Lionel Fournier, directeur d'Harmonie mutuelle Atlantique, veille à la santé des dirigeants

Directeur d’Harmonie mutuelle Atlantique, Lionel Fournier est convaincu que l’avenir du système de santé passe par la prévention. Et, en partie, par l’entreprise. Avec l’association 1nspire, il veut faire prendre conscience aux dirigeants que la performance économique de leur société est intimement liée à leur santé.

3 mn

Acteur du monde de l’assurance, Lionel Fournier s’est toujours senti proche de l’univers des entrepreneurs.
Acteur du monde de l’assurance, Lionel Fournier s’est toujours senti proche de l’univers des entrepreneurs. (Crédits : DR)

« Face aux nouveaux enjeux globaux, sociétaux, environnementaux... où l'entreprise peut être une partie du problème, elle peut, aussi, être une partie de la solution... », estime Lionel Fournier, directeur de la Région Atlantique chez Harmonie mutuelle et cofondateur de l'association 1nspire, créée pour répondre aux tracas et au stress, souvent inavoués, des dirigeants confrontés à l'isolement de leur fonction.

« Quand je suis arrivé chez Harmonie mutuelle, je me suis dit que, pour bien conseiller, il fallait absolument orienter notre système de santé vers la prévention. Et ça passait, en partie, par l'entreprise », se souvient-il.

La rencontre de Claude Villain, ex-président du groupe angevin Soregor, spécialisé dans l'accompagnement des entrepreneurs depuis trente ans, va être décisive. « Lui aussi s'était rendu compte que les entreprises les plus durables, les plus performantes, étaient celles dont le chef d'entreprise faisait attention à lui et veillait à son équilibre personnel. »

En phase, le duo lance une étude avec l'institut Viavoice auprès de 400 chefs d'entreprise des Pays de la Loire. Conclusion : ces derniers travaillent en moyenne 54 heures par semaine. « Surtout, en croisant les indicateurs économiques des sociétés (chiffre d'affaires, résultats, investissements, etc.) avec les pratiques de santé de leurs dirigeants, on a vu que ceux qui travaillaient plus de 60 heures par semaine, qui dormaient moins de six heures, négligeaient leur alimentation, une pratique sportive ou des loisirs, avaient de moins bons résultats. Pour aller plus loin, on a fait appel à l'université de Nantes », explique Lionel Fournier. « C'est ce qui nous a permis de comprendre le lien entre la santé du dirigeant et la performance de l'entreprise », rappelle-t-il.

Lire aussi : L'optimisme des chefs d'entreprise s'effondre

Des révolutions aux transitions

Lancée en septembre, l'association est partie de là. Avec la création d'ateliers d'experts autour de la sophrologie, l'alimentation, l'activité physique... mais aussi l'ouverture d'une ligne téléphonique réservée à ses adhérents pour trouver anonymement une oreille attentive, et des rendez-vous avec de grands témoins. Ce jour-là, pour la première d'1nspire, c'est l'entrepreneur nantais Vincent Roux (Intuiti, Fifty Truck, O°Code), passionné, créatif et... angoissé, qui se prête « au jeu », avec à ses côtés la psychothérapeute et coach Josée Oléron, et devant lui un parterre d'une cinquantaine de dirigeants d'entreprise attentifs. « Lui parlait de son expérience et, elle, décodait, voilà ce qu'il se passe, voilà comment agir... », détaille l'acteur du monde de l'assurance qui s'est toujours senti proche de l'univers des entrepreneurs. La recomposition du monde mutualiste lui a donné l'occasion de participer à quelques révolutions.

Né à Niort, dans la patrie des mutuelles, ce diplômé en droit des assurances ne se voyait pas derrière un bureau à gérer des dossiers techniques. Très vite, il quitte l'assurance pour les mutuelles qui vont lui offrir un horizon plus entrepreneurial et une vision des problématiques du monde du travail. En vingt-cinq ans, il s'est enthousiasmé pour le management, s'est rapproché des TPE et des travailleurs indépendants, a été l'une des chevilles ouvrières de nombreuses fusions et réorganisations de mutuelles, dont celle d'Harmonie mutuelle Atlantique (Groupe VYV) qui compte aujourd'hui 800 collaborateurs. « Avec parfois de vraies révolutions culturelles à gérer », dit-il, au lendemain d'un Executive Master à Sciences Po Paris, éclairant pour accompagner les mutations de la société.

Dernièrement, il a initié l'accélérateur de startups Creative Care Factory et accepté, l'an dernier, la présidence de l'association des Dirigeants responsable de l'Ouest (DRO), avec qui il vient de lancer 11 grands chantiers environnementaux et sociaux. « Parce que là encore, l'entreprise peut être un levier de transformation de la société. Et peut-être qu'en prenant en compte l'environnement, on peut améliorer les choses au plan social », esquisse-t-il. Une autre partie de la solution.

Lire aussi : E-santé : BpiFrance associe le géant Harmonie Mutuelle à son fonds d'amorçage

3 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.