Rêve aux lettres veut s’exporter aux États-Unis

 |   |  138  mots
Rêve aux lettres veut s’exporter aux États-Unis
Rêve aux lettres veut s’exporter aux États-Unis (Crédits : BPI France)
Après avoir reçu le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur 2014 dans la catégorie "start" et une année 2014 consacrée à la commercialisation de son concept, la start-up alsacienne "Rêve aux lettres" a noué des partenariats pour développer ses activités. Elle s’apprête à lancer une campagne de crowdfunding pour conquérir des clients américains.

Primée dans la catégorie start, l'entreprise aux dix salariés a lancé ses produits en 2014. Le concept ? Envoyer une correspondance à des enfants âgés de 5 à 12 ans, pour leur donner le goût de lire et d'écrire, tout en leur permettant de se plonger dans des histoires interactives.

« Le Prix Jeune Entrepreneur nous a permis de faire des rencontres avec de futurs partenaires et nous a apporté de la notoriété et des mesures d'accompagnement qui nous ont notamment aidé à mieux définir notre image de marque (logo, charte graphique...) », relate Rémy Perla, président et co-fondateur de Rêve aux lettres.

La start-up se prépare pour les fêtes de fin d'année

Avec 1 300 abonnés en France et dans une quinzaine de pays pour les expatriés français, la...

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :