Écoles, masques, vélos... que contient le plan de déconfinement de Paris ?

 |   |  784  mots
(Crédits : Reuters)
Lors d'une conférence de presse organisée ce 5 mai 2020, huit adjoint(es) de la maire Anne Hidalgo ont annoncé le nombre d'élèves qui pourrait reprendre le chemin des écoles le 11 mai, la quantité de masques disponibles dès la semaine prochaine, les contours des aménagements provisoires ainsi que l'équipement en gel hydroalcoolique dans l'espace public.

Un "message de confiance et d'appel à la responsabilité sur les pratiques individuelles et collectives", dixit le premier adjoint auprès d'Anne Hidalgo. Avec sept autres adjoints - Anne Souyris (Santé), Colombe Brossel (Sécurité), Christophe Najdovski (Transports), Jean-Louis Missika (Aménagement), Jean-François Martins (Sport), Paul Simondon (Propreté), Patrick Bloche (Education) -, Emmanuel Grégoire a présenté, ce 5 mai 2020, la stratégie de déconfinement de la ville de Paris. En priorité et en lien avec la préfecture de police, il s'agit d'"éviter les rassemblements en trop grand nombre dans l'espace public".

Lire aussi : Confinement: le préfet de police de Paris durcit les conditions de déplacement

 20.000 élèves dès le 14 mai

Après la lettre ouverte au président Macron co-paraphée avec près de 400 autres maires - "une signature de soutien" - et le déplacement de ce dernier dans une école à Poissy (Yvelines), la capitale entend ainsi accueillir, dès le 14 mai, 20.000 élèves contre 1.500 actuellement, a dit Patrick Bloche, adjoint chargé de l'éducation, la petite enfance, les familles, l'organisation et du fonctionnement. Les agents disposeront, en outre, de cinq masques par jour: deux pour l'aller-retour domicile-travail et trois pour la journée. A cet égard, le premier adjoint Emmanuel Grégoire a évoqué la mobilisation de "moyens exceptionnels", mais sans rentrer dans les détails financiers. "Nous avons travaillé très en amont sur le protocole sanitaire et des hypothèses de fourniture de matériel pour nous permettre d'être prêts", a-t-il répondu à La Tribune.

2.000 à 3.000 places de parkings relais

Troisième priorité de la Ville: l'adaptation de l'espace public aux piétons et aux vélos, à commencer par la rue du Poteau (XVIIIème) où la file de stationnement a été retirée aujourd'hui au profit d'un élargissement du trottoir. "Ce sera un travail au long cours, progressif et au fur et à mesure jusqu'à l'été", a déclaré l'adjoint chargé des transports, de la voirie, des déplacements et de l'espace public Christophe Najdvoski, confirmant des informations annoncées par la maire dans Le Parisien: une trentaine de rues piétonnisées, 50 kilomètres de voies réservées aux aménagements cyclables, et 2.000 à 3.000 places supplémentaires dans les parkings relais et les parcs de stationnements aux portes de Paris. "Si 10% des 540.000 voyageurs de la ligne 13 se...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :