Mobivia Groupe à la conquête du marché de la voiture connectée

 |  | 746 mots
Lecture 4 min.
L'enseigne Norauto, qui fait partie elle aussi du groupe Mobivia, s'est engagée à commercialiser 100 000 boitiers XeeConnect via les 342 centres auto qu'elle possède en France.
L'enseigne Norauto, qui fait partie elle aussi du groupe Mobivia, s'est engagée à commercialiser 100 000 boitiers XeeConnect via les 342 centres auto qu'elle possède en France. (Crédits : Reuters)
Eliocity, une société de Via-ID, le fonds de développement du groupe Mobivia, ambitionne une place de leader mondial sur le marché de la voiture connectée via un boitier donnant accès à une plateforme d’applications. Sa conquête du marché démarre par la commercialisation de 100 000 de ces boitiers dans les 300 centres Norauto que compte l’enseigne en France.

Yvan Gravier, le directeur général d'Eliocity, a pris ses nouvelles fonctions il y a deux mois avec pour mission d'accélérer le développement de la spin-off du groupe Mobivia financée par le fonds de développement Via-ID de l'entité de la galaxie Mulliez. L'homme a vingt ans d'expérience dans les télécoms, le digital et les objets connectés. Jusqu'à récemment, il dirigeait Neotilus, une filiale d'applications industrielles du groupe Degetel, qu'il avait lui même créé. Pourquoi avoir accepté de relever ce nouveau défi ?

« Parce que le projet est fantastique. En 2020, il y aura 220 millions de voitures connectées dans le monde. Plus de la moitié des automobilistes déclarent vouloir rendre leur voiture intelligente. La solution d'Eliocity répond à leur attente et adresse un nombre incalculable de propriétaires de Smartphones. L'entreprise se positionne sur un marché en très forte croissance où les revenus seront générés à 85 % par les services, contre 15 % par le hardware. Grâce à son boitier XeeConnect  qui relie la voiture au téléphone et grâce à sa plateforme de téléchargement d'applications compatible Apple, Google et Windows Phone, Eliocity est en train de construire le premier écosystème opendata de la voiture connectée. »

Construire le premier écosystème opendata de la voiture connectée

L'enseigne Norauto, qui fait partie elle aussi du groupe Mobivia, s'est engagée à commercialiser 100 000 boitiers XeeConnect via les 342 centres auto qu'elle possède en France. Sa présence dans 17 pays facilitera ensuite la diffusion de la solution d'Eliocity à l'étranger.

Créée en janvier 2012 sur une idée de Stéphane Derville, un ancien de Norauto aujourd'hui directeur innovation et partenariat de la société, Eliocity a bâti une solution complète. La spin-off intervient en tant qu'éditeur et opérateur de services applicatifs, de concepteur de hardware et de développeur de la plateforme de téléchargement. Le tout dans une architecture ouverte à tous ceux qui désirent créer une application adaptée aux besoins du marché de la voiture connectée. La plateforme XeeCloud est au service de leur créativité.

Savoir où se trouve sa voiture, si elle a été volée, déplacée ou enlevée par la fourrière. Vérifier sur son Smartphone que les portes sont bien fermées, que les phares sont éteints. Les services à apporter sont nombreux.

Le système est simple. Branché sur la prise diagnostic OBD du véhicule, le boitier lit les données électroniques de la voiture et les traduit en applications mobiles. L'appli Xee permet de gérer son profil, l'ensemble des apps et les mises à jour du boitier. XeeBudget comptabilise les dépenses, suit les consommations, établit les frais kilométriques et rappelle les entretiens à effectuer. XeeEcoDrive conseille le conducteur sur sa conduite pour l'aider à moins consommer de carburant. XeeFleet sert en cas de partage de la voiture avec ses amis ou les membres de sa famille.

Participation à plusieurs hackathons

« Ces quatre applications ont été développées pour montrer l'exemple. Nous souhaitons qu'il en sorte trois à quatre nouvelles par mois. Dans cet objectif, nous organisons des concours de développeurs, des hackathons. Lors du dernier mené aux côtés de Tom Tom et d'EDF à Paris début juillet, quatre applications ont été proposées sur notre plateforme. Fin mai à Londres, il y en a eu huit. C'est un bon début », indique Yvan Gravier.

Eliocity a également renforcé son réseau de distribution. En plus d'être présente dans les centres Norauto, sa solution est référencée sur les sites e-commerce de Norauto, Boulanger, Amazon, LDLC et sur son propre site xee.com.

Une prochaine participation au CES (Las Vegas) de 2016

Pour accélérer son développement, la spin-off veut tisser des partenariats avec des grands groupes internationaux. Elle vise les assureurs, les équipementiers, les constructeurs automobiles, les loueurs de voitures, les gestionnaires d'autoroutes et d'autres. Ceci pour pouvoir rapidement se déployer à l'international en commençant par l'Europe. Que son boitier soit compatible avec 80 % du parc automobile mondial joue en sa faveur. Un atout qu'Eliocity mettra en avant lors de sa participation en janvier 2016 au CES de Las Vegas, le plus grand salon high-tech au monde.

Au début de l'année, la spin-off employait 15 salariés. Ils sont 30 aujourd'hui. Les effectifs vont sans doute encore grimper maintenant que l'entreprise passe à la vitesse supérieure.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/07/2015 à 10:42 :
Bel article. Top !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :