Le nouvel air des RH : la marque lesBigBoss accélère sur le phygital

 |  | 811 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
L’essor du télétravail, couplé dorénavant à la vie au bureau, amène les entreprises à repenser leur organisation. La 4ème édition de la journée RH organisée par lesBigBoss a rassemblé décideurs et prestataires autour d’une journée de rencontres express pour faciliter les échanges et avancer sur le déploiement d’outils collaboratifs et numériques.

C'est le sujet du moment ! Boosté par la crise sanitaire, le télétravail s'est généralisé au sein des entreprises et se conjugue désormais au présentiel au bureau. Un changement de paradigme qui pose immanquablement aux DRH des enjeux de taille liés à l'organisation... C'est donc pour échanger entre pairs sur ce thème d'actualité et explorer des solutions innovantes que 51 décideurs et 32 prestataires se sont réunis, ce mardi 22 septembre au prestigieux Pré Catalan, pour participer à la journée RH by  lesBigBoss.

Alors, comment les sociétés vivent-elles cette nouvelle dynamique entre le télétravail et le présentiel ?Une licorne et une grande entreprise sont venues en témoigner lors d'une conférence en ouverture de l'événement.

Le champion français et européen du covoiturage BlaBlaCar, fort de 700 salariés, est en pleine réflexion sur le sujet. La scale-up a récemment conduit un sondage auprès de ses collaborateurs, révélant l'intention de télétravailler comme une tendance qui s'inscrit dans la durée, même si une partie d'entre eux ne souhaitent le faire qu'occasionnellement. Depuis, l'entreprise s'est lancée dans l'élaboration d'un nouveau mode organisationnel. « Nous avons pour objectif de mettre en place en 2021 une organisation commune avec les deux modes de travail, tout en s'adaptant aux situations individuelles de chacun », indique Stéphanie Fraise, VP Global Talent Manager de BlaBlaCar. Une équation pas simple à résoudre...
En attendant, chacun est libre de s'organiser avec son manager et ses équipes, pendant que des groupes de projet planchent sur plusieurs thématiques. L'une d'entre elles est la culture de l'entreprise - chez BlaBlaCar, caractérisée en particulier par la convivialité - qui représente un véritable « ciment pour maintenir l'engagement des collaborateurs ».

Conserver l'engagement des collaborateurs


De son côté, Jean-Christophe Brochet, directeur des ressources humaines d'Engie IT, constate lui aussi un mouvement durable : « Aujourd'hui, il y a une forte aspiration des collaborateurs au télétravail ».Dès lors, tout l'enjeu est de conserver dans ces nouvelles conditions la motivation et l'engagement... « Nombre de managers étaient jusqu'à il y a peu dans un modèle de présentiel physique qui s'assimilait à une performance. En basculant dans un mode plus distanciel, il faut qu'ils réfléchissent à de nouvelles manières de piloter leur équipe », avec des notions d'autonomisation et de confiance, estime celui qui est également vice-président de l'Association nationale des DRH Île-de-France. Autre piste, « nous croyons beaucoup à une réorganisation de nos espaces de travail physiques. Il faut que les collaborateurs aient envie de revenir sur site », poursuit-il. Et de souligner l'importance d'établir de nouveaux rituels et moments de partage pour créer la cohésion et éviter l'isolement.

Dans cette équation inédite entre le travail à distance et le présentiel physique, le rôle des solutions digitales et collaboratives est clé. « Pendant le confinement, les outils collaboratifs ont permis, d'une part, une continuité d'activité quasi-immédiate et, d'autre part, un maintien du lien entre les salariés et les managers. De ce fait, ils ont été particulièrement facilitateurs », analyse Jean-Christophe Brochet. « Nombre d'entreprises, qui étaient dans une phase d'expérimentation d'outils ou de nomadisme, ont depuis accéléré la mise en place de ces nouvelles technologies ».

Le « speed-dating » : la satisfaction au rendez-vous

Pour les entreprises comme BlaBlaCar, déjà bien avancées en matière d'outils innovants, les rencontres éclair entre décideurs et prestataires - un concept central à tous les événements lesBigBoss - sont l'occasion d'aller plus loin encore dans la digitalisation des RH, confie Stéphanie Fraise, tant dans le domaine du recrutement que celui de la gestion des compétences et des perspectives de carrière. « Ce format permet de découvrir une solution en quelques minutes seulement », affirme ce responsable, précisant avoir déjà repéré quelques options technologiques « intéressantes ».

Côté prestataire, la satisfaction est également au rendez-vous. Rémi Tibi, senior business manager chez Ametix - un habitué des événements lesBigBoss - se réjouit d'avoir suscité un réel intérêt en cette journée de speed-dating. La pépite, spécialisée dans le conseil en stratégie digitale et le recrutement, propose en effet aux RH « de mettre en place un système d'information optimisé, mais aussi un accompagnement sur le recrutement puisque nous avons une véritable expertise dans ce domaine et un vivier de profils disponibles immédiatement ».

Le fondateur des rencontres lesBigBoss, Hervé Bloch, de conclure : « On sent que les décideurs ont réellement envie d'échanger entre pairs sur l'ensemble de ces problématiques. Et du côté des partenaires, je constate qu'ils se réinventent, élargissent leur offre et remontent en chaîne de valeur ». La digitalisation des RH poursuit sa marche inexorable...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :