Météo France se dote de deux supercalculateurs pour affiner ses prévisions

 |   |  262  mots
Dotés de près de 4.000 processeurs répartis dans 25 armoires de calcul ces supercalculateurs ressemblent à des œuvres abstraites © Météo France /Jean-Marc Destruel
Dotés de près de 4.000 processeurs répartis dans 25 armoires de calcul ces supercalculateurs ressemblent à des œuvres abstraites © Météo France /Jean-Marc Destruel (Crédits : Météo France /Jean-Marc Destruel)
L’établissement public vient de dévoiler ses deux nouveaux supercalculateurs, installés à Montaudran et au Météopole, à Toulouse. Ce deux ordinateurs, qui ont coûté 35 M€, ces vont permettre de multiplier la puissance de calcul par 12.

Ils sont opérationnels depuis le 14 janvier et les premières évolutions en matière de prévisions météorologiques sont prévues pour début 2015. Conçus par la société française Bull, les deux supercalculateurs de Météo France à Toulouse vont en effet permettre à l'opérateur de proposer d'ici quelques mois des prévisions beaucoup plus précises. Les calculs seront plus fins et « les fortes précipitations, les tempêtes, les températures au niveau du sol et la couverture nuageuse » seront déterminées avec une meilleure qualité. La résolution est aujourd'hui de 2,5 km en France et elle devrait passer à 1,7 km.

 

Evolution du climat

 

C'est le résultat d'un processus entamé depuis mai 2013 qui a représenté un investissement de 35 M€ pour Météo France. Dotés de près de 4.000 processeurs répartis dans 25 armoires de calcul qui ressemblent à des œuvres abstraites, ces supercalculateurs ne servent pas uniquement aux prévisions, qui requièrent 70 % des capacités des ordinateurs. Les 30 % restants permettront également aux chercheurs de Météo France, du Cerfacs et de Mercator Océan notamment, de travailler sur l'évolution du climat.

 

Chaleur récupérée

 

Ces immenses boîtes noires sont également « vertes ». Avec un système de refroidissement innovant, « la consommation du nouveau système de calcul est inférieure à celle de son prédécesseur », indique Météo France et la chaleur récupérée par le système mis en place à Montaudran sera recyclée dans une chaufferie qui alimentera le quartier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2014 à 19:13 :
Ils peuvent avoir un ordinateur encore mille fois plus gros, si les modèles qu'ils mettent dedans sont aussi truqués que ceux du GIEC, tout ce qu'on aura gagné c'est d'avoir les fausses nouvelles plus vite.
a écrit le 11/03/2014 à 20:24 :
Comme cela ils se tromperont un petit peu moins .....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :