Plasturgie : comment Patrick Findeling, le patron du leader Plastivaloire, prépare son prochain round

À presque 72 ans, le pape français de la plasturgie n'est pas près de jeter l'éponge. Patrick Findeling compte rester à la tête du groupe familial au moins jusqu'en 2025. Objectif à cinq ans : atteindre 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires.

3 mn

Patrick Findeling.
Patrick Findeling. (Crédits : DR)

Plastivaloire est sur le point de nouer un partenariat avec un injecteur plasturgiste chinois qui sera opérationnel à partir du premier trimestre 2020. L'opération, qui devrait être finalisée d'ici à la fin de l'année, sera annoncée au marché dans la foulée. Cotée sur Euronext Paris, l'ETI, dont le siège est situé à Langeais près de Tours, pourra ainsi répondre à la demande des marques allemandes BMW et Audi pour le marché asiatique. À la clé, la fabrication des pièces plastiques de haute qualité des tableaux de bord, des calandres et des boîtiers de phares.

Plastivaloire devrait procéder sous forme de joint-venture plutôt que de travailler en sous-traitance pure. « Je n'ai aucune confiance dans les Chinois, lance d'emblée Patrick Findeling. Mais, pour revendiquer le statut d'équipementier mondial, nous devons aussi être implantés physiquement et fabriquer localement en Asie. » Cette stratégie de présence internationale, au coeur même des bassins de production automobile, s'est déjà illustrée avec le rachat en octobre 2018 du plasturgiste américain TransNav. Grâce à ses deux usines aux États-Unis et son autre unité au Mexique, il a permis à Plastivaloire de devenir fournisseur de la plupart des fabricants automobiles américains, Ford, Chrysler, General Motors ainsi que Tesla. Entre 2011 et 2015, le groupe tourangeau avait pareillement consolidé son implantation européenne en rachetant successivement le franc-comtois Bourbon Automotive Plastics puis l'allemand Karl Hess.

Comment une modeste société devient un leader mondial

Patrick Findeling est à la source de l'internationalisation de la modeste société d'injection de plastique créée par son père Charles en 1962. Ce Lorrain d'origine lui en a confié les rênes en 1985. Plastivaloire, qui a démarré avec 80 salariés et réalisé la première année 1 million d'euros de chiffre d'affaires, a multiplié par presque 100 ses recettes deux décennies plus tard. Pour le fils, titulaire d'un simple DUT de gestion, le challenge consiste à sortir de l'Hexagone, mondialisation de l'industrie automobile oblige.

Patrick Findeling peut aujourd'hui mesurer le chemin parcouru. Employant 6 000 salariés et détenant 32 sites (dont 26 usines) sur la planète, le plasturgiste est devenu l'un des leaders mondiaux de ce secteur avec 730 millions d'euros de recettes prévisionnelles pour un Ebitda de 10 % cette année. « Après un premier semestre moyen, le second sera bien meilleur, assure le septuagénaire. Notre objectif d'atteindre 1 milliard d'euros en 2025 reste d'actualité et j'aimerais l'accompagner jusque-là chez Plastivaloire. Il passera nécessairement par une opération de croissance externe. »

Diversification et succession

Même si le projet d'usine en Pologne dédiée à la fabrication de pièces d'électroménager a été abandonné, la diversification sur d'autres segments que l'automobile (80 % du CA de Plastivaloire) reste à l'ordre du jour. Le marché en croissance de l'aéronautique, avec les sièges d'avions, fait notamment partie des nouveaux vecteurs de développement pour le groupe. Un créneau d'activité essentiellement traité sur le site de Langeais en Indre-et-Loire, aussi siège social de Plastivaloire, où travaillent 550 personnes.

2025 sonnera aussi probablement comme l'heure de la succession pour Patrick Findeling, dont les trois enfants sont respectivement DAF, responsable du contrôle de gestion et responsable de la production de l'entreprise. Preuve concrète du brillant héritage laissé par leur grand-père et père, la famille, qui détient toujours 56 % du capital de Plastivaloire, est l'une des rares en Touraine à figurer dans le classement des 500 premières fortunes françaises de Challenges.

___

MINIBIO

  • 1975 Âgé de 27 ans, Patrick Findeling entre comme directeur commercial de la petite société de plasturgie créée par son père, Charles, treize ans plus tôt.
  • 1985 Nommé président de Plastivaloire.
  • 1991 Introduction de Plastivaloire en Bourse, afin d'accélérer les investissements à l'international.
  • 2011 Rachat de Bourbon Automotive Plastics qui fait changer Plastivaloire de dimension.
  • 2018 Implantation du groupe aux États-Unis avec le rachat du plasturgiste américain TransNav.

3 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.