Omini, une nouvelle génération de tests sanguins portables

Lancée fin 2018, la pépite medtech développe un test sanguin portatif doté de biocapteurs, d'abord pour l'insuffisance cardiaque. Une façon de détecter en amont tout changement dans l'état de santé, d'éviter les hospitalisations et de rendre le patient acteur de son bien-être.
(Crédits : DR)

C'est une nouvelle génération de tests sanguins portables qui va bientôt entrer sur le marché. Et peut-être, aussi, une nouvelle génération d'entrepreneures. La jeune pousse medtech Omini a été lancée fin 2018 par deux chercheuses, Joanne Kanaan, d'origine libanaise, et Anna Shirinskaya, originaire de Russie. La première a fait un doctorat en biochimie à l'Ecole Normale supérieure (ENS), la deuxième est docteure en bioélectronique de l'école Polytechnique.

Les premiers succès d'Omini, qui a bouclé, en décembre dernier, une levée de fonds de 1,7 million d'euros en amorçage, grâce à Entrepreneur First, des réseaux français de business angels (BADGE, AMBA, Angel Santé, INSEAD BA, WeLikeAngels, PSBA), des business angels stratégiques et Bpifrance - montrent que de plus en plus d'universitaires sautent le pas pour se lancer dans l'entreprenariat et que les femmes ne souffrent plus de problèmes de crédibilité auprès des investisseurs... « L'apport de fonds de Bpifrance entre dans le cadre du développement du secteur de la deeptech », précise Joanne Kanaan, qui était également intervenante sur l'événement La Deeptech voit BIG de Bpifrance à l'automne dernier.

Santé connectée

Omini avance ainsi sur sa solution visant à surveiller les insuffisances cardiaques et leur évolution. Certes, des outils existent déjà, sur un marché très compétitif, « mais nous voulons faire en sorte que les patients soient plus proactifs, et pour cela, nous mettons au point des tests faciles d'utilisation, y compris à domicile, et surtout, connectés, afin de transmettre dans l'instant les résultats des marqueurs sanguins aux professionnels de santé », poursuit-elle. Des bandelettes basées sur une technologie de biocapteurs permettent en effet de détecter les marqueurs sanguins et un lecteur portatif lit le signal des bandelettes et affiche les résultats. Ce lecteur est connecté pour l'envoi des données.

La philosophie d'Omini s'appuie donc sur une meilleure compréhension des enjeux de la part du patient, acteur de sa santé et sur une médecine plus personnalisée et connectée, le tout afin de réduire les réhospitalisations, « puisque 30% de toutes les réhospitalisations sont dues à l'insuffisance cardiaque », souligne Joanne Kanaan. Autant dire un meilleur confort pour les patients et un coût moindre pour la collectivité...

Au-delà de la R&D, l'argent levé a également servi à accélérer le prototypage et l'industrialisation de ce premier produit. « Pour la pré-industrialisation, puis l'industrialisation, nous cherchons des partenaires, des industriels français », indique l'entrepreneure. Elle est confiante. « Avec la crise sanitaire, qui a mis en lumière à ces débuts les problèmes de souveraineté industrielle, en particulier pour des dispositifs tels que les masques ou les respirateurs, c'est le bon moment pour agir », dit-elle.

Diversification

L'action, c'est le fort des deux start-uppeuses. Elles pensent d'ailleurs déjà à de futurs axes, sous forme d'investigation pour l'instant, afin de diversifier leur portefeuille de produits. « Notre technologie est très agile et permet de répondre à des besoins divers. Nous allons chercher à identifier des partenaires en ce sens », souligne la cofondatrice. Et bien sûr, en plus d'élargir sa gamme de produits, Omini songe déjà à passer les frontières. « Ce sera plus facile que nos premiers pas, puisque dans quelques années, nous aurons fait nos preuves ! », s'exclame-t-elle. Et avant cela, la medtech aura accru ses effectifs, de neuf salariés actuellement, à une vingtaine, elle aura obtenu les certifications nécessaires à la mise sur le marché des tests, et bien sûr, elle aura convaincu l'écosystème, dont les prescripteurs, des bienfaits de ses outils.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Cet article vous a donné envie de créer votre startup deeptech ? Sur LesDeeptech.fr vous trouverez différents outils et services pour vous lancer.

Participez au Deeptech Tour, une tournée organisée par Bpifrance et ses partenaires dans près de 20 campus universitaires français pour sensibiliser étudiants, doctorants, chercheurs et laboratoires à la création de startups deeptech, porteuses d'innovation de rupture et à fort impact sociétal.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.