau ses frontières et autorisera les déplacements à l'étranger.
Réponse de le 03/05/2020 à 16:57 :
Panoramix, on dirait qu'il est un de ces fanatiques que l'on croisait au moyen âge !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :