La Provence parie sur le tourisme gourmand

 |   |  414  mots
(Crédits : David Girard 2018-317)
Riche de saveurs et associée aux vertus du régime méditerranéen, la gastronomie provençale séduit de plus en plus de visiteurs. Cette année, c’est elle qui est mise à l’honneur par l’opération Goût de/Good France portée par le ministère des Affaires étrangères.

« Pilier de notre patrimoine », « formidable levier de promotion des territoires, des terroirs et des produits français ». C'est ainsi que Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, qualifie la gastronomie et sa capacité à faire briller le pays. Un outil de politique extérieure mis en valeur par une opération reconduite chaque année depuis cinq ans : Goût de/Good France. L'opération rassemble, sur les cinq continents, des chefs issus de tous les horizons pour célébrer la gastronomie française, sa créativité et sa capacité à relever les défis de son temps, qu'il s'agisse de nourrir une humanité toujours plus nombreuse ou de veiller à la préservation des ressources.

Car les chefs sont de véritables ambassadeurs de la culture française. Ils sont un des leviers qui permettra à la France d'atteindre son ambition de 100 millions de visiteurs internationaux en 2020, et de 60 milliards d'euros de recettes, alors que ce secteur d'activité pèse d'ores et déjà 7,5% du produit intérieur brut.

Chefs talentueux et producteurs passionnés

Et cette année, c'est la Provence et « son art de vivre méditerranéen » qui sont mis à l'honneur. Plusieurs chefs et sommeliers provençaux se sont ainsi rendus à New York, Séoul et Bruxelles pour présenter au monde une gastronomie qui façonne des paysages aux mille et une couleurs et odeurs. Une gastronomie mêlant tradition et modernité. Et ce n'est pas le chef étoilé Gérald Passédat qui dira le contraire : « Avant les années 2000, pour bien manger, il fallait visiter Paris, Nice ou l'Ouest de la France. Mais nous avons la chance de vivre sur un territoire dont l'identité culinaire s'ancre dans les tréfonds du régime crétois forgé par 2600 ans d'histoire. Goût de/Good France doit être un élan fabuleux pour la Provence et pour une nouvelle génération de chefs talentueux et de producteurs passionnés que le public doit découvrir.»

Si la Provence a accepté de jouer le jeu, c'est parce qu'elle y voit l'opportunité d'attiser la gourmandise des touristes du monde entier. « Valoriser la gastronomie, c'est améliorer l'attractivité du territoire pour attirer de nouveaux touristes. La Provence a une vraie personnalité culinaire. L'objectif est de faire que sa gastronomie soit une vraie motivation pour les touristes du monde entier.»

Et avec la diversité de son offre, ses tables de renom et ses labels de qualité, la Provence ne manque pas d'arguments.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :