Une visière anti-Covid 19 produite à échelle industrielle

 |   |  420  mots
En moins d'une semaine, le Kit Respire Femso pouvait être produit à grande échelle, avec une longueur d'avance en termes de robustesse sur ses concurrents issus de l'impression 3D : la visière pourrait rester opérationnelle pendant deux à trois mois.
En moins d'une semaine, le Kit Respire Femso pouvait être produit à grande échelle, avec une longueur d'avance en termes de robustesse sur ses concurrents issus de l'impression 3D : la visière pourrait rester opérationnelle pendant deux à trois mois. (Crédits : Femso Industrie)
Depuis les Hauts-de-France, le pôle d'excellence Euralogistic a accompagné Femso Industrie, une entreprise d'Occitanie, dans l'industrialisation de la fabrication d'un « Kit Respire » : une protection faciale robuste qui se fixe sur une simple casquette ou un casque.

Le réseau n'a pas de frontière régionale. La solidarité non plus. Quand Laurent Desprez, à la tête du pôle d'excellence Euralogistic, cluster nordiste dédié à la logistique et au transport, a entendu parler de cette protection innovante proposée par Femso Industrie, industriel du prototypage basé près de Toulouse, il n'a pas hésité. « J'ai proposé à ce chef d'entreprise originaire du Nord l'aide d'Euralogistic (Chambre de commerce et d'industrie Hauts-de-France), pour développer de manière professionnelle la fabrication en très grande série, avec l'aide des compétences des pôles nordistes Plastium pour la plasturgie, de Mecanov' pour les pinces mécaniques en aluminium, avec le soutien de Cap Industrie, le programme de développement économique régional », explique-t-il.

A grande échelle

En moins d'une semaine, le Kit Respire Femso pouvait être produit à grande échelle, avec une longueur d'avance en termes de robustesse sur ses concurrents issus de l'impression 3D : la visière pourrait rester opérationnelle pendant deux à trois mois. Il faut dire que Femso Industrie (11 salariés, 760.000 euros de chiffre d'affaires), siégeant en Haute-Garonne, évolue dans le secteur de l'aéronautique : l'entreprise est spécialisée dans l'usinage de pièces prototypes, outils et pièces mécaniques de petite et moyenne série, notamment dans le secteur de l'aéronautique ou du sport automobile.

Testée par l'ordre des médecins en Occitanie, la visière innovante présente également l'avantage de pouvoir être portée avec avec un masque et des lunettes. Enregistrée à l'INPI, elle sera commercialisée entre 15 et 20 euros HT selon les métiers. Il se destine aux personnels soignants (il est alors vendu à prix coûtant) mais aussi aux services d'aide à la personne, aux forces publiques, à la grande distribution, aux services publics, aux travailleurs du transport et de la logistique, au monde industriel et agricole, entre autres. Le Kit Respire peut permettre aux collaborateurs aujourd'hui confinés de reprendre le travail en toute sécurité.

Produire en Hauts-de-France

« L'objectif est désormais de structurer la production dans la région Hauts-de-France, en développant une filière de fabrication qui regrouperait les différents savoir-faire tout en respectant les droits de propriété de Femso. Chaque réseau mobilise son réseau d'entreprise », poursuit Laurent Desprez, soutenu dans sa démarche par Hauts-de-France Innovation et Développement et le conseil régional des Hauts-de-France. Il a même encore cinq à six projets de développement de ce genre en cours de développement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2020 à 14:08 :
Bonjour

Peut on vous passer commande pour une petite entreprise basée à St symphorien d ozon 69.
Merci de me répondre

Mme mallet FIS
a écrit le 28/04/2020 à 14:08 :
Bonjour

Peut on vous passer commande pour une petite entreprise basée à St symphorien d ozon 69.
Merci de me répondre

Mme mallet FIS
a écrit le 31/03/2020 à 8:26 :
Bonjour,
Cette visière est censée protéger de quoi ? De quel mode de transmission ?
Merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :